Top 5 d’un circuit culturel en Tunisie

par Marie-Claude Dessureault, accompagnatrice

Tout au nord du continent africain, en bordure de la mer Méditerranée, se trouve un pays magnifique, connu pour ses superbes plages de sable blanc et ses stations balnéaires débordantes de bougainvilliers éclatants. La Tunisie a toutefois tellement plus à offrir que ces quelques moments de délices à faire la dolce vita sous un soleil toujours présent. Ce pays, qu’on surnomme le pays du jasmin, fut un lieu de passage d’innombrables civilisations qui ont chacune laissé une empreinte pour créer une nation aux influences métissées dont le charme séduira tous les voyageurs. De la civilisation carthaginoise au plus européen des pays du Maghreb, Voyages Lambert vous souhaite la bienvenue en Tunisie.

Tunis et ses environs

Centre névralgique du pays, la capitale présente deux visages. Celui laissé par le protectorat français avec ses façades art nouveau un peu surannées, puis celui de ses divers conquérants : Phéniciens, Romains, Ottomans, Arabes. Son avenue principale est souvent comparée aux Champs Élysées : une avenue large, bordée de ficus bien taillés, arborant fièrement le nom du libérateur de la Tunisie, son premier président, Habib Bourguiba. L’avenue débouche sur la porte de la mer ou la porte de France qui s’ouvre sur la médina, tout entière protégée par l’UNESCO. Entre les échoppes d’artisans aux couleurs éclatantes et les cafés enfumés de narguilés, vous serez émerveillés par la décoration des minarets aux allures turques ou mauresques. La mosquée Zitouna (de l’olivier) trône au centre de cet univers fascinant. À quelques kilomètres du centre, les vestiges de l’ancienne Carthage apparaissent ici et là au travers des chics avenues et des splendides villas de cette banlieue recherchée. Quel contraste de voir les maisons des bien-nantis à quelques pas des Thermes d’Antonin! Mais c’est sur la colline de Sidi Bou Said que le charme opère à tout coup… Les maisons aux murs blanchis à la chaux desquels émergent des cascades de fleurs fuchsias, les portes bleu azur et les fenêtres ornées de fer forgé ouvragé donne à cet ancien village de pêcheur un air définitivement méditerranéen, qui rappelle les plus belles îles grecques.

The village of Sidi Bou Said, Carthage, Tunisia

Au pays des mosaïques

La réputation des mosaïques tunisiennes n’est plus à faire – on sait qu’elles ont fait la renommée du musée du Bardo, qui malheureusement, est fermé depuis plusieurs mois. Mais vous ne serez pas en reste car Voyages Lambert vous fera découvrir les plus belles mosaïques du pays dans deux musées qui se démarquent, non pas par le nombre d’œuvres qu’ils présentent (comme le Bardo), mais par leur qualité exceptionnelle. Les immenses mosaïques du musée d’El Jem vous laisseront bouche bée tant par la finesse des tesselles utilisées dans la confection que par la grandeur des mosaïques retrouvées presqu’entièrement intactes. La collection du musée provient des vestiges des riches villas romaines de l’ancienne Thysdrus, construites au IIe siècle. La mosaïque des Quatre saisons, qui arborait le sol d’un triclinum est un chef d’œuvre remarquable : au milieu d’un décor floral, des bustes personnifiant les quatre saisons sont entourés de divers oiseaux, poissons, fruits, masques dionysiaques, et d’animaux exotiques. Puis, au cœur de la kasbah de Sousse, le musée archéologique présente une collection de mosaïque tout aussi époustouflante, c’est d’ailleurs la plus importante après celle du Bardo. Parmi les œuvres phare, la mosaïque de la Méduse est remarquable. Légende de la mythologie oblige, on a installé un miroir pour pouvoir voir la tête de Méduse sans la regarder dans les yeux! Le décor d’écailles qui rayonnent autour d’elle rappelle le pouvoir hypnotique de la Gorgone. Le Triomphe de Bacchus, peut-être la plus belle pièce du musée, présente le dieu romain du vin sur un char entouré de la Victoire et d’une bacchante. La plus intrigante? Zeus qui enlève Ganymède sous l’apparence d’un aigle. Deux musées qui appuient le dicton que la qualité prévaut sur la quantité!

 

mosaique el jem tunisie

Tunisie, la muse de Georges Lucas

Laissant le passé glorieux derrière nous, la Tunisie est aussi à l’image du futur! Les sites de tournage de la saga de science-fiction Star Wars (La guerre des étoiles) sont bien connus et font partie de tous les itinéraires qui poussent l’exploration jusqu’au sud du pays. Que ce soit dans les dunes du Sahara près du rocher au cou de dromadaire d’Ong Jmel ou dans les maisons troglodytes de Matmata, les Tunisiens ont su exploiter la ferveur des fans de la série culte. Il est difficile de ne pas se laisser emporter par l’engouement en voyant les photos de tournage de cette série mythique et les lieux encore intacts. Mais l’inspiration de Georges Lucas va bien au-delà de ces quelques sites désertiques. Il tira de la toponomie du sud tunisien plusieurs noms de personnage ou de lieu : la ville de Tataouine devient Tatooine, la planète-désert d’où origine la famille Skywalker; l’oasis de Chebika donne son nom au personnage de Chewbacca, légendaire guerrier Wookie et partenaire de Han Solo. Et vous avez déjà vu un fennec, ce petit renard des sables qu’on trouve dans le désert Sahara? Eh bien ne cherchez pas plus loin d’où vient la tête de Yoda! Fan ou pas de la saga, vous serez éblouis par les lieux majestueux qui ont fait tourner la tête à Georges Lucas.

Les plus beaux sites archéologiques romains

Terre de convoitise à l’Antiquité, la Tunisie possède plusieurs sites archéologiques d’importance, certains reconnus par l’UNESCO qui les a ajoutés à sa liste du patrimoine mondial : le site de Carthage, l’ancienne Thugga et l’amphithéâtre d’El Jem, tous au programme du circuit de Voyages Lambert. Mais plusieurs autres sites témoignent aussi du passage des civilisations phéniciennes, romaines et byzantines. Au nord-est du pays, les villas romaines de Bulla Regia présentent une particularité toute tunisienne, qu’on ne voit nulle part ailleurs. Les fouilles ont mis à nu des villas à plusieurs étages dont un sous-sol, répliquant les pièces des étages supérieurs, qui auraient servies lors des étés pour contrer la chaleur accablante de la région, des pièces naturellement climatisées! Puis, à Sbeitla, l’ancienne Sufetula étonne avec ses temples dédiés à la triade capitoline presqu’intacts : Junon, Jupiter et Minerve. Contrairement aux villes romaines construites pour accueillir une population de citoyens romains, Sufetula a été fondée selon le modèle romain afin de sédentariser les communautés tribales autochtones nomades de la région et ainsi mieux les contrôler. Un site unique dans tout l’Empire romain. Plus au nord, près de Tunis, la ville de Thuburbo Majus, existait avant l’arrivée des romains; elle était d’abord berbère puis carthaginoise. Ses édifices imposants, comme ses mosaïques qui furent pour la plupart transportées au musée du Bardo, témoignent de l’importance de cette métropole provinciale dont l’époque de la fondation est inconnue. Les ruelles pavées nous mènent directement vers le Capitole, comme il y a 2000 ans. Édifié en l’an 168 ce temple possède encore 4 colonnes monolithiques de près de 9 m qui se dressent vers les cieux. Du haut des escaliers, sur la petite esplanade entourée de colonnes, la vue sur le site est unique. Les passionnés d’archéologie et d’histoire seront étonnés et ravis de visiter ces sites uniques car peu de circuit les mettent en valeur, ce qui est bien triste car leur valeur inestimable est reconnue à travers le monde!

Sbeitla, Tunisie,

Djerba la douce

Mais d’où lui vient ce surnom? L’île de Djerba a donné lieu à mille et une légendes, à commencer par Homère qui l’a rebaptisé l’île des Lotophages d’Ulysse dans sa célèbre Odyssée. C’est certainement la beauté des plages, la douceur du climat et les vestiges du passé qui lui ont valu ce doux sobriquet. La synagogue de la Ghriba, haut lieu du judaïsme en Tunisie, est, elle aussi, infusée de légendes poétiques sur son origine. La Torah conservée en son sein serait l’une des plus vieilles du monde. C’est dans le quartier Erriach, le ghetto-juif de l’île, que vous serez envahis par un monde de couleurs. Depuis 2014, le petit village a accueilli 200 artistes de 30 nationalités pour couvrir les façades des houchs – les maisons à patio, les plus répandues à Djerba – d’œuvres magistrales, faites dans le respect des savoir-faire et traditions locales. Renommé Djerbahood, ce quartier est désormais une galerie à ciel ouvert et une balade dans ses ruelles étroites et colorées, vous offrira un grand moment d’émotion. À Houmt-Souk, la ville principale de l’île, tous vos sens seront mis à contribution. Le labyrinthe de jolies ruelles fraîches ornées de bougainvilliers aux couleurs saturées vous mène jusqu’à la place du marché et des souks grouillant d’activité. Vous pourrez voir de près les femmes djerbiennes qui arborent toujours leurs vêtements traditionnels et le fameux chapeau de paille. Djerba sera une étape douce et rafraîchissante.

Il est quasi impossible, de choisir le « top 5 » des expériences uniques que vous vivrez lors du circuit culturel en Tunisie proposé par Voyages Lambert. Du dire des premiers voyageurs à faire ce voyage en avril 2023, c’est « un voyage varié en expériences », « riche en culture, histoire et relations humaines », « le plus beau voyage de ma vie! ». Alors tout est dit, il ne manque plus que vous pour nos prochains départs!

 

#Tunisie #VoyageEnGroupe #VoyageCulturel #VoyageOrganisé #VoyagesLambert #BlogueVoyage

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2024 / Site web par Elefen / Mise à jour 2024-06-15