• Ajouter à mes favoris
  • Retour au haut de la page

Myanmar

Authentiques trésors et sourires birmans
Du 5 au 29 janvier 2021
    • Envoutantes et scintillantes cités royales
    • Basse-Birmanie au Rocher d’Or, rizières et paysages karstiques
    • 4 nuits au cœur de l’énigmatique plaine sacrée de Bagan
    • Au fil de l’eau sur l’Irrawaddy, les lacs Inle et Sagar
    • Rencontres avec les minorités ethniques à l’héritage légendaire
    • Concentré de dépaysement, fascination et ravissement

    D’or et d’eau, ce circuit inédit propose la découverte des perles birmanes, tout en empruntant le chemin des écoliers. De Yangon, ville au mille et une pagodes, au Lac Inle peuplé de jardins flottants, villages sur pilotis et pêcheurs Inthas à la singulière chorégraphie, vous déposerez vos pénates trois nuits à Mandalay, surnommée la « Cité des joyaux » et dont la région riche en art rupestre accueille le fameux pont en teck U-Bein, et quatre nuits à Bagan, reconnue pour son époustouflante plaine des temples oubliés et pour l’agilité des pinceaux de ses artisans-  (...) Lire le texte d'introduction complet

    D’or et d’eau, ce circuit inédit propose la découverte des perles birmanes, tout en empruntant le chemin des écoliers. De Yangon, ville au mille et une pagodes, au Lac Inle peuplé de jardins flottants, villages sur pilotis et pêcheurs Inthas à la singulière chorégraphie, vous déposerez vos pénates trois nuits à Mandalay, surnommée la « Cité des joyaux » et dont la région riche en art rupestre accueille le fameux pont en teck U-Bein, et quatre nuits à Bagan, reconnue pour son époustouflante plaine des temples oubliés et pour l’agilité des pinceaux de ses artisans-laqueurs.

    Tantôt vous traversez la bucolique campagne birmane en calèche, tantôt vous serez bercé par le fleuve mère qu’est l’Irrawaddy, avec ses rives aux enfilades de stupas dorés. Vous naviguerez aussi à contre-courant en visitant des régions encore préservées et peu fréquentées dont le sud du pays, berceau des civilisations pyu et môn, réputée pour son fameux Rocher d’Or mais également pour ses énigmatiques paysages karstiques et sa vie rythmée par le cycle du riz. Également, du Lac Inle, vous rejoindrez l’exceptionnel site Kakku à l’inouïe beauté et précision, ainsi que le Lac Sagar et Loikaw où vivent en recul les minorités ethniques du pays, encore aujourd’hui vêtues des costumes traditionnels et animées par leurs savoirs ancestraux.

    Venez vivre et contempler le Myanmar, pour comprendre et ressentir comment même le choc des cultures peut se faire en douceur. Malgré son histoire aussi fastueuse que tourmentée, la délicatesse, tranquillité et sérénité dépeignent l’ambiance du pays et la façon d’être de son peuple si résilient et accueillant. Vous apprécierez la finesse de la cuisine parfumée au sésame, l’expression de cette ferveur bouddhiste, les lumineux couchers de soleil, la façon artistique de s’orner le visage de tanaka ou de porter le Longyi, et même la légèreté de l’alphabet, lequel avec le sourire birman forment l’un des plus beaux langages du monde. Une escapade incomparable dans ce pays qui respire encore le mystère, et où on laisse le temps au temps.

    « Alors, un mystère doré se leva à l’horizon, une merveille étincelante et superbe qui brillait au soleil, dont la forme n’était ni celle d’un dôme musulman ni celle d’une flèche de temple hindou. » « Voici la vieille ShweDagon », me dit mon compagnon. Le dôme doré me dit : «Voici la Birmanie, un pays qui sera différent de tous ceux que tu connais ». Rudyard Kipling, Lettres d’Orient (1898)

    Lire la « Lettre à mon guide » de l’accompagnatrice Nathalie Bastien, qui a découvert le Myanmar en 2013 à titre de cliente de Voyages Lambert.

    « Lettre à mon guide » 
    Réduire le texte d'introduction
    Votre accompagnateur pour ce circuit : Nathalie Bastien - [Lire la biographie]
    Chercheure en psychologie de formation, Nathalie Bastien est une vadrouilleuse dans l’âme. Créatrice et organisatrice d’itinéraires, elle a sillonné de nombreux pays et expérimenté différentes formules. Entre amis ou en famille, seule ou en groupe, elle carbure aux parcours-découvertes tous azimuts. Sans cesse étonnée par l’ingéniosité, la résilience et l’accueil généreux des communautés locales, elle est aussi fascinée par le patrimoine culturel et les grands espaces insoupçonnés. Curieuse de nature, parcourir le monde est une façon inédite pour Nathalie d’explorer avec ouverture et respect ce vaste laboratoire vivant. Complice de vos évasions, elle saura avec passion, engagement et dynamisme vous accompagner vers des horizons propices aux rencontres attachantes et aux expériences vibrantes d’inspiration.
    Jour 1 - mardi 5 janvier
    MONTRÉAL / PÉKIN

    En après-midi, vol en partance de l’aéroport Trudeau-Montréal à destination de Pékin, d’où vous prendrez votre vol de correspondance pour Yangon. Les deux vols sont opérés par Air China.

    Jour 2 - mercredi 6 janvier
    PÉKIN / YANGON

    Arrivée à Pékin pour le vol de correspondance vers Yangon, dont l’atterrissage est prévu en fin de soirée. Transfert pour trois nuits dans un l’hôtel au grand confort, dont la vue sur la ville est imprenable. Nuit à Yangon.

    Jour 3 - jeudi 7 janvier
    YANGON

    La découverte de Yangon débute par une promenade à travers le quartier colonial, peuplé d’échoppes improvisées en bordure des rues et de bâtiments dont l’architecture témoigne de l’héritage britannique : Mairie et Haute Cour, école Saint-Paul et cathédrale Sainte-Marie, sans oublier le célèbre Strand Hôtel, le parc Maha Bandoola qui abrite le mémorial de l'Indépendance, ainsi que l’iconique Secrétariat, ancien siège du pouvoir colonial. Après la visite de la pagode octogonale Sule, kilomètre zéro du pays et autour de laquelle les anglais développèrent leur réseau de rues à angle droit, dîner en plein cœur de Yangon. Et puis, flânerie dans le typique marché Theingyi Zei de la 26ième rue, où vous aurez l’occasion de croiser des visages peints de thanaka, pâte cosmétique qui protège du soleil, et des sourires aux traces de feuilles de bétel, tradition au Myanmar que de les chiquer à la journée longue. Retour à l’hôtel pour un moment de détente, avant de partir en ville prendre le souper de bienvenue. Nuit à Yangon.

    Jour 4 - vendredi 8 janvier
    YANGON

    Déambulation matinale dans l’emblématique pagode Shwedagon datant du XIe siècle, dont vous apprécierez l’ambiance de plénitude. Le faîte du grand stupa de 98 mètres est recouvert de 8688 plaques d’or massif et de milliers de diamants, rubis, saphirs, topazes… Véritable ville dans la ville, des centaines de fidèles se pressent toute la journée avec offrandes et prières pour tenter d’abréger le cycle de leurs réincarnations futures. Dîner en ville, suivi d’un tour immersif de Yangon et de ses environs à bord du mythique train circulaire. Expérience inédite à la découverte de la ville comme de la campagne environnante, trajet au cœur de la vie locale et quotidienne des birmans, à apprécier d’authentiques scènes de vie comme celle du marché grouillant en bordure des rails de la station Danyingon. Retour à l’hôtel au terme de cette balade ferroviaire dépaysante. Souper et nuit à Yangon.

    Jour 5 - samedi 9 janvier
    YANGON / BAGO / KYAIKHTIYO

    Départ matinal à travers la Basse-Birmanie pour rejoindre Kyaikhtiyo, le célèbre Rocher d’Or qui, selon la légende, tient en équilibre sur un cheveu de Bouddha. En cours de trajet, il est impératif de s’arrêter au temple de St-Christophe, protecteur de la route. Les conducteurs achètent des chapelets de fleurs blanches qu'ils suspendent au rétroviseur en guise de protection. Vous êtes ainsi assurés de parcourir les routes du pays en toute sécurité. Et puis, halte à Bago, vieux bastion de la culture des Môns, pour la visite de la pagode Shwethalyaung abritant le plus vénéré des Bouddhas couchés. Continuation et traversée du fleuve Sittang et de la campagne environnante aux rizières verdoyantes et plantations d’hévéas, anacardiers et tecks. Après le dîner, vous rejoindrez le Rocher d’Or, lieu de culte sacré situé à plus de 1200 mètres d’altitude, via un trajet « rustique », une attraction en soi… Votre montée se fera en camion, zigzagant à travers les montagnes, jusqu’à cet énorme mégalithe recouvert de feuilles d’or (arrêt à l’hôtel pour dépôt du bagage). Découverte du Rocher d'Or au coucher du soleil, lieu de recueillement apaisant où se rassemblent bonzes et pèlerins. Souper et nuit à Kyaikhtiyo.

    Jour 6 - dimanche 10 janvier
    YAIKHTIYO / MAWLAMYINE

    Après avoir assisté au levé du soleil sur le Rocher d’Or, descente en camion pour regagner le bus. Et puis, route pour rejoindre Mawlamyine, capitale de l’état Mon qui, jadis, était prisée par les écrivains comme Orwell ou Kipling. Durant le trajet, vous aurez la chance d’observer le mode de vie local, notamment dans le village colonial de Thaton, ancienne cité Mon qui abrite la pagode Shwe Zayan que vous visiterez. Après le dîner, continuation pour rejoindre un site incontournable, celui du plus grand Bouddha allongé du monde : 200 mètres de long ! Il est possible de déambuler à l’intérieur où sont exposées un grand nombre de scénettes illustrant la vie de Bouddha. Retour via l’allée bordée de 500 statues de moines, chacune faisant 4 mètres de haut et ayant un visage différent : un cortège époustouflant! Quelques kilomètres plus loin, vous rejoindrez Mawlamyine, ville dont la situation exceptionnelle est l’une des plus belles du Myanmar : posée le long du fleuve, elle est dominée par une ligne de collines aux versants luxuriants et aux sommets parsemés de monastères et pagodes, dont la principale, Kyike Than Lan, surplombe la ville et permet de contempler le coucher de soleil sur les iles situées à l’embouchure du fleuve. Souper et nuit à Mawlamyine.

    Jour 7 - lundi 11 janvier
    MAWLAMYINE / PA-AN

    Le lendemain matin, embarquement sur un bateau privé qui vous mènera en fin de journée à Pa-An. Un premier arrêt est prévu à l’île du « Lavage des cheveux », laquelle tient son nom du fait que c’est d’un puits sacré de l’île que provenait l’eau utilisée pour l’entretien de la chevelure du roi. Douce balade à pied sur cette petite île de 200 mètres de long, hébergeant plus de 70 stupas éparpillés ici et là dans une végétation tropicale. Belle occasion de découvrir les ateliers d’artisans et de visiter un monastère de nonnes toutes de rose vêtues. Et puis, vous poursuivrez votre navigation en remontant le fleuve Salouen à travers rizières, massifs karstiques et paysages truffés de sanctuaires et pagodons. Ce fleuve, qui prend sa source dans le plateau tibétain, traverse la province du Hunan en Chine pour ensuite pénétrer à travers le Myanmar. Avec ses 2800 kilomètres, il est le deuxième plus grand fleuve d’Asie après le Mékong. Dîner à bord, pour ensuite faire une escale au monastère U Na Auk, complexe reconnu comme étant l’un des joyaux du sud du pays. Débarquement en fin de journée et transfert à l’hôtel. Souper et nuit à Pa-An, capitale de l’état Kayin.

    Jour 8 - mardi 12 janvier
    PA-AN

    Découverte de cette bourgade et de ses alentours riches en grottes, comme les incontournables caves de Yathae-Pyan et de Kaw Goon, renommées pour leurs superbes gravures. Dîner près du monastère Kyauk Kalap, pour ensuite rejoindre la grotte de Mahar Saddan peuplée de Bouddhas et dont le retour se fait en barque. Au passage, arrêt aux caves de Kawt Ka Thaung originales pour ces deux Bouddhas superposés et son petit musée consacré à la culture Karen, ainsi qu’aux jardins du Mont Zwegbin, où des centaines de Bouddhas sont alignés. Souper et nuit à Pa-An.

    Jour 9 - mercredi 13 janvier
    PA-AN / BAGO / YANGON

    Départ matinal vers Bago pour l’ascension de la colline Hin Tha Gon, dont la pagode abrite le sanctuaire Pegou Medaw. De là haut, superbe panorama sur la rutilante pagode Shwemawdaw qui domine la cité avec son stupa haut de 114 mètres et couvert d’or, laquelle vous visiterez après le dîner. Continuation vers Yangon et installation au même hôtel situé devant le Lac Kandawgyi. D’ailleurs, n’hésitez pas à faire l’agréable balade sur la passerelle de bois qui longe les berges de ce lac royal, dominé par une réplique de la barge impériale. Souper et nuit à Yangon.

    Jour 10 - jeudi 14 janvier
    YANGON / MANDALAY

    Journée qui débute avec la découverte de la pagode Botalaung qui présente la particularité d’être creuse et parcourue par un impressionnant corridor en forme de zigzag, tel un labyrinthe dont les murs sont couverts de feuilles d’or. Ensuite, visite du musée national qui, sous ses airs austères, regroupe des reliques (manuscrits, statues, costumes, peintures, laques et instruments de musique) célébrant l’art birman, sa culture et son histoire, dont le splendide trône du Lion des derniers rois de Mandalay. Dîner en ville et transfert à l’aéroport pour une envolée à destination de Mandalay. Ancienne capitale du dernier royaume de Birmanie, la cité de Mandalay a été fondée en 1871 par le roi Mindon à l’occasion du 2400e anniversaire de la mort de Bouddha. Installation pour trois nuits dans un hôtel qui s’étend sur près de cinq hectares et qui offre une vue panoramique sur la colline et le Palais Royal. Souper et nuit à Mandalay.

    Jour 11 - vendredi 15 janvier
    MANDALAY / AMARAPURA / MANDALAY

    Après le déjeuner, vous contournerez les douves et remarquables remparts ceinturant l’ancienne cité impériale pour rejoindre la Pagode Mahamuni, accueillant le bouddha le plus vénéré du pays et devenu difforme au fil des siècles par l’épaisseur des feuilles d’or déposées par les milliers de dévots. Traversée de la rue des marbriers pour rejoindre Amarapura, « Cité de l’immortalité », dernière ville royale fondée et démantelée par le roi Mindon. Visite du monastère Mahagandaryon, le plus important centre d’étude monastique du pays qui abrite des centaines de moines. Vous assisterez au rituel du seul repas de la journée, lorsque les uns derrière les autres, gamelle à la main, les moines se rendent au réfectoire. Ensuite, découverte de quelques ateliers qui font la réputation de la région : fabricants de feuilles d’or, sculpteurs sur marbre et tisserands de soie et de tapisseries brodées en fils d’or. Après le dîner, route vers la pagode Kuthodaw, dont les 729 stèles gravées représentent l’intégralité du canon bouddhique. Et à quelques mètres, visite mémorable du bijou dentelé Shwenandaw, monastère tout en teck finement ciselé, où le roi Mindon vécut et mourut. Retour à Mandalay et ascension vers la colline qui offre, à l’heure du coucher du soleil, un exceptionnel panorama sur la ville et son Palais royal. Souper en ville et nuit à Mandalay.

    Jour 12 - samedi 16 janvier
    MANDALAY / MINGUN / INWA / MANDALAY

    Au port de Mandalay, embarquement privatisé sur un bateau traditionnel qui va longer les rives de l'Irrawaddy, où se déploie toute une activité autour du transport du teck par flottage. Débarquement à Mingun, village ayant conservé les vestiges d'une pagode inachevée et dont la cloche de bronze pèse à elle seule 90 tonnes. Visite captivante de la pagode Myatheindan, conçue sur le modèle de la cosmogonie bouddhique, avec ses sept terrasses concentriques représentant les sept chaînes de montagnes entourant le mont Meru, ce dernier étant considéré comme l’axe du monde selon la mythologie hindoue. Dîner au fil de l’eau durant lequel vous pourrez admirer les hauteurs de Sagaing, parsemées de nombreux monastères et pagodes aux dômes blancs. Débarquement à Inwa pour une balade en calèche à travers les ruines du Palais royal. Au passage, halte à la Tour de guet Nan Myint, aux stupas rouges de la pagoda de Daw Gyan, au monastère de teck sculpté Bagaya, de même qu’à celui de Maha Aung Mye Bon Zan construit en brique par la première épouse du roi Bagyidaw. Sur le chemin du retour, traversée à pied du curieux pont d’U Bein au coucher du soleil : moment magique inoubliable ! Construit en 1782 avec les planches de teck du palais abandonné d’Inwa, c’est le plus long pont en bois au monde (1 200 mètres). Souper et nuit à Mandalay.

    Jour 13 - dimanche 17 janvier
    MANDALAY / SAGAING / MONYWA

    Après le déjeuner, route en direction de la cité fortifiée de Sagaing, réputée pour sa production artisanale de cruches d’eau en terre cuite. Après la visite d’un atelier, continuation jusqu’à la singulière pagode multicolore Thanboddhay. Dîner à Monywa et installation à l'hôtel. En après-midi, traversée en ferry de la rivière Chindwin et en jeep de la campagne afin de rejoindre le site archéologique Powin Taung qui regroupe, parait-il, 947 grottes bouddhiques. À l’intérieur, près de 450 000 statuettes de Bouddhas sculptées à même le roc, sans oublier les fresques murales remarquablement conservées, dont les plus anciennes datent du 14e siècle. Après avoir parcouru le dédale troglodyte de Shwe Ba Taung, site reconnu pour l’art décoratif de ses temples excavés, retour à l’hôtel. Souper et nuit à Monywa.

    Jour 14 - lundi 18 janvier
    MONYWA / PAKKODU / BAGAN

    Après le déjeuner, embarquement à bord d’un bateau pour descendre le Chindwin, principal affluent de l’Irrawaddy, fleuve tranquille de 2 200 kilomètres sur lequel vous terminerez votre navigation en direction de Bagan. Tout au long de votre croisière fluviale, vous découvrirez l'activité débordante animant les rives de ces cours d’eau qui jouent un rôle essentiel dans la vie des Birmans. Après le dîner à bord, débarquement à Pakkoku, ville traditionnelle ceinturée de ses murailles d’époque. En trishaw, vous découvrirez son marché local coloré et une fabrique de couverture en coton. Retour sur le bateau jusqu’à Bagan, ancienne capitale surnommée « Le rêve de pierre », et primée par le Patrimoine mondial de l’Unesco. Rivale d’Angkor au Cambodge, Bagan dépasse l’imagination avec ses milliers de pagodes édifiées pendant dix siècles par les dynasties de rois. Installation pour quatre nuits dans un hôtel situé au cœur du Vieux Bagan en bordure de l’Irrawaddy, endroit par excellence pour apprécier les flamboyants couchers de soleil. Souper à l’hôtel et nuit à Bagan.

    Jour 15 - mardi 19 janvier
    BAGAN

    Journée consacrée à déambuler et à contempler cette cité sacrée qu’est Bagan, jadis orthographié Pagan. Vous accéderez à ce vaste site archéologique bouddhique via la porte Tharabar, seule structure encore debout de l’ancien mur d’enceinte aujourd’hui en ruine. Vous débuterez avec la visite de l’un des plus beaux et des mieux conservés temples de la cité, soit Ananda Pahto, chef-d’œuvre de l’architecture môn qui domine la plaine. Après une brève flânerie au marché pittoresque de Nyaung U, découverte de la célèbre pagode Shwezigon au stupa doré datant du 11e siècle. Dîner dans un restaurant local, suivi d’un arrêt à l’imposant Hitlominio, lequel fait partie du regroupement que l’on surnomme « Les grands temples de Bagan ». Un arrêt s’impose au monastère Nat Taung Kyaung, magnifiquement construit en tek et abritant de nombreux Bouddhas, de même que devant Thatbyannyu, le plus haut temple du site atteignant près de 65 mètres. En fin de journée, tour de calèche entre les pagodes de ce lieu mythique pour assister au coucher du soleil, moment tout simplement magique ! Souper avec le traditionnel spectacle de marionnettes, art majeur considéré être l’expression de l’âme de la culture birmane et dont les scénarios s'inspirent de la cosmologie, des esprits bienveillants et des vies de bouddha. Nuit à Bagan.

    Jour 16 - mercredi 20 janvier
    BAGAN / SALAY / MONT POPA / BAGAN

    Après le déjeuner, vous prenez la direction de Salay pour la visite du splendide monastère Yokesone, où se trouve la plus vieille salle d'assemblée d’un monastère en bois, ainsi qu’un petit musée aux œuvres admirables. Après le dîner dans un restaurant historique en bordure de l’Irrawaddy qui témoigne du passé colonial britannique, continuation vers le mont Popa, site chargé de légendes. Ascension soutenue (777 marches) de la « Montagne des fleurs », ancien volcan aux flancs couverts de bananiers et d'essences diverses, vers un complexe monastique bouddhiste, dont l’une des chapelles renferme les statues des 37 nats, ces esprits tutélaires du panthéon birman qui guident la vie spirituelle. Du haut de cet éperon rocheux, la vue sur la plaine, les petits bourgs, voire même le vieux Bagan, est à couper le souffle ! Au retour, arrêt à un atelier de fabrication de toddy, vin de palme local. Souper en ville et nuit à Bagan.

    Jour 17 - jeudi 21 janvier
    BAGAN

    Tour matinal facultatif de montgolfière au-dessus de la spectaculaire plaine de Bagan, dont la journée est consacrée à ce site d’exception. Vous débuterez avec le temple DhammaYazika, pour ensuite traverser les villages de Thuntekan et de Minnathu et rejoindre les temples Payathonzu, trois pagodons ornés de sikhara et reliés par deux étroits passages. La tournée des temples se poursuit avec Leimyethna, blanchi à la chaux et décoré de fresques bien préservées, Sulamani aux splendides fresques murales, et Dhammayangyi à l’originale forme pyramidale. Dîner à l’hôtel, suivi d’un arrêt au village voisin de Myinkaba, réputé pour ses artisans laqueurs, spécialité de Bagan. Après la visite des deux sanctuaires d’inspiration hindou, Manuha et Nan Phaya, la journée se termine avec une promenade en barque sur le fleuve Irrawaddy pour apprécier le légendaire coucher de soleil birman. Souper à l’hôtel et nuit à Bagan.

    Jour 18 - vendredi 22 janvier
    BAGAN / HEHO / LAC INLE

    Après le déjeuner, transfert à l’aéroport de Bagan pour le vol en direction d’Heho, petite ville du canton de Kalaw, district de Taunggyi situé dans l'État Shan. Puis, départ vers la cité de Nyaung Shwe, reconnue pour son petit musée installé dans un palais princier Shan, ainsi que pour sa pagode Yadanamanaug qui abrite une belle collection d'objets bouddhiques anciens. Dîner hors des sentiers battus, car dégusté dans l’un des deux vignobles du pays au Red Mountain Estate Vineyard & Winery. À quelques kilomètres, vous rejoindrez le village de Maing Thouk, dont la moitié est sur terre et l’autre sur le lac, reliées par un long pont de bois. Vous trouverez un marché typique ainsi qu’un monastère sur le flanc de montage, d’où vous profiterez d’un magnifique panorama sur le lac Inle et ses environs. De là, vous partirez en pirogue vers votre hôtel situé en bordure du lac Inle, le plus célèbre des lacs birmans et mesurant 50 kilomètres de long sur 7 de large, mais dont la profondeur ne dépasse jamais 5 mètres. Installation pour trois nuits dans un sanctuaire verdoyant, dont les bungalows de charme surplombent le lac Inle. Souper à l’hôtel et nuit perchée sur pilotis.

    Jour 19 - samedi 23 janvier
    LAC INLE

    Lever du soleil sur les rives du lac Inle et trajet en barque, durant lequel vous pourrez admirer l’agilité et l’élégance des pêcheurs Inthas, dont la technique, ramant debout d’une jambe tout en tenant leur nasse conique à deux mains, est une chorégraphie unique au monde. Débarquement au village d’In Dein pour la visite du Marché de 5 jours qui implique une rotation entre 5 villages, déterminé en fonction du calendrier lunaire. Ensuite, vous marcherez jusqu’au site archéologique d’In Dein, forêt de plus de 1 500 stupas dont le plus ancien date du 13e siècle. Certains sont enfoncés dans la végétation, tandis que d’autres sont toujours coiffés du hti doré. Poursuite de la navigation et arrêt à la fabrique artisanale où sont tissés les foulards à partir de la fibre du lotus dans le village d’Innpawkhon. Après le dîner, vous filez sur l’eau en direction de la pagode Phaung Daw Oo, reconnue pour ses cinq Bouddhas en or qui sont promenés annuellement dans le bateau le plus vénéré du pays, soit la barge royale. Halte pour admirer la confection des délicates ombrelles de papier (Wya Ma Village), suivie d’un arrêt au monastère Nga Phe Chaung, le plus ancien et le plus grand du lac, jadis populaire pour son attraction des chats sauteurs. Souper à l’hôtel et nuit au lac Inle.

    Jour 20 - dimanche 24 janvier
    LAC INLE / KAKKU / LAC INLE

    Après le déjeuner, route hors des sentiers battus pour la visite du site de Kakku, havre de spiritualité birmane. Deux heures de trajet dans le Myanmar profond, longtemps resté inaccessible aux touristes, à sillonner de petites pistes bucoliques dévoilant de photogéniques paysages : rizières, champs de blé et plantations fruitières. Et c’est alors que vous arriverez à ce complexe unique qui pourrait remonter au 3e siècle avant J.C. Tous avec des clochettes au sommet pour une atmosphère enchanteresse, de même taille et disposés en étroites rangées ordonnées, près de 2500 anciens pagodons « tissés serrés » peuplent densément ce lieu, dont la superficie est d’un kilomètre carré, avec, en son centre, l’impressionnante pagode de 40 mètres de hauteur. À contempler sans modération ! Au terme de ce pèlerinage, dîner sur place, pour ensuite revenir à l’hôtel et profiter de la douceur de vivre. Souper et nuit au lac Inle.

    Jour 21 - lundi 25 janvier
    LAC INLE / LAC SAGAR / LOIKAW

    Départ matinal et cap plein sud en direction du lac Sagar. Vous naviguerez sur presque 70 kilomètres dans de longues pirogues effilées qui ont l’art de se faufiler dans les étroits canaux bordés de jacinthes d’eau. Tel un explorateur, vous découvrirez cette contrée encore sauvage aux paysages enchanteurs. Tout au long du parcours, vous pourrez admirer une succession de villages flottants, contournerez des pagodons à moitié enfouis sous l’eau, et serez témoins de scènes de vie lacustres pittoresques : labour des champs, récolte d’algue, toilette des enfants. Une navigation pour votre plus grand ravissement ! Un premier arrêt s’impose au village de Nampan, réputé pour ses surprenants et verdoyants jardins flottants fixé au fond du lac par de grandes perches de bambou. Découverte d’un chantier pour admirer le travail des artisans qui construisent la pirogue, et d’un atelier où sont produits les fameux cigares birmans, les cheerot. Dans le chenal qui relie les deux lacs, vous pourrez admirer le site de Taung Toe, pour ensuite déambuler dans le complexe monastique de Tar siKaung qui regroupe plus de 200 stupas du 17e siècle ornés de statues d'animaux mythologiques. Et puis, vous accosterez dans les petits villages de Myowhaung and Kyauktan pour la visite d’une exploitation familiale d'huile d'arachide pressée par un buffle et d’une distillerie d'alcool de riz fabriqué selon une méthode ancestrale datant du moyen âge. Arrêt à Kyaing Khant, bourg riverain reconnu pour sa ribambelle de monastères en teck sur pilotis, dont les statues sont reliées entre elles pour former un ensemble unitaire à l’image de la ferveur bouddhique des résidents de la région. Après le diner à Sagar, jadis cité princière, découverte de l’école du village et du marché local fréquenté par les paysans des trois minorités que sont les Shan, Intha et Pa-O. Votre navigation vous mènera à Pekon, d’où vous prendrez le bus en direction de Loikaw, capitale aux pagodes suspendues de l’État Kayah. Installation et souper à l’hôtel. Nuit à Loikaw.

    Jour 22 - mardi 26 janvier
    LOIKAW

    Journée consacrée à arpenter l’authentique région de Loikaw aux facettes les plus fascinantes : formations rocheuses et lacs éclatants, tribus pittoresques et marchés animés, palais royaux et remarquables pagodes. Via de petits chemins campagnards, vous irez à la rencontre de deux minorités ethniques : les Kayan, aussi appelés Padaung et les Kayah, baptisés « Karen Rouge ». En matinée, une marche d’environ une heure à travers les collines permettra de gagner le village de Pampet, l’un des sept hameaux où l’on peut rencontrer le plus grand nombre de « femmes girafes » du pays. Vous poursuivrez avec la visite d’un village habité par la minorité Kayah, dont les femmes plus âgées sont encore vêtues du costume traditionnel. En fin de journée, ascension vers le sommet de la Pagode Taung Kwe (150 marches pour monter, ascenseur pour descendre) afin d’apprécier le fabuleux coucher du soleil. Souper et nuit à Loikaw.

    Jour 23 - mercredi 27 janvier
    LOIKAW / YANGON

    Après le déjeuner, transfert à l’aéroport pour le vol en direction de Yangon. Arrêt au temple Kyauk Htat Kyi où est allongé de tout son long l’imposant Bouddha de 70 mètres, dont les plantes de pied portent les 108 symboles représentant le monde selon la cosmologie bouddhiste : toute une révision ! Dîner en ville dans un cadre champêtre, pour ensuite faire une promenade dans le magnifique parc qui ceinture le lac Inwa, l’un des deux lacs de Yangon. Installation à l’hôtel pour la dernière nuit au Myanmar et souper d’au revoir dans un restaurant gastronomique de la ville. Avant de rentrer, détour pour admirer la pagode Shwedagon qui, le soir venu, brille de mille feux ! Nuit à Yangon.

    Jour 24 - jeudi 28 janvier
    YANGON / PÉKIN

    Après le déjeuner, tranquillement vous partirez arpenter le marché Aung Saung Bogyoke, ancien Scott Market du nom de son fondateur britannique, pour ensuite rejoindre la promenade portuaire où les étals de poissons frais côtoient les noix de coco joliment décorées en guise d’offrandes. Et puis, dîner d’au revoir sur l’une des plus belles terrasses fleuries de Yangon, trinquant à cette lumineuse Birmanie. Retour dans le confort de votre chambre, où vous aurez du temps pour boucler vos valises, vous rafraîchir et vous reposer, voire même prendre votre souper libre dans l’un des restaurants de l’hôtel. Transfert à l’aéroport en soirée pour une envolée de nuit en direction de Pékin sur les ailes d’Air China.

    Jour 25 - vendredi 29 janvier
    PÉKIN / MONTRÉAL

    En matinée, vol de correspondance de Pékin vers Montréal sur les ailes d’Air China. Arrivée le même jour à l’aéroport Montréal-Trudeau.

    Prix en occupation double $ 
    Réduction, « payez par chèque »à venir
    Pourboire aux guides et aux chauffeursà venir
    Supplément en chambre simpleà venir
    Obtenez les tarifs en primeur par courriel lorsqu’ils seront finalisés.

    Total
    Nombre min/max de voyageurs :20/25
    • NB1 : Voyages Lambert se charge de la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.
    Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage(facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence. Le solde doit être payé au plus tard le 5 octobre 2020.
    Services inclus
    • Les vols internationaux.
    • Les frais de visa du Myanmar.
    • Les vols nationaux Yangon / Madalay, Bagan / Heho, Loikaw / Yangon.
    • Les taxes d’aéroport et de sécurité.
    • Les transports et transferts en aubois privés et climatisés.
    • L'hébergement en hôtels de catégorie supérieure (Yangon, Mandalay, Bagan, Inle) et dans les meilleurs hôtels disponibles dans les régions plus rustiques.
    • Chambre de jour la dernière journée et disponible jusqu’au départ à l’aéroport de Yangon en début de soirée.
    • La manutention d’un bagage par personne aux hôtels (max. 20 kg).
    • Les repas en pension complète (sauf un souper libre au jour 26), incluant un dîner dans un vignoble et un souper-spectacle traditionnel de marionnettes.
    • Les visites, excursions et activités mentionnées au programme.
    • Plusieurs balades nautiques à bord de pirogues et de bateaux privatisés.
    • Tours en calèche, promenade en trishaw, trajet dans le train circulaire de Yangon, montée en camion privatisé et traversée en ferry.
    • Les services d’un guide local de langue française.
    • Un audio-transmetteur.
    • Les pourboires aux guides, aux chauffeurs et aux bagagistes.
    • L'expertise et l'assistance d'un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert.
    • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.
    • Le fonds d’indemnisation de l’O.P.C. des clients des agences de voyages.
    Services non-inclus
    • L’assurance voyage.
    • 1 souper libre.
    • Les boissons aux repas (alcoolisées ou non).
    • Activité facultative : tour en montgolfière au-dessus de la plaine de Bagan.
    • Les dépenses d’ordre personnel.

    « Mingala ba » (bonjour) cher Than,

    Vive l’Irrawaddy! Vive l’Irrawaddy! Que nous avons trinqué à ta Birmanie* natale, coin du monde authentique, mystique, unique avec, dans une main, un verre d’Altaya (vin blanc du pays), de rhum de Mandalay ou encore une « Myanmar Beer » bien fraîche, et dans l’autre main, une poignée de cacahuètes grillées, spécialité de la place.  Et toi, avec tes yeux pétillants, ton sourire éclatant et ton longjy élégant, tu étais heureux et fier de constater que notre groupe de voyageurs était tombé amoureux fou de ton pays aux mille beautés.

    Que d’intenses émotions et éclats de rire avons nous partagés, que de moments vibrants et flamboyants avons nous vécus, suspendus à tes lèvres, toi qui, avec sensibilité et une pointe d’humour, nous as décrit ton pays aux traditions et aux coutumes préservées, aux paysages enchanteurs, aux sites grandioses et magiques; toi qui nous as dépeint ton peuple si attachant et accueillant, aux sourires généreux et aux regards lumineux; toi qui nous as raconté ton histoire de vie, tes rêves et ton combat pour la démocratie.

    Cher Than, quel plaisir et privilège j’ai eu de découvrir, de parcourir et de contempler la Birmanie en ta compagnie. Je conserverai des souvenirs intarissables de ce voyage vibrant et tout en douceur au royaume du bouddhisme, des Nats et des pagodes dorées, des temples et des monastères de teck finement dentelés, du thanaka (crème de soin pour le visage) et du cherrot (cigare fumé essentiellement par les femmes), des ombrelles et des feuilles de bétel, ainsi que des splendides couchers de soleil dans un pays qui sort tout juste de la pénombre, après plus d’un demi siècle de dictature féroce durant lequel la junte militaire a plongé la Birmanie dans la terreur et l’obscurité.  Aujourd’hui, les yeux des birmans brillent comme le dôme doré de la pagode de Shwedagon qui scintille au soleil, grâce à toi et à ton peuple qui n’avez cessé de lutter contre le pouvoir impitoyable d’un gouvernement corrompu, répressif, tyrannique. Une transition certes encore fragile mais sans précédent, qui a un goût de paix et de liberté.

    Envahie par l’ambiance sereine de ton pays, voire même féérique par moment, je me remémore notre ascension à ce haut lieu de pèlerinage qu’est le Rocher d’Or, délicatement posé en équilibre à 1200 m d’altitude sur un cheveu de Bouddha ou encore, la plaine spectaculaire de Bagan, site archéologique remarquable avec ses milliers de temples et stupas ocres et blancs, et où je suis montée sur les terrasses de la pagode Shwe San Daw admirer ce panorama grandiose.  Impossible de passer sous silence la beauté du paisible lac Inle avec ses villages sur pilotis entrecoupés de multiples canaux et jardins flottants. Calée dans ma pirogue, j’ai admiré les pêcheurs Inthas, dont la technique de pêche consiste à ramer debout avec une jambe tout en tenant leur nasse conique à une main : une gracieuse chorégraphie. Et quel spectacle que cette lumière qui éclabousse le lac Taungthaman au crépuscule et qu’enjambe le pont U Bein, la plus longue passerelle en bois du monde (1.2 km) construite avec le teck du palais royal, couverture du très beau livre «Le palais des miroirs» de l’auteur Amitav Ghosh (À lire aussi les chroniques birmanes de Guy Delisle en B.D.).

    Tout au long de cette escapade, j’ai été témoin de magnifiques scènes de la vie quotidienne, comme la toilette matinale des enfants et des buffles sur les rives du lac Inle.  En calèche et en bateau, nous avons emprunté des routes bucoliques bordées de bougainvilliers, de tamarins, d’anacardiers, de rizières et de bambous. Nous avons aussi fait des randonnées vertigineuses, tous entassés dans des camions qui nous amenaient vers des sites inédits, comme les magnifiques grottes de Powintaung qui abritent des peintures rupestres superbement conservées, de même que des milliers de statuettes et de sculptures taillées dans la paroi rocheuse.  Nous avons vadrouillé dans les villages et assisté à des cérémonies dont celle du noviciat en l’honneur des jeunes en voie de devenir moines, artistiquement maquillés et vêtus de vêtements satinés des pieds à la tête.

    Les amarres sont larguées et je suis de retour à Montréal depuis cinq jours.  Nostalgique, je suis toujours envahie par cette quiétude ressentie tout au long de mon périple en Birmanie.

    Très cher Than, « kyai zou de » (merci) pour ce voyage au bout du monde envoûtant, dépaysant, exceptionnel, qui a été pour moi un enchantement permanent!

    Nathalie

    *Par respect pour Than, je parlerai de la Birmanie et non de la République de l’Union du Myanmar, nom donné par la junte militaire.

    © Voyages Lambert - Tous droits réservés 2019 / Site web par Elefen / Mise à jour 2019-12-06