Quelques livres et films pour apprivoiser la culture de la Corée du Sud

Par Abel Rodrigue, accompagnateur 

Pourquoi les deux Corées sont séparées? Comment préparer un voyage en Corée du Sud?

Voyages Lambert vous propose quelques livres et films décryptant la culture du pays du matin calme.

Transformée par sa terrible guerre fratricide, la Corée du Sud cultive de nos jours une image de modernité extravagante. Elle offre pourtant un patrimoine extraordinaire et des traditions séculaires toujours vivaces. À l’écart des routes touristiques traditionnelles, c’est à la découverte des merveilles de cette péninsule surprenante que Voyages Lambert vous invite avec son circuit d’exception. Pour se préparer à un tel périple, nos experts vous proposent ces suggestions culturelles.

Temple bouddhiste Sinheungsa, Corée

Des livres pour voyager en Corée du Sud

 

Scènes de vie en Corée, Martine Prost, 2011.

Ce livre projette le lecteur dans le quotidien des Coréens en lui proposant des clés pour décrypter ce qu’il lui est donné de voir.

Chacun des 17 chapitres est divisé en deux. D’abord, une courte scène de la vie quotidienne du pays, présentée avec vivacité et intensité. Ensuite, un essai d’interprétation qui conduit Martine Prost à dresser un portrait contrasté de la société coréenne d’aujourd’hui.

Célébration de l’eau, culte de l’apparence, statut de la femme, traces laissées par l’histoire, langue et écriture, attitude vis-à-vis de la sexualité, vécu du ressentiment et de la compassion, tels sont quelques-uns des thèmes abordés, avec chaque fois des références à des termes significatifs de la langue coréenne.

 

L’empire des lumières, Young-ha Kim, 2012.

Une famille ordinaire de Séoul voit en quelques instants son équilibre bouleversé par l’arrivée d’un message codé ordonnant leur retour en Corée du Nord. Kim, le père, officiellement importateur de films étrangers, est un espion coréen envoyé pour une mission d’infiltration à Séoul. Mais des années plus tard, souhaite-t-il encore rentrer? Kim réalise que son idéalisme a disparu dans le confort d’un quotidien capitaliste. Incapable de se décider, il se retrouve traqué et doit retrouver ses instincts de survie pour entamer une fuite désespérée.

Le rythme, tout au long de l’unique journée de ce récit, est soutenu et saccadé, alors que se joue le destin de toute la famille : la fille de Kim se heurte aux tourments de l’adolescence, sa femme Mari s’interroge sur sa place de femme en Corée aux suites d’une aventure avec l’un de ses étudiants. Au-delà des troubles individuels, l’empire des lumières raconte donc l’histoire passionnante de la Corée d’aujourd’hui : des mouvements contestataires dans les universités fortement influencées par la culture occidentale, le quotidien d’un pays intrigant, en quête d’identité et déchiré par son passé.

 

Je voulais juste vivre, de Yeonmi Park, Éd. Kero, 2016.

2007. Le récit bouleversant de Yeonmi, 13 ans, et de sa mère qui réussirent à traverser le fleuve Yalu, marquant la frontière entre la Corée du Nord et la Chine par une nuit glaciale, après des années de privations et de harcèlement. Elles laissent derrière elles les horreurs de leur pays natal: la faim, la délation constante et surtout une répression impitoyable. Leur joie ne sera que de courte durée car rien ne les a préparées à ce qui les attend entre les mains des passeurs. Après plusieurs années de périples et d’épreuves inhumaines à travers la Chine et la Mongolie, Yeonmi atteint finalement la Corée du Sud.

À 23 ans, Yeonmi est désormais une combattante : c’est l’une des plus influentes dissidentes nord-coréennes et une activiste reconnue des droits de l’homme.

 

Filles de la mer, de Mary Lynn Bracht, Éd. Pocket, 2019.

Corée, 1943. Hana a vécu toute sa vie sous l’occupation japonaise. En tant que haenyeo, femme plongeuse en mer sur l’île de Jeju, elle jouit d’une indépendance peu commune chez les Coréennes. Jusqu’au jour où Hana sauve sa sœur cadette, Emi, d’un soldat japonais en se laissant enlever à sa place. Elle devient alors une femme de réconfort en Mandchourie, comme des milliers d’autres Coréennes avant elle. Emi passera sa vie à chercher sa sœur aînée, tentant et d’oublier le sacrifice qu’elle a fait pour elle. Plus de soixante ans plus tard, Emi saura-t-elle affronter le passé et les horreurs de la guerre pour retrouver enfin la paix ?

 

Kim Jiyoung, née en 1982, de Nam-Joo Cho, Éd. Nil, 2020.

Séoul. Kim Ji-Young est une femme « ordinaire » vivant avec son mari et sa fille et travaillant dans une société d’événementiel. Un jour, sans raison apparente, elle se met à parler avec les voix d’autres femmes, employant des expressions étranges et un ton inhabituel. Son mari l’amène consulter. Racontée du point de vue de son psychiatre, ce récit dresse le portrait d’une femme en proie aux inégalités d’une société patriarcale.

 

 

Forteresse de Hwaseong

Des films pour voyager en Corée du Sud

 

Rarement traduits en français, les classiques du cinéma coréens sont le plus souvent disponibles en version anglophone sous-titrée en français.

Aimless Bullet, de Yu Hyun-mok, 1961

Le classique coréen par excellence. Sorti en 1961, il se déroule dans l’immédiate après-guerre de Corée et est marqué par l’influence du néo-réalisme italien. La trajectoire d’une poignée de personnages, anciens soldats et veuves de guerre, qui essaient de se reconstruire dans un Séoul dévasté. Un film très moderne, l’un des plus influents du cinéma coréen.

The Front line, de Jang Hun, 2011

Alors que la signature de l’armistice entre le Nord et le Sud tarde à être conclue, un officier sud-coréen est envoyé sur le front, en pleine zone de conflit, pour mener une enquête au cœur d’une unité sur l’éventuelle présence d’un espion communiste.

1987 : When the day comes, de Jang Joon-hwan, 2017

Selon des faits réels. En 1987, durant les manifestations démocratiques de juin, l’étudiant et militant pro-démocratie Park Jong-chul est arrêté par la police, puis torturé à mort. La police et le gouvernement tentent ensuite d’étouffer l’affaire, mais des médias et d’autres étudiants se mobilisent pour faire éclater la vérité.

 

#ÉmotionCulturelle #CoréeDuSud #VoyagesLambert

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2021 / Site web par Elefen / Mise à jour 2021-04-13