Percer les mystères du Japon

Le Japon, longtemps replié sur lui-même, est le berceau d’une culture raffinée unique, dont les trésors ont été sublimés par les siècles. Cette culture se décline sous une myriade de formes; de l’art rituel de la cérémonie du thé, à celui du maniement des sabres des guerriers samouraïs, à celui des jardiniers, véritable métier d’honneur, créant une nation d’une harmonie, d’une sérénité et d’une rigueur incomparable. Pourtant, il est si facile de n’effleurer que la surface de cette insondable richesse, car, afin d’en déceler les joyaux, il faut y être initié. C’est dans cette optique que Voyages Lambert a créé le nouveau circuit le Japon des Japonais, qui se veut intimiste et authentique. En voici quelques moments forts qui sauront vous transporter au pays du soleil levant.

Aoi Matsuri Japon des Japonais

Assister aux grands festivals de Kyoto

La sublime ville de Kyoto a survécu au temps et aux guerres, permettant à la beauté subtile de ses quartiers d’antan de subsister aujourd’hui. Une balade dans le quartier de Gion, l’un des quartiers de Geisha traditionnel, vous plongera dans le Kyoto de jadis. C’est dans cette ville hors du temps que vous aurez la chance d’assister à l’un des trois grands festivals de la ville. Notre circuit du printemps vous fera découvrir le festival d’Aoi Matsuri, ou fête des roses trémières. Une somptueuse procession de centaines de personnes vêtues de kimono et autres costumes traditionnels de l’époque Heian (794-1185) se déroule entre le Palais impérial et les sanctuaires Shimogamo et Kamigamo, reproduisant le cortège des empereurs de jadis se rendant sur ces lieux de prière et de contemplation. La genèse de ce festival date de l’Antiquité, lorsque l’empereur Kinmei (539-571) organisa une prière de grande ampleur afin de sortir son peuple d’une période de mauvaises récoltes. Encore aujourd’hui, le passage de deux personnages importants marque le début de la procession : celui du messager du pouvoir impérial, suivi de celui de Saio, jeune fille issue de la noblesse, offerte aux divinités comme prêtresse. Son costume est impressionnant, se composant d’une superposition de plusieurs kimonos; il faut, à deux personnes, plus de 3 heures afin de d’enfiler complètement cette parure d’apparat complexe pesant 30 kg. La suite du cortège est tout aussi magnifique, ponctuée de personnages hauts en couleur.  Assister à l’Aoi Matsuri, c’est vivre un riche témoignage du passé, comme si l’on basculait dans le temps l’espace d’une journée; plus elle avance, plus l’esprit solennel de ce moment se transforme en fête populaire.

Jidai Matsuri Japon Japonais Kyoto

En octobre, c’est le festival du Jidai Matsuri, ou la fête des âges, qui sera le point fort de ce voyage au Japon. Ce festival qui se déroule tous les 22 octobre se veut une célébration de l’histoire et des arts traditionnels de Kyoto ainsi qu’un rituel pour honorer deux empereurs liés à l’unification du pays et à la consolidation du pouvoir impérial. Tout comme pour l’Aoi Matsuri, vous assisterez à une procession grandiose durant laquelle des figurants vêtus de vêtements historiques, représentent l’histoire culturelle japonaise de l’ère Meiji jusqu’à l’ère Enryaku dans les années 780. Soigneusement recréée et étudiée, allant même jusqu’à fabriquer et teindre les tissus avec les mêmes techniques que celles utilisées il y a mille ans, la procession est vraiment un musée d’histoire vivant. Le défilé s’étale du palais impérial au sanctuaire Heian. Celui-ci a été construit en 1895 pour commémorer le 1100e anniversaire de la fondation de Kyoto et pour promouvoir un renouveau de la ville après le transfert de la capitale à Tokyo en 1868, emmenant avec elle l’empereur, la famille impériale et la majorité du gouvernement. Non seulement des personnages historiques et des princesses célèbres font leur apparition, mais des guerriers, des prêtres, des politiciens, des marchands et des roturiers sont également représentés. Avec autant de personnages, la procession du Jidai Matsuri vous plongera dans un Japon d’une autre époque.

Okuno Koyasan Japon Japonais

 

L’expérience mystique d’Okuno-in à Koya-San

Au sud d’Osaka, au cœur des monts Kii, se trouve un lieu de pèlerinage bouddhiste reconnu depuis l’émergence de cette religion dans l’archipel, il y a plus de 12 siècles et, tout naturellement, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Afin de plonger au cœur de la mysticité de ce lieu, nous y séjournons chez les moines, dans un monastère-auberge; un shukubo. Vous pourrez y être initié à la méditation zen et à la shojin ryoti, une cuisine haut de gamme pour le corps et l’esprit, essentiellement végétarienne. Celle-ci se concentre sur la véritable essence de chaque ingrédient, se basant sur un subtil principe de cinq; mettant à l’honneur cinq couleurs et cinq saveurs distinctes. Aussi, vous serez convié à une première découverte de la singulière nécropole d’Okuno-in, où sont disséminés plus de deux cent mille tombeaux, dans une auguste nature. Impossible de ne pas être subjugué par la puissance et la sérénité de ce lieu; les cyprès centenaires semblant relier l’âme des morts au ciel lui-même. Cheminant entre les tombes recouvertes de mousse, celles de samouraïs célèbres et autres personnages historiques autant que de défunts de classe populaire, vous remarquerez de petites statues de pierre portant bavoirs ou bonnets tricotés. Il s’agit de représentations du bodhisattva jizo, ayant, entre autres, les pouvoirs d’alléger les péchés de favoriser l’accès au paradis. Les sentiers pavés mènent au pont Gobyobashi, à la chapelle des prières illuminées et au mausolée de Kukai, le moine qui propagea le bouddhisme ésotérique shingon au Japon vers l’an 816. La légende raconte que ce moine, aussi connu sous le nom de Kobo Daishi, repose toujours dans le mausolée dans un état de méditation éternelle. Si une première visite diurne des lieux est une expérience en soi, la possibilité d’assister à la cérémonie monastique d’Otsutome, aux aurores, saura vous imprégner d’une sérénité sans pareil. Les moines entonnent des textes sacrés et des chants hypnotiques sous des effluves d’encens, la lueur du jour se découpant à travers arbres et tombeaux.

Ritsurin jardin de Takamatsu, Shikoku,

Participer à la cérémonie du thé au cœur du jardin japonais de Ritsurin

Lors de ce circuit, nous empruntons des routes moins fréquentées par les touristes, menant entre autres vers l’île de Shikoku, au sud-est de l’archipel nippon. Un des joyaux de l’île, se situe à Takayama; il s’agit du parc japonais traditionnel de Ritsurin, avec ses étangs, ses maisons de thé, ses ponts de bois et ses îles. Il a fallu plus d’un siècle pour achever ce parc, dont la construction débuta en 1625, à l’ère Edo. Conçu comme un jardin de promenade de style kaiyushiki, le mont Shiun lui servant de toile de fond, ses sentiers mènent à une cinquantaine de panoramas codifiés, dont certains font référence au mont Fuji. Chaque pin, chaque arbuste étant une œuvre à part entière, tantôt représentation allégorique d’un héron, d’une divinité shintoïste, pour un œil initié à l’art des jardiniers classiques japonais. Une visite guidée des lieux saura vous permettre d’en déchiffrer les codes subtils. Le jardin regroupe près de 1400 pins, dont les branches ont été méticuleusement taillées par des générations de jardiniers, certains atteignant le vénérable âge de 300 ans. Dans cet écrin de verdure, tout près d’un étang, nous aurons l’occasion de participer à la cérémonie traditionnelle du thé matcha, aussi appelée chanoyu. Chaque élément de ce rituel séculaire correspondant à l’étiquette complexe et aux idéaux zen. Afin de maîtriser cet art, véritable doctrine menant à la voie spirituelle, de nombreuses années d’étude sont nécessaires, ainsi qu’une maitrise d’autres doctrines telles que celles de l’art de la calligraphie, celle des kimonos et des céramiques. L’ordre et les gestes précis de la cérémonie est codifié, chaque détail ayant sa symbolique. Chaque ustensile est d’abord symboliquement nettoyé devant les invités, puis l’hôte débute la préparation du thé. La conversation est gardée à un minimum, les invités s’imprégnant de l’atmosphère de ce cadre unique, du son de l’eau, de l’odeur de l’encens et du thé, de la simplicité des lieux. Une fois le thé servi et les salutations d’usage faites, chacun déguste son thé servi dans un bol de céramique précieuse, fait à la main.

Le Japon des Japonais, création exclusive de Voyages Lambert, allie les multiples facettes du Japon authentique et contemporain, tout en privilégiant des recoins moins connus, hors des sentiers battus, sans occulter ses hauts lieux incontournables. Néophytes et connaisseurs pourront ensemble percer les secrets millénaires de la culture nippone.

 

#Japon #AoiMatsuri #JidaiMatsuri #JardinZen #Ritsurin #KoyaSan #HorsDesSentiersBattus #VoyageCulturel #VoyageEnGroupe #VoyagesLambert #ÉmotionCulturelle

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2022 / Site web par Elefen / Mise à jour 2022-05-27