Chakana Raymi au Pérou

Les hauts plateaux des Andes ravissent les voyageurs depuis la nuit des temps, et c’est pourquoi Voyages Lambert offre plusieurs voyages culturels à la rencontre de ses habitants, qu’on se plait à appeler, les fils du Soleil, fiers descendants des Incas. Que ce soit dans la vallée sacrée au Pérou ou encore dans l’altiplano chilien et bolivien avec le circuit Terres des Andes, ou même à la rencontre du Chimborazo dans l’allée des volcans de la cordillère en Équateur, les Andes se révèlent toujours être une destination mythique et inoubliable. Ce sont des paysages à couper le souffle, mais aussi une histoire riche de traditions et de célébrations, une explosion de couleur, de rythmes endiablés, et la joie des habitants qui vous marqueront à jamais.

Machu Picchu Perou

La Croix du Sud, constellation sacrée

Pour les peuples andins du haut Pérou, le mois de mai représente le début d’un nouveau cycle, marqué par la constellation de la Croix du Sud qui se trouve au zénith du ciel péruvien, annonçant l’époque des récoltes et le début d’un nouveau cycle vital. La Croix du Sud est vénérée depuis les temps anciens et a depuis toujours été la guide et la conseillère du monde andin. Elle symbolise le sentiment de communauté, de travail en groupe (la minga), de coordination et de collectivité. L’homme andin a depuis toujours organisé son système social en se basant sur cette belle constellation que l’on peut observer 9 mois par année dans le ciel du Pérou, et qui servait de boussole aux marcheurs de l’altiplano en leur indiquant la direction sud. Selon sa position dans la sphère céleste, on pouvait aussi déterminer les différentes périodes agricoles. Cette constellation, qui marque éternellement un point dans le cosmos, le sud, est la directrice de l’hémisphère sud tout comme l’étoile polaire l’est pour l’hémisphère boréal. Ce point représente le point de connexion entre les deux mondes, le Hanan Pacha ou le monde d’en haut, et le Kay Pacha, notre monde, un pont vénéré quand son axe principal se dresse verticalement dans les premiers jours du mois de mai à minuit.

Célébrations andines

Chakana, c’est le nom quechua de la croix andine, symbole récurrent dans les cultures de l’empire inca basé sur la Croix du Sud, et Raymi est le mot quechua pour fête, festival. Durant Chakana Raymi, les ancêtres se rendaient aux centres cérémoniels astronomiques, les huacas, situés à la cime des montagnes. Ainsi, ils pouvaient mieux étudier ces étoiles, en faire une meilleure observation, et se rapprocher de leur influence énergétique. C’était aussi le moment propice pour développer les propriétés médicinales des plantes, principe de base de la biodynamie.

Alors que les journées les plus courtes de l’année dans l’hémisphère sud arrivent, et que le ciel se rapproche de la terre, c’est le moment pour l’homme andin d’honorer la mémoire de ses ancêtres afin de recevoir leurs messages et conseils. Les Chakarunas, des genres de chamans qui font le pont entre le ciel et la terre, vont canaliser cette énergie pendant cette période de l’année qui précède la célébration du Qoylloritti avant l’arrivée du solstice d’hiver à l’hémisphère sud, et l’Inti Raymi, la grande Fête du Soleil, qui en soit mériterait tout un article! Les premiers jours de mai sont donc pour l’homme andin du Pérou l’opportunité d’observer le ciel, de communiquer avec les étoiles et d’entrer en communion avec leurs ancêtres afin de recevoir leurs enseignements. C’est une façon de pouvoir s’initier à devenir Chakaruna et à leur tour, devenir pont entre le ciel et la terre, les vivants et les ancêtres.

Chakana et agua Perou

#Pérou #Andes #ChakanaRaymi #Chakaruna #Inca #VoyageCulturel #VoyageEnGroupe #VoyagesLambert #ÉmotionCulturelle

 

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2022 / Site web par Elefen / Mise à jour 2022-12-09