6 incontournables d’un voyage en groupe sur la côte adriatique

Par Ivana Antoncic, accompagnatrice

 

Le spectaculaire littoral de la mer Adriatique est le lieu de rencontre des influences autrichienne, vénitienne et ottomane ; une région maritime ensoleillée qui charmera les amoureux de culture et de nature. C’est donc à la découverte des splendeurs de la côte Adriatique que Voyages Lambert vous entraîne aujourd’hui, en soulignant 6 temps forts de ce circuit culturel en groupe.

 

Le sublime Parc national de Plitvice

Enchâssé dans une mosaïque de forêts et de prairies situées au cœur des Alpes dinariques, le Parc national des lacs de Plitvice vous permettra la découverte fabuleuse de cet entrelacs de 16 plans d’eau en terrasse, reliés entre eux par de petites chutes et des cascades écumantes. Les extraordinaires teintes de bleu et de vert de ses lacs ont fait la réputation du parc et ont mené à son inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO dès 1979. Ces couleurs saisissantes sont produites par la dissolution dans l’eau des roches karstiques de la région, créant entre les lacs des barrières de travertin, retenant la végétation et agissant comme des filtres, donnant à chaque plan d’eau une teinte singulière.

Mais visiter Plitvice c’est bien plus que parcourir un splendide système lacustre sur des sentiers de bois sur pilotis. Selon la saison, le vert, le jaune ou le orange des feuilles se reflète dans les eaux cristallines. À d’autres moments, bleu des lacs et bleu du ciel s’emmêlent et se mélangent, alors que truites et ombles semblent voler dans les cieux tels des papillons à écailles. Et en observant l’eau des cascades couler à l’infini, le temps se suspend et ce flot capte inlassablement le regard. Dans ce lieu magique, la magnificence de la nature subjugue vraiment tous les sens…

 

L’authentique île de Pag

En traversant le pont pour atteindre l’île de Pag, les voyageurs ont invariablement l’impression de se retrouver sur la lune! En effet, l’île au paysage rocailleux est soumise à la bura, ce vent du nord pouvant souffler jusqu’à 180 km/h et qui prend naissance dans la montagne Velebit avant de balayer les rivages de Pag. Les rochers immaculés se découpent sur un bleu outremer, créant des paysages lunaires pour le moins irréels. Si Pag arbore le surnom d’île aux deux visages, c’est que son littoral sud est, quant à lui, recouvert de forêts verdoyantes et de vignes, étant protégé des vents. C’est aussi car, bien qu’elle soit connue par la génération des millénariaux pour sa vie nocturne festive, elle recèle une identité culturelle authentique et riche en traditions.

Ainsi, à chaque coin de rue de la charmante ville éponyme, des dames assises devant leurs maisons de pierres fabriquent patiemment de la dentelle ; coussin et aiguille en main. Sous les Habsbourg, cette dentelle était tellement prisée que deux dentellières vivaient à la cour de Vienne. La réputation de Pag repose aussi sur son célèbre fromage de brebis artisanal ; le Paški sir. Lors du circuit de Voyages Lambert, la fameuse fromagerie Gligora, dont les produits sont primés à l’international, accueille les voyageurs pour un repas fromager gourmand ainsi qu’une visite des lieux.

 

L’illustre Split, la ville-palais

La ville de Split vous plongera dans 1700 ans d’histoire, à l’époque où l’empereur romain Dioclétien décida d’y construire son « modeste » palais de 38 000 mètres carrés, souhaitant y passer ses années de vieillesse. Son emplacement est idéal, face au soleil, au cœur d’une baie protégée par les îles de la mer Adriatique. C’est le seul palais antique qui soit devenu par la suite une ville ! Aujourd’hui, on peut y admirer un chevauchement d’époques incroyable  et visiter  Split c’est donc littéralement voyager dans le temps. Sur la place principale du palais, les voyageurs peuvent admirer le Péristyle et ses colonnes ramenées de l’Égypte — qui faisait alors partie intégrante du grand Empire romain —, et le sphinx de Thoutmôsis III, beau-fils d’Hatchepsout, veillant et protégeant les passants. Quel privilège ! En déambulant dans le cadre charmant de la vieille ville, foulant des pieds des pavés pluriséculaires, c’est toute une page d’histoire qui s’offre à vous…

 

Sarajevo et ses visages multiples

Entourée de cinq montagnes et traversée par la rivière Miljacka, la ville oscille entre Orient et Occident. Une inscription dans sa rue principale indique d’ailleurs les influences occidentales sur une rive et orientales de l’autre. Elle est surnommée la petite Jérusalem : mosquée, église orthodoxe, synagogue et cathédrale catholique cohabitent dans un rayon de 150 mètres. C’est que la région a vécu cinq siècles sous la domination des Turcs ottomans qui y ont diffusé leur religion, aussi bien que leur art de vivre. En résulte une vieille ville ottomane dont les charmes vous transporteront vers un autre millénaire. Son héritage austro-hongrois saura aussi plaire aux amateurs d’architecture.

Sarajevo s’est fait connaître lorsqu’elle fut le lieux de l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand en 1914, événement qui déclencha la Première Guerre mondiale. On dit qu’avant d’arriver à Sarajevo, il serait allé à Mostar pour y acheter un tapis… … qu’il n’a malheureusement jamais pu récupérer, puisqu’il fut assassiné le lendemain près du pont latin ! La ville est aussi connue pour ses jeux olympiques d’hiver 1984 durant lesquels le patineur de vitesse québécois Gaétan Boucher a remporté la médaille d’or. Plus récemment, elle a vécu un déchirement causé par le déchainement des passions nationalistes et identitaires ; elle a été marquée par l’un des plus longs sièges de l’histoire : mille jours entre 1992 et 1996… une sombre réalité encore au cœur des conversations. Néanmoins, la belle Sarajevo est aujourd’hui pleine de culture, de saveurs, de couleurs et d’odeurs ! C’est une ville qui ne se visite pas, mais qui se vit, avec un esprit et un cœur ouvert !

 

Dubrovnik, la perle de l’Adriatique

Décrite par Lord Byron comme la « perle de l’Adriatique » et par George Bernard Shaw comme le « paradis sur terre », Dubrovnik est, sans conteste, une ville inoubliable. Franchir ses murailles médiévales, c’est plonger au cœur de son histoire , racontée par ses vieilles pierres dont la mémoire est toujours intacte. Capitale d’une république marchande indépendante, connue par ses rivaux vénitiens sous le nom de Ragusa — le précipice —, la cité était un grand carrefour du commerce avec l’Orient qui atteignit son apogée au XVe et XVIe siècles. À la suite des bombardements de la guerre de Yougoslavie, un vaste effort international lui a redonné tout son charme d’antan ; les voyageurs d’aujourd’hui déambulent ainsi dans l’une des cités médiévales les mieux conservées du monde. Une promenade sur l’impressionnante muraille que constituent ses remparts vous permettra d’en saisir toute la beauté. Partout, ce ne sont qu’élégants bâtiments de pierre crème aux toits rouge orangé, dont l’ensemble contraste avec le turquoise des eaux de l’Adriatique. À l’abri de ses remparts, les marchands ont construit de splendides palais d’inspiration vénitienne et divers monastères aux élégantes colonnades. Ces monuments sont mis en scène le long du Stradun, une vaste avenue piétonnière traversant toute la vieille ville. Pas étonnant que les producteurs de la série « Game of Thrones » l’ait choisi pour illustrer leur monde médiéval!

 

La splendeur des bouches de Kotor

Issue de l’explosion de l’ancienne Yougoslavie, la république du Monténégro se divise en un cœur montagneux et une côte méditerranéenne. À Kotor, ces deux mondes se rencontrent en un mélange d’une beauté époustouflante. Malgré ces paysages qui rappellent ceux des fjords scandinaves, Kotor n’est pas un fjord , ses vallées n’ayant jamais vu passer de glacier. Il s’agit plutôt d’un large canyon inondé par la hausse du niveau de la mer, bordé depuis le Moyen-âge par une charmante cité inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. On y pénètre par des murailles qui font le tour du front de mer, pour découvrir le dédale des ruelles qui débouche sur de jolies placettes du XIIe siècle.

Le littoral adriatique offre une riche palette d’émotions culturelle  : un dépaysement assuré par des siècles d’histoire; des panoramas aux couleurs éclatantes; et une douceur de vivre méditerranéenne. Le circuit Splendeur de la côte Adriatique vous emmène donc à la découverte de mille trésors et de mille visages, en un seul voyage.

 

#Croatie #BosnieHerzegovie #Montenegro #VoyagesLambert #Émotionculturelle #Voyageculturel #Agencedevoyage #Voyageengroupe

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2021 / Site web par Elefen / Mise à jour 2021-11-25