Voyager à Venise en 2021, comment ça se passe?

Par Vincent Fortier, accompagnateur

 

Plusieurs aspects de nos vies ont été transformés dans les derniers 18 mois. Dans les magasins, les écoles ou les théâtres, nous avons pris de nouvelles habitudes. Qu’en est-il du voyage? Quelles formalités faut-il remplir avant de partir? Y a-t-il des mesures spéciales dans l’avion ou à l’aéroport? Comment se déroule la vie à destination? Notre collègue Vincent Fortier, qui revient d’un voyage à Venise, vous fait part de son expérience.

 

Pourquoi voyager à Venise?

À la fin de l’été 2021, le « bourlingueur » en moi n’en pouvait plus de faire du surplace et l’appel du large se faisait trop fort… Il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas senti heureux comme Ulysse, à la fin d’un beau voyage. Donc, du 3 au 12 octobre 2021, j’ai eu le bonheur de séjourner à Venise en Italie!

Pourquoi l’Italie me direz-vous, ce pays si durement touché dans les premiers mois de cette pandémie?

D’abord, parce que je suis un amoureux invétéré de ce pays où j’ai eu le bonheur de me rendre à trois reprises jusqu’à maintenant et où j’ai l’impression chaque fois de me retrouver chez moi. Les couleurs, la lumière, la culture à tous les coins de rue, le gelato… quel bonheur! Mais je voulais aussi réaliser un rêve : non pas celui de « Voir Venise et mourir » mais plutôt « Voir Venise et vieillir ». Je n’avais en effet jamais vu la cité des doges et comme je fête un anniversaire important pour moi, c’était une belle occasion de faire d’une pierre deux coups. Il ne faut pas oublier non plus que visiter Venise dans le contexte actuel où le « tourisme de masse » n’a pas encore repris pesait fort dans la balance! Le visionnement il y a quelques mois d’un documentaire sur cette Venise presque vide m’avait marqué.

Sans oublier, une offre d’hébergement diversifiée, avec des choix permettant de limiter la multiplication des contacts. Dans mon cas, une auberge localisée dans le « sestiere » Santa Croce, à l’écart de la zone touristique intense, offrant seulement trois chambres magnifiques, un jardin incroyable, un petit déjeuner excellent et un service impeccable par un nombre très restreint d’employés tous adéquatement vaccinés.

Autre point qui m’incitait à voyager dès maintenant : expérimenter, à titre individuel, les procédures maintenant en vigueur, que ce soit dans la préparation ou dans le fonctionnement à l’aéroport, dans les avions, dans les centres de tests, etc., avant de reprendre l’accompagnement de groupes.

 

Comment se préparer avant de partir en voyage?

Pour m’assurer de vivre un voyage à la hauteur de nos attentes et surtout afin de ne pas nous retrouver dans des situations à gérer qui nous empêcheraient de profiter des beautés et attraits de la Sérénissime en toute quiétude, le travail de préparation avant le départ s’est avéré non pas fastidieux mais exigeant et rigoureux! On peut très bien mener ses recherches soi-même, mais l’aide de mes collègues de l’agence, habitués à surveiller les exigences des différents pays du monde, m’a été bien utile.

Dans notre cas, les démarches préparatoires se sont résumées à :

– Remplir des Fiches européennes de traçabilité numériques (dPLF) https://www.euplf.eu/fr/eudplf-fr/index.html

– Acquérir des assurances : une assurance annulation-interruption et une autre assurance pour la pandémie de Covid-19 (frais médicaux, mise en quarantaine…)

– Demander la conversion d’un certificat de vaccination étranger en passe sanitaire français (pour étrangers) pour obtenir le Certificat Covid Numérique UE, ce qui facilite l’accès aux lieux exigeant la preuve vaccinale. www.demarches-simplifiees.fr

Notez que la preuve vaccinale du Québec était acceptée mais comme elle ne peut être lue de façon numérique par l’application utilisée en Europe, cela entraînait des explications. Il a fallu l’imprimer et parfois la faire relire 3 ou 4 fois.

– Prendre rendez-vous pour une attestation de résultat négatif au SARS-CoV-2 (COVID 19) dans les 72 heures précédant l’arrivée en Italie. Dans notre cas, nous avons fait ça directement à l’aéroport.

– Créer un compte sur l’application ArriveCan dont il faudra compléter le formulaire quelques jours avant le retour au Canada et prise d’un rendez-vous à destination pour un test COVID PCR dans les 72 heures précédant le vol de retour vers le Canada. Nous avons facilement trouvé une liste de cliniques pouvant nous faire passer le test.

 

Les mesures sanitaires durant le vol et en Italie

À l’aéroport, pour le départ de ce beau voyage, tout se déroule très bien. On se dirait dans n’importe quel commerce : on se lave les mains, on porte le masque, on respecte la distanciation sociale. Mais c’est tout. Bien sûr, on doit passer au comptoir de notre transporteur afin que les documents soient une fois de plus validés, même si tout avait déjà été téléchargé lors de l’enregistrement. Bien! C’est rassurant que quelqu’un s’assure que nous n’avons rien oublié. Il ne restait qu’à vérifier notre température avec un capteur rapide à la porte d’embarquement, puis nous voilà partis pour la grande aventure!

Pendant le vol, je n’ai constaté que peu de changements par rapport à l’ère « pré-Covid », mise à part l’obligation du masque. Seule exception : la période des repas. Mais il ne faut pas s’imaginer qu’on peut simplement enlever son masque pendant une heure : on nous encourage plutôt à le remettre entre chaque bouchée.

Notre arrivée à Venise s’est elle aussi déroulée comme sur des roulettes! Lors d’une courte escale à Paris, on avait de nouveau vérifié nos documents sanitaires, de telle manière que personne ne nous a rien demandé en arrivant sur le bord de la mer Adriatique. Nous n’avons qu’à ramasser nos bagages et à monter à bord d’un bateau-taxi.

À partir de là, nous avons pu profiter pleinement de notre voyage. Notre hébergement remplissait toutes ses promesses de petit coin de paradis; nos hôtes se sont révélés absolument charmants et l’employée affectée à nos petits déjeuners et à l’entretien de notre chambre, adéquatement vaccinée, portait en tout temps en notre présence masque et gants!

Venise nous a offert en cette période un portrait aéré, loin de l’envahissement insensé par les touristes comme avant la pandémie. Partout, nous étions bien reçus et on sentait les Vénitiens heureux de retrouver une certaine activité économique.

 

Pour ce qui est des mesures sanitaires en place à Venise… eh bien cela varie! Pour les sites majeurs, tout est appliqué à la lettre : passe sanitaire, distanciation, masque, nombre limité de visiteurs à la fois, etc. Même situation pour les restaurants plus haut de gamme. Mais de petites trattorias ou osterias plus populaires n’offrent pas toujours les mêmes conditions… À nous d’utiliser notre jugement et de ne pas s’y attabler lorsque l’on considère que la fréquentation est trop importante.

Notre retour s’est lui aussi déroulé à la perfection. Nous avions complété toutes les informations requises sur l’application ArriveCan, ce qui nous a permis de passer directement à une borne de contrôle frontalier automatisé à l’arrivée à l’aéroport de Montréal, avant un court échange avec une agente des douanes puis le passage obligé au poste de ramassage des valises. Aucune quarantaine n’était exigée, mais selon nous, le gros bon sens s’applique et nous avons géré nos activités en conséquence dans les jours suivant notre retour, par prudence.

Notre voyage de rêve à Venise s’est donc concrétisé à merveille, grâce à une excellente préparation et des choix responsables tout au long de sa durée. Le nombre réduit de touristes dans ce lieu mythique a rendu le tout encore plus agréable et on a pu constater partout les efforts pour réduire au maximum les risques de contamination à la Covid. C’est une expérience que j’ai hâte de renouveler aussitôt que possible!

Pour découvrir vous aussi la belle cité des doges, consultez l’itinéraire détaillé de notre circuit L’Italie, musée à ciel ouvert!

 

#Venise #Italie #Dolcevita #VoyagesLambert #Émotionculturelle #Agencedevoyages #Voyageculturel

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2021 / Site web par Elefen / Mise à jour 2021-11-25