• Ajouter à mes favoris
  • Retour au haut de la page

Le Nicaragua

Terre de lacs et de volcans,
mosaïque de cultures et de traditions
Du 16 février au 10 mars 2021
    • Biodiversité et trésors écologiques fabuleux
    • Ambiance coloniale et héritage précolombien inédits
    • Authenticité et métissage des civilisations
    • Repères historiques et culturels : 5 et 4 nuits à León et Granada
    • Escapades bucoliques hors du temps : Ometepe, El Castillo, Solentiname

    Le Nicaragua, pays aux attraits multiples et colorés, propose un écosystème exceptionnel et des richesses culturelles émergentes d’un passé précolombien et colonial insoupçonnées. Le parcours inédit élaboré par Voyages Lambert vous convie, curieux et passionnés de l’histoire et des grands espaces, à découvrir la face cachée du Nicaragua.

    Avec comme toile de fond la révolution des Sandinistes, nous ferons une incursion dans le nord du pays et suivrons les traces de ces bastions révolutionnaires pour mieux comprendre ce pan historique du Nicaragua, lequel encore au  (...) Lire le texte d'introduction complet

    Le Nicaragua, pays aux attraits multiples et colorés, propose un écosystème exceptionnel et des richesses culturelles émergentes d’un passé précolombien et colonial insoupçonnées. Le parcours inédit élaboré par Voyages Lambert vous convie, curieux et passionnés de l’histoire et des grands espaces, à découvrir la face cachée du Nicaragua.

    Avec comme toile de fond la révolution des Sandinistes, nous ferons une incursion dans le nord du pays et suivrons les traces de ces bastions révolutionnaires pour mieux comprendre ce pan historique du Nicaragua, lequel encore aujourd’hui est illustré sur de vibrantes fresques murales. Ce sera aussi l’occasion de fréquenter les fabriques de cigares et les fincas de café et de cacao, en plus d’aller à la rencontre de peuples indigènes pour admirer leurs savoir-faire ancestraux en matière d’artisanat qui se dévoilent avec ravissement à travers la poterie, le tissage et la fabrication des fameux hamacs nicaraguayens. Au programme, des navigations sur le rio San Juan vers El Castillo et la réserve Indio Maíz qui est surnommée « perle des réserves de l’Amérique centrale », ainsi que sur l’immense lac Nicaragua en direction de l’île d’Ometepe et de l’archipel Solentiname à la découverte d’une nature époustouflante, de trésors artistiques et archéologiques mystérieux et d’un mode de vie traditionnel.

    Durant ce voyage, nous déposerons nos pénates pour quelques jours dans les deux principales villes coloniales du pays. D’abord à León la dynamique qui, sous ses airs un peu délavés, témoigne d’un passé rayonnant, et ensuite à l’élégante Granada, dont la cure de rajeunissement met en valeur ce patrimoine inestimable. De ces deux bijoux aux vestiges coloniaux, nous rayonnerons d’un volcan à l’autre, d’un village blanc à l’autre, d’une réserve naturelle luxuriante à l’autre pour explorer et apprivoiser ce pays attrayant à l’environnement spectaculaire et à l’histoire fascinante.

    Destination encore très peu fréquentée, nous vous garantissons dépaysement et authenticité, étonnement et convivialité. L’attachant Nicaragua, nous sommes convaincus, saura vous séduire !

    Vous n’êtes pas convaincus ? Consultez le récit de voyage « Vibrante escapade nicaraguayenne» de Nathalie Bastien, créatrice du circuit, en cliquant sur le lien ci-dessous.

    « Vibrante escapade nicaraguayenne» 
    Réduire le texte d'introduction
    Votre accompagnateur pour ce circuit : Nathalie Bastien - [Lire la biographie]
    Chercheure en psychologie de formation, Nathalie Bastien est une vadrouilleuse dans l’âme. Créatrice et organisatrice d’itinéraires, elle a sillonné de nombreux pays et expérimenté différentes formules. Entre amis ou en famille, seule ou en groupe, elle carbure aux parcours-découvertes tous azimuts. Sans cesse étonnée par l’ingéniosité, la résilience et l’accueil généreux des communautés locales, elle est aussi fascinée par le patrimoine culturel et les grands espaces insoupçonnés. Curieuse de nature, parcourir le monde est une façon inédite pour Nathalie d’explorer avec ouverture et respect ce vaste laboratoire vivant. Complice de vos évasions, elle saura avec passion, engagement et dynamisme vous accompagner vers des horizons propices aux rencontres attachantes et aux expériences vibrantes d’inspiration.
    Jour 1 - mardi 16 février
    MONTRÉAL / MANAGUA

    Départ matinal de Montréal sur les ailes d’une compagnie aérienne régulière. Arrivée à Managua, capitale nicaraguayenne, et accueil par le guide et le chauffeur. Transfert à l’hôtel et souper de bienvenue. Nuit à Managua.

    Jour 2 - mercredi 17 février
    MANAGUA / LEÓN

    Journée consacrée à la découverte du quartier historique de Managua, en débutant avec la visite du Palais de la culture qui abrite le musée national. Vous pourrez apprécier les peintures murales évoquant l’histoire de la Révolution nicaraguayenne, de même que différentes galeries exposant de magnifiques vestiges précolombiens. Traversée de la place de la révolution ceinturée par la cathédrale Santiago de Los Caballeros et la Casa de los Pueblos, devant laquelle trônent fièrement les statues de deux icones nationales soient le général Augusto Sandino et le célèbre poète Ruben Dario, ce dernier ayant donné son nom au Théâtre national. Le monumental tombeau de Carols Fonseca, professeur et fondateur du Frente Sandinista de Liberación Nacional (FSLN: Front Sandiniste de Libération Nationale), parti politique inspiré par la lutte du général Sandino, est courtisé par la pimpante gloriette à la frise sculptée évoquant les divers épisodes historiques du pays. Quelques pas plus loin, vous rejoindrez le malecón avec, en son centre, l’imposant Simon Bolivar à dos de cheval. La promenade maritime de Managua accueille une reconstitution de la rue principale de la ville détruite lors du tremblement de terre de 1972, de même que les maquettes hautes en couleurs des principales églises du pays. La matinée se termine avec un arrêt devant le Monumento Soldado de la Patria dédié aux héros de la Révolution Sandiniste. Après le dîner, direction la Loma de Tiscapa, colline qui loge la grande silhouette de Sandino et visite du Museo de la Victoria Sandinista retraçant la vie de cet illustre personnage. Au pied du mirador, vous pourrez observer la petite Laguna Tiscapa, lac de cratère formé il y a environ 10 000 ans. Route en direction de León où vous déposez vos pénates pour cinq nuits dans un ancien couvent converti en hôtel de caractère, sis au cœur du centre historique de cette ville universitaire. Souper et nuit à León.

    Jour 3 - jeudi 18 février
    LEÓN, LA COLONIALE EXPRESSIVE

    En matinée, découverte des principaux lieux de León, en débutant par le Parque Central où des lions crachent l’eau de la magnifique fontaine et où se dressent plusieurs édifices datant de l'époque coloniale. Montée sur le toit de l’imposante et lumineuse Basilica Catedral de la Asunción, classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Ensuite, découverte d’une fresque qui illustre l’histoire du pays et ceinture le monument de l’Insurrection. L’on poursuit avec la visite du musée de la révolution en compagnie d’un ancien guérillero sandiniste et à la sortie, observation des murales révolutionnaires, moyen d’expression artistique et politique. Après le dîner, la visite de León se poursuit en parcourant son marché et ses rues typiques, où vous aurez l’occasion d’observer de belles scènes de vie et d’admirer d’autres monuments comme La Merced et ses colonnes cannelées, La Recoleccion aux médaillons naïfs, El Calvario aux deux tours, de même que les façades des maisonnettes aux couleurs éclatantes. La balade se termine par un arrêt devant le magnifique Teatro Municipal José de la Cruz Mena déclaré Patrimoine national culturel en 2007. À quelques portes de l’hôtel, vous découvrirez le musée des Arts de la Fondation Ortiz-Gurdian qui regroupe des œuvres exceptionnelles. Souper et nuit à León.

    Jour 4 - vendredi 19 février
    LEÓN / CHINANDEGA / CHICHIGALPA / LEÓN

    En matinée, visite du petit musée Ruben Dario installé dans une maison de 1800 où y vécu le poète jusqu’à l’âge de 14 ans. Puis, route vers Chinandega pour la visite du Museo Chorotega-Nicarao Enrique Berio Mantica, dont la collection de pièces archéologiques d’une grande beauté est aménagée pédagogiquement selon les différentes époques. Situé à côté d’une école, nous serons accueillis par la direction et assisterons à un spectacle musical, prestation des écoliers. Après le dîner, visite privatisée de la fameuse Flor de Caña Rum Factory et dégustation de son rhum traditionnel élaboré, depuis 1890, à partir de mélasse de canne à sucre. Considéré comme le meilleur d’Amérique centrale, certains voyageurs estiment qu’il est le meilleur au monde ! Souper libre et nuit à León.

    Jour 5 - samedi 20 février
    LEÓN / JUAN VENADO / LEÓN

    Départ vers la côte Pacifique et randonnée fluviale dans la réserve naturelle de l’île de Juan Venado à travers des mangroves qui respirent la plénitude, à la recherche de tortues, iguanes, crocodiles, crabes et nombreuses espèces d’oiseaux qui peuplent la rivière. Dîner en bord de mer à Las Peñitas, village paisible de pêcheurs où vous pourrez faire une promenade sur la plage de sable blanc. Retour à León et balade dans le jardin botanique en compagnie d’un guide spécialisé. Fin de journée libre pour s’imprégner du dynamisme de León, comme de l’atmosphère paisible du couvent et ses divers recoins qui invitent à la détente. Souper et nuit à León.

    Jour 6 - dimanche 21 février
    LEÓN / LEÓN VIEJO / HERVIDEROS DE SAN JACINTO / CERRO NEGRO / LEÓN

    Après le déjeuner, départ vers les ruines coloniales de León Viejo qui regroupent les principaux éléments architecturaux et urbains de l'ancienne ville de León fondée en 1524 par Francisco Hernandez de Cordoba. Partiellement détruite par l’éruption du volcan Momotombo en 1578, elle est complètement anéantie par le tremblement de terre de 1610. Inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco, ce site historique est l’un des plus anciens peuplements coloniaux espagnols des Amériques et est classé comme étant un remarquable témoignage de l’organisation sociale de cet empire du 16e siècle. Sur le chemin du retour, arrêt à San Jacinto, petit village blotti au pied du volcan Telica et où vous pourrez observer différentes manifestations volcaniques, notamment les Hervideros, sources bouillonnantes bruyantes qui sont des émanations de soufre, vapeur et boue issues d’une rivière souterraine chauffée par le volcan. Une balade surréaliste au cœur de paysages arides saisissants. Dîner à León et en fin d’après-midi, départ en 4x4 pour entreprendre l’ascension à pied du volcan Cerro Negro dans une ambiance lunaire (au choix : longue ou courte ascension ou encore simplement admirer les jeunes agiles qui descendent en luge). Retour à l’hôtel en début de soirée. Souper et nuit à León.

    Jour 7 - lundi 22 février
    LEÓN / ESTELI / OCOTAL

    Direction Esteli pour la visite d’une fabrique de cigares, la région étant reconnue comme l’une des plus grandes productrices mondiales. Après le dîner, tour de ville où vous aurez l’occasion de rencontrer l’un des muralistes les plus reconnus du pays, artiste de renom ayant été repéré par l’un de nos ex grands fleurons québécois (sous réserve de ses disponibilités). Continuation jusqu’à Ocotal, cible du premier bombardement en piqué lors de la fameuse bataille d’Ocotal en 1927. Installation et souper à l’hôtel. Nuit à Ocotal.

    Jour 8 - mardi 23 février
    OCOTAL / SOMOTO / OCOTAL

    Départ en direction de Somoto et arrêt à la fabrique de beignets locaux à base de farine de maïs qui font la gloire culinaire de la ville : les Rosquillas. Ensuite, continuation jusqu’au fameux canyon de Somoto, l’une des formations rocheuses les plus anciennes d’Amérique centrale déclarée « zone protégée » par le Nicaragua en 2006. Vous pourrez admirer des grottes formées au fil des ans dans les spectaculaires parois rocheuses hautes de plus de 150 mètres et qui s’étendent sur une dizaine de kilomètres, avec en contrebas le fleuve Coco qui serpente entre une nature sauvage (au choix : longue ou courte ascension ou tout simplement « farniente »). Après un dîner tardif, petite balade dans le village et retour vers Ocotal, réputé pour son parc central et sa Casa Hacienda « La Fortaleza », legs de paix et de tranquillité qui rend hommage à ceux qui ont défendu la souveraineté du Nicaragua. Souper et nuit à Ocotal.

    Jour 9 - mercredi 24 février
    OCOTAL / JINOTEGA / SELVA NEGRA

    Après le déjeuner, départ vers Jinotega et halte à l’atelier de poterie noire, spécialité ancestrale de la région. Après le dîner, traversée de la vallée des brumes pour rejoindre la réserve naturelle de Selva Negra. Visite de la plantation de café de la réserve, durant laquelle vous apprendrez tout, de la semence à la tasse : parcours des plantations, découverte des techniques de torréfaction, dégustation du café nicaraguayen. Durant cette balade, vous pourriez avoir la chance d’observer certains oiseaux de la réserve comme le colibri à queue bronzée, le geai houppé, le merle mélodieux et le quetzal resplendissant. Souper et nuit dans un Lodge lové au cœur de cette végétation luxuriante.

    Jour 10 - jeudi 25 février
    SELVA NEGRA / MATAGALPA / HACIENDA SAN JACINTO / JUIGALPA

    Après le déjeuner, arrêt à Matagalpa qui abrite la maison-musée du commandant révolutionnaire Carlos Fonseca. Puis, route en direction de l’Hacienda San Jacinto, située sur le site de l’affrontement célèbre entre les troupes nicaraguayennes et les flibustiers américains. Dîner en cours de trajet et continuation jusqu’à Juigalpa, chef-lieu du département de Chontales, terre des taureaux et des vaillants cavaliers, de l’or et de l’agriculture. Une expression est consacrée à cette région où « les rivières sont de lait et les pierres sont fromages ». Une étape dépaysante, hors des sentiers battus. Arrêt au cimetière à la signature folklorique, ainsi qu’au Mirador Sandino qui offre une vue panoramique sur la ville et ses alentours. Souper et nuit à Juigalpa.

    Jour 11 - vendredi 26 février
    JUIGALPA ET SES ALENTOURS

    En matinée, découverte du spectaculaire parc précolombien Piedras Pintadas, déclaré patrimoine historique et culturel national. Ce centre cérémonial qui domine la cordillère Amerrisque, regroupe de nombreuses pierres sur lesquelles sont gravés près de 2000 pétroglyphes datant de 200 à 800 av. J.C. et représentant la culture, les rituels et le mode de vie des tribus aborigènes. Après le dîner dans un resto à l’ambiance familiale, retour à Juigalpa et découverte du petit musée archéologique Gregorio Aguilar Barea qui regroupe une série d’idoles précolombiennes excavées dans la région. Une collection à couper le souffle, dont certaines pièces ont été exposées dans plusieurs musées du monde, notamment au Louvre à Paris. Ces œuvres méritent le détour et font de Juigalpa un site incontournable. Dégustation fromagère de fin de journée. Souper et nuit à Juigalpa.

    Jour 12 - samedi 27 février
    JUIGALPA / SAN CARLOS / EL CASTILLO

    En matinée, départ vers San Carlos pour l’embarquement dans un bateau privé en direction d’El Castillo, village fondé dans les années 1670 afin de protéger le Nicaragua des invasions des pirates venus de la mer des Caraïbes. Cette promenade fluviale sur le rio San Juan est l’occasion d’admirer ce coin de pays encore vierge. Dîner en cours de navigation et arrivée à El Castillo pour la visite d’une coopérative artisanale de cacao: du cacaotier aux produits chocolatiers, une découverte humaine et savoureuse ! Installation pour deux nuits à El Castillo et souper à l’hôtel.

    Jour 13 - dimanche 28 février
    EL CASTILLO / RÉSERVE INDIO MAIZ / EL CASTILLO

    Une matinée dans le Nicaragua sauvage, où vous aurez l’occasion d’admirer une flore abondante et une faune exceptionnelle : tortues, singes, grenouilles rouges, crocodiles et une panoplie d’oiseaux exotiques. Une journée d’enchantement à parcourir la réserve Indio Maíz, la richesse de sa biodiversité justifiant son surnom « Perle des réserves de l'Amérique Centrale ». Une promenade pour humer une nature farouche, admirer des bestioles de tout genre dont le lamantin, et marcher sur les traces des jaguars. Dîner et retour à El Castillo pour la visite de la Fortaleza de la Inmaculada Concepción, ancien fort Espagnol construit au XVIIe siècle qui monte toujours la garde. Destinée jadis à repousser les attaques des pirates qui convoitaient les trésors amassés par les conquistadors, cette citadelle offre une vue plongeante sur le Rio San Juan. Et pourquoi ne pas terminer la journée avec un safari fluvial nocturne à la recherche des caïmans. Souper et nuit à El Castillo.

    Jour 14 - lundi 1 mars
    EL CASTILLO / SAN CARLOS / SOLENTINAME

    Départ matinal pour une navigation vers le pittoresque archipel de Solentiname, nom qui vient du mot nahuatl Celentinametl et qui veut dire « lieu de beaucoup d’invités ». Ce coin du Nicaragua étant encore relativement discret, ces îles luxuriantes sont un havre de paix coupé du monde. Après avoir fait une pause au village de San Carlos (à moitié chemin), un arrêt s’impose sur l’île Venada où, de génération en génération, s’est transmis l’art de la peinture primitiviste et inspirée de la flore et de la faune des îles. On dit de l’art primitif qu’il est naïf parce qu’il ose faire rêver et refuse d’accepter une réalité déshumanisante. Cet art de la rébellion est un mouvement propulsé par la fondation d’une société communale paysanne et artistique dans les années 70 initiée par Ernesto Cardenal, poète, prêtre adepte de la théologie de la libération et premier ministre sandiniste de la Culture de 1979 à 1987. Dîner et visite de l’île, avant de reprendre une courte navigation jusqu’à l’île de Mancarrron, lieu de résidence des tailleurs de bois, dont les ateliers exposent oiseaux et mobiles taillés dans le balsa et peints aux couleurs vives. Visite du petit musée qui retrace l'histoire de l'archipel et de sa noble chapelle en adobe couverte de représentations indigènes. Installation pour deux nuits, souper et nuit à Mancarron.

    Jour 15 - mardi 2 mars
    SOLENTINAME / SAN JUAN DEL SUR

    Après le déjeuner, navigation pour rejoindre l’incontournable réserve Los Guatuzos, refuge ornithologique qui regroupe l’une des plus grandes concentrations d’oiseaux d’Amérique Centrale (environ 370 espèces). Sur le Rio Papaturro, vous serpenterez ce décor atypique à la végétation exubérante et à la faune opulente. Continuation jusqu’au port de Colon pour reprendre le bus et rejoindre la côte du pacifique. Dîner en cours de trajet et installation pour une nuit en bordure de mer à San Juan del Sur. Souper libre et nuit à San Juan del Sur.

    Jour 16 - mercredi 3 mars
    SAN JUAN DEL SUR / OMETEPE

    Matinée libre pour faire le plein d’air salin et profiter de ce magnifique bord de mer. Et puis, petite randonnée pour ceux qui le souhaitent afin de rejoindre le Mirador del Cristo de la Misericordia et profiter d'une vue panoramique sur la baie de San Juan. Après un dîner dans les hauteurs surplombant le pacifique (restaurant accessible en bus), route vers Rivas pour prendre le ferry en direction d’Ometepe. Après une traversée d’environ deux heures, arrivée en fin de journée et installation pour trois nuits en bordure du lac Nicaragua, dont la superficie de 8 264 km2 fait de lui l'un des plus grands lacs d'eau douce du monde. Souper à l’hôtel et nuit à Ometepe.

    Jour 17 - jeudi 4 mars
    OMETEPE

    Vivre au rythme d’Ometepe, c’est adopter le mode de vie contemplatif. Tranquillement, vous partirez à la découverte de cette île chargée d’histoire et où le temps semble s’être arrêté. Vous débuterez par une promenade dans la réserve naturelle de Charco Verde, durant laquelle vous longerez la lagune et profiterez d’une vue imprenable sur les deux volcans emblématiques d’Ometepe : Concepción et Maderas. Vous aurez l’occasion d’observer oiseaux, singes hurleurs et une réserve de papillons à ciel ouvert, dont le fameux « mariposa » aux couleurs du drapeau national... La matinée se termine avec la visite du petit mais surprenant musée El Ceibo, dont la collection de plus de 1500 pièces précolombiennes évoque l’histoire du Nicaragua. Dîner de langoustes bien arrosé en bordure de mer, pour ensuite opter soit pour la farniente à l’hôtel dans l’un des hamacs tissés mains ou sous un palapas les pieds dans le sable, ou encore pour une baignade rafraichissante dans la piscine naturelle Ojo de Agua, source d’origine volcanique. Souper et nuit à Ometepe.

    Jour 18 - vendredi 5 mars
    OMETEPE

    En matinée, vous partirez observer certains vestiges archéologiques de l’île, Ometepe étant reconnu comme étant un sanctuaire précolombien. D’abord, vous ferez une halte au bourg d’Altagracia, petit musée à ciel ouvert qui regroupe quelques statues précolombiennes. Vous rejoindrez ensuite les fincas Porvenir et Magdelena reconnues pour leurs pétroglyphes, mystérieuses empreintes laissées dans la pierre par les indiens Chorotega. Vous traverserez l’île pour aller à la rencontre des familles de paysans engagées dans des activités agricoles traditionnelles et mobilisées autour du développement communautaire durable. La visite de l’Association Puesta del Sol sera suivie par un repas typiquement folklorique. Retour à la Finca pour la visite de la plantation de bananes, occasion de goûter aussi au miel produit sur place et à quelques fruits indigènes : zapote, nispero et avocado. Et puis, la Finca vous offre des options comme le kayak ou l’équitation, deux activités qui vous permettront d’apprécier à leur juste valeur les écosystèmes de l’île, laquelle est primée par l’Unesco à titre de Réserve de Biosphère. Souper et nuit à Ometepe.

    Jour 19 - samedi 6 mars
    OMETEPE / ROUTE DES PUEBLOS BLANCOS / GRANADA

    Tranquillement après le déjeuner, transfert au port pour rejoindre le continent en ferry. Après le dîner dans une hacienda, arrêt à Diriamba, patrie de la pièce de théâtre El Güegüense. Cette œuvre, qui fusionne influences précolombiennes et espagnoles, a été classée au patrimoine mondial immatériel par l’Unesco en 2005. À Diriamba, vous pourrez apprécier les murs de la basilique San Sebastian qui sont ornés de fresques, dont deux éclatantes du peintre nicaraguayen Rodrigo Penalba. Ensuite, arrêt à Masatepe pour la visite d’un atelier de vannerie, et finalement à Niquinohomo où naquit Augusto César Sandino et dont la statue est érigée à l’entrée du village. Après avoir visité la maison natale de Sandino, continuation vers San Juan de Oriente et le mirador de Catarina, respectivement villages des tailleurs de pierre et des pépiniéristes. Arrivée en fin de journée à Granada et installation pour quatre nuits dans un hôtel de style colonial au cœur du centre historique. Souper et nuit à Granada.

    Jour 20 - dimanche 7 mars
    GRANADA, LA COLONIALE IMPÉRATRICE

    Découverte de « la Gran Sultana », berceau de la poésie et bijou colonial aux belles demeures avec leurs toits de tuiles rouges et leurs façades colorées. Notre ballade nous mènera au parc central, planté de palmiers royaux et dominé par la flamboyante cathédrale néoclassique. Nous ferons un arrêt devant le Monument aux victimes des guerres d’Indépendance ainsi que pour admirer la Casa de los Tres Mundos au magnifique portail colonial. Visite du musée du Couvent San Francisco dont les salles dédiées aux peintures de style naïf et aux sculptures de pierres précolombiennes sont impressionnantes. Nous poursuivrons notre ballade jusqu’à la forteresse Polvora, durant laquelle vous pourrez admirer maisons et églises colorées comme La Merced, dont il est possible de gravir l’escalier qui mène au clocher, et d’où vous aurez droit à une vue panoramique sur la ville. Dîner en ville et ensuite visite du Mi Museo réputé pour sa collection de céramiques précolombiennes, notamment ses urnes funéraires. Fin d’après-midi libre pour déambuler à votre rythme à travers les places verdoyantes, patios fleuris et petites rues de Granada à la découverte des galeries d’art et à la rencontre des créateurs des fameux hamacs nicaraguayens. Souper et soirée libres. Nuit à Granada.

    Jour 21 - lundi 8 mars
    GRANADA / VOLCAN MOMBACHO / VOLCAN MASAYA /GRANADA

    En matinée, route en direction de la réserve naturelle de Mombacho pour entreprendre la première partie de l’ascension du volcan en camion. Une fois en haut, promenade sur le sentier (randonnée balisée et facile d’environ 1.5 heures) qui conduit à la zone des fumerolles dont la vue est spectaculaire sur Granada et le lac Nicaragua. Après un dîner en bordure de la lagune d’Apoyo, lagon à l’écosystème tropical sec, départ pour rejoindre Masaya, ville reconnue comme étant la capitale du folklore et de l’artisanat du Nicaragua. Visite du petit Museo del Folclor établi dans un bâtiment à l’allure d’une forteresse médiévale qui abrite également un joli marché haut en couleurs, endroit par excellence pour compléter l’achat de souvenirs typiques. Ensuite, visite souterraine de la forteresse de Coyotepe qui, durant le règne de la famille Somoza, devint la prison politique aux opposants du régime dictatorial. Et puis à la tombée du jour, vous irez admirer le majestueux et imposant cratère du volcan Masaya dans tous ses éclats ! Souper à l’hôtel et nuit à Granada.

    Jour 22 - mardi 9 mars
    GRANADA / LAC NICARAGUA (ISLA ZOPANGO) / GRANADA

    Journée consacrée à la découverte de Las Isletas, archipel de 365 îles basaltiques, une pour chaque jour de l’année. Depuis Granada, vous partirez en bateau explorer ces îlots, croisière durant laquelle vous profiterez d'un excellent point de vue sur le fier volcan Mombacho. Vous rejoindrez l’Isla Zopango, île privée et 100 % nature où les propriétaires ont à cœur de préserver ce petit bout de paradis « flottant » que vous aurez l’occasion d’arpenter en compagnie de Mauro et Roselyne, guides naturalistes experts de la faune et de la flore de cet archipel. Pour le dîner, vous dégusterez du poisson frais grillé au barbecue et autres produits locaux. Ambiance Robinson et Crusoé, belle occasion de vivre comme un insulaire le temps d'une journée au cœur de cet archipel à la grande sérénité. Retour à l’hôtel. Souper d’au revoir et nuit à Granada.

    Jour 23 - mercredi 10 mars
    GRANADA / MANAGUA / MONTRÉAL

    En fin de matinée, départ vers l’aéroport de Managua pour un vol vers Montréal sur les ailes d’une compagnie aérienne régulière. Dîner libre à l’aéroport et arrivée à Montréal en soirée.

    BON À SAVOIR

    Le Nicaragua étant une destination authentique qui s’ouvre progressivement au tourisme, le programme du voyage ainsi que certains services peuvent être adaptés ou modifiés pour des raisons d’impératifs locaux. Par conséquent, une bonne dose de patience est requise pour apprécier l’art de vivre du pays, laquelle sera rapidement compensée par la gentillesse et l’accueil chaleureux que vous réservent les Nicaraguayens.

    L’infrastructure hôtelière est bien développée dans les zones touristiques. Dans les autres régions, les hôtels choisis sont les meilleurs disponibles et offrent tous des chambres avec salle de bain privée.

    Une condition physique relativement bonne est nécessaire pour effectuer ce voyage, car plusieurs randonnées à pied sont au programme, bien qu’elles soient adaptables aux conditions de chacun.

    Le Nicaragua possède deux saisons et le voyage s’effectue durant la meilleure période, soit la saison sèche qui s’échelonne de décembre à avril. Le circuit se déroule principalement sur la côte pacifique où le climat est sec et dans les régions montagneuses où la température est plus fraîche. La côte caraïbe, zone humide, n’est pas au programme de ce voyage, à l’exception d’une randonnée d’environ deux heures dans la réserve naturelle Indio Maíz. En janvier et février, vous profiterez donc d’une température clémente et ensoleillée.

    Prix en occupation doubleà venir 
    Réduction, « payez par chèque »à venir
    Pourboire aux guides et aux chauffeursà venir
    Supplément en chambre simpleà venir
    Obtenez les tarifs en primeur par courriel lorsqu’ils seront finalisés.

    Nombre min/max de voyageurs :15/20
    • NB1 : Voyages Lambert se charge de la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.
    Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage(facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence. Le solde doit être payé au plus tard le 16 novembre 2020.
    Services inclus
    • Les vols internationaux Montréal / Managua / Montréal avec une compagnie aérienne régulière, en classe économique.
    • Les taxes d’aéroport et de sécurité.
    • L’hébergement en hôtels 3*** à 5***** (normes locales), dont 9 nuits dans des hôtels coloniaux de charme et 6 nuits dans des auberges typiques en bordure du lac Nicaragua et du Rio San Juan.
    • La manutention d’une valise par personne.
    • 62 repas : 22 déjeuners, 21 dîners, 19 soupers.
    • L’eau embouteillée durant tout le circuit.
    • Les transports, transferts et visites en autocar privé et climatisé.
    • Les transports en 4 x 4, ferry et barques.
    • Les activités mentionnées au programme.
    • Les services d’un guide national francophone durant tout le circuit.
    • Un audio-transmetteur.
    • Les pourboires aux guides, chauffeurs et bagagistes.
    • L’expertise et l’assistance d’un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert.
    • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.
    • Le fonds d’indemnisation de l’O.P.C. des clients des agences de voyages.
    Services non-inclus
    • 4 repas libres : 1 dîner et 3 soupers.
    • L’assurance voyage.
    • Les activités offertes en option à Ometepe (kayak ou équitation).
    • Les dépenses d’ordre personnel.
    • Mme. Ouellet et M. Francoeur
      Très beau circuit rempli de découvertes toutes variées (archéologie, nature, histoire du pays, volcans souvent actifs, lagune, canyon, rhum, café, artisanat, chocolat, beaucoup de randonnées plaisantes, …). Bravo à Alicia (guide locale) et Nathalie (accompagnatrice) pour leur complicité et leur dévouement ; elles ont fait tout ce qu'elles pouvaient (et plus) afin que le voyage soit à notre très grande satisfaction. Merci spécial à Nathalie de nous avoir incités à participer à ce voyage, nous permettant ainsi de découvrir ce magnifique pays.
    • Mme. et M. Giroux
      Nathalie Bastien a surpassé nos attentes tout au cours du circuit. Elle est dévouée, efficace, attentive aux besoins des voyageurs. Elle ne compte pas son temps ou ses énergies pour rendre le voyage des plus agréables. Alicia, la guide, est une encyclopédie vivante, elle connait son pays sous tous ses aspects, politique, culturel, économique, faune, flore, etc. Très beau voyage et nous le recommanderons à tous nos amis !
    • M. Poirier
      Voyage extraordinaire et magnifique. Excellent circuit et programme diversifié : histoire, architecture, beauté de la nature. La guide Alicia connaît très bien l’histoire de son pays et l’architecte de ce voyage, Nathalie Bastien, est une accompagnatrice remarquable et extrêmement dévouée : une grande ambassadrice pour votre agence !
    • Mme. Caron
      Je suis enchantée de mon voyage au Nicaragua. Les gens sont chaleureux, souriants, accueillants et fiers de nous le faire découvrir avec raison. Le Nica et ses habitants regorgent de talent : poésie, peinture, artisanat varié et de qualité. Notre guide Alicia nous a partagé l'amour de son pays, son histoire, sa culture, sa vie de tous les jours de façon magistrale. Et finalement, Nathalie qui a transformé son rôle d'accompagnatrice en celui d'hôtesse incomparable, soucieuse du confort de chacun de ses invités à tous les moments sans relâche. Il va sans contredit, qu'elle a rendu ce voyage exceptionnel à tous les points de vue. Avec Nathalie comme accompagnatrice, j'irais « comme on dit » au bout du monde sans hésitation.
    • Mme. Snyder
      Un voyage qui fut une belle découverte à tous les points de vue : culture, nature et gentillesse du peuple nicaraguayen. Je recommande cette aventure sans hésitation.
    • Mme. et M. Taillon
      Le Nicaragua, une mosaïque de paysages qui n’ont rien à envier à la gentillesse des Nicaraguayens. Visiter le Nicaragua c’est à la fois découvrir une histoire ancienne d’une richesse surprenante et un passé récent qui a défini le Nicaragua d’aujourd’hui : jeune, fier, laborieux et talentueux. Nous ne voulions pas que le voyage se termine, lequel s’est déroulé en compagnie d’une excellente accompagnatrice. Adios.

    Je reviens depuis peu d’un fabuleux séjour au Nicaragua, petit coin de paradis méconnu et pourtant combien passionnant. Durant plus de deux semaines, j’ai arpenté le pays à la rencontre d’un peuple aussi accueillant et attachant, que déterminé et fier de sa culture métissée.

    Voyage à la combinaison gagnante, mon circuit était un alliage harmonieux de moments de grâce en pleine nature et d’étonnantes visites culturelles. Au programme donc, des randonnées au coeur de réserves luxuriantes traversées par d’impressionnants lacs et canyons ou encore dominées par de majestueux volcans. Et que dire de ces sites archéologiques inédits, de ces petits bijoux coloniaux et bastions révolutionnaires, tous témoins de cette histoire marquée par un passé précolombien, un héritage hispanique et l’influence du mouvement sandiniste.

    Subjuguée par cette terre d’eau et de feu, d’odeurs et de saveurs, le Nicaragua a conquis tous mes sens. Je me suis régalée autant de cette flore exotique et de ces volatiles aux couleurs punchées et aux chants marqués, que de ces délicieuses spécialités que sont les « tostones con queso », les « Rosquillas » et le fameux rhum « Flor de Cana », apéritif par excellence à l’heure des flamboyants couchers de soleil.

    Par sa végétation, sa civilisation, sa tradition, le Nicaragua est une contrée impressionnante dont les panoramas diversifiés dévoilent de nombreuses ressources naturelles: fincas de caféiers, de cacaotiers et de tabac, rizières et plantations de canne à sucre et de plantain, produits locaux que j’ai eu aussi le plaisir d’observer, d’humer, de savourer.

    Et quelle surprise en voyant, à la campagne comme en ville, les charrettes tirées par des buffles, les gauchos traversant les rues au galop et les troupeaux de vaches déambulant sereinement sur les routes qu’elles partagent habilement avec les bécanes, chacune chevauchée par une famille ou une bande d’amis.

    Aussi, j’ai craqué pour les fresques murales, les mythiques sculptures de pierres, les pétroglyphes et l’artisanat local, notamment la poterie noire et la confection des hamacs et les peintures de style naïf, dont quelques échantillons de ces savoir-faire ancestraux ont comblé les rares recoins vides de ma valise…

    Ambiance rythmée, je fredonne encore des airs du pays dont cette chanson patriotique « Nicaragua, Nicaraguita » composée par Carlos Mejia Godoy, chanteur célèbre tout comme le poète Ruben Dario dont l’œuvre magistrale reconnue mondialement et l’engagement l’ont consacré héros national aux côtés de Sandino; leurs portraits sont d’ailleurs disséminés aux quatre coins du pays.

    Patrimoine humaniste, biodiversité primée, trésors historiques, j’ai été séduite par le Nicaragua et je suis emballée à l’idée d’y retourner en février prochain. Difficile de s’imaginer qu’à nos portes, avec en prime qu’une seule heure de décalage horaire, nous ayons accès à un incroyable concentré de nature et de culture, à une destination qui garantit authenticité et dépaysement.

    En espérant partager avec vous cette expérience nicaraguayenne d’exception.

    Nathalie Bastien, accompagnatrice

    © Voyages Lambert - Tous droits réservés 2019 / Site web par Elefen / Mise à jour 2019-12-13