2
 
 

Le Japon des Japonais

Au temps du festival
Jidai Matsuri à Kyoto
Du 12 octobre au 2 novembre 2020
    • Une approche plus intime du Japon traditionnel
    • La procession du Aoi Matsuri en costumes de l’époque Heian
    • La visite de Shikoku, la plus rustique des 4 grandes îles nipponnes
    • Une nuit dans un temple-auberge à Koyasan

    Japon, Japon, Japon ! Il se découvre de mille et une façons. Avec ce circuit, Voyages Lambert tient à vous faire découvrir un Japon plus authentique, plus secret, le long d’un parcours inhabituel, musardant hors des sentiers battus, à travers les montagnes envoûtantes, les campagnes luxuriantes et les petits villages traditionnels, sans pour autant occulter ses hauts-lieux incontournables avec Tokyo, Kyoto, Fujisan, Nara, Hiroshima, Myajima et Kanazawa.

    Cette incursion dans le monde fascinant du Japon rural et ancestral permet d’ouvrir davantage aux traditions et habitudes   (...) Lire le texte d'introduction complet

    Japon, Japon, Japon ! Il se découvre de mille et une façons. Avec ce circuit, Voyages Lambert tient à vous faire découvrir un Japon plus authentique, plus secret, le long d’un parcours inhabituel, musardant hors des sentiers battus, à travers les montagnes envoûtantes, les campagnes luxuriantes et les petits villages traditionnels, sans pour autant occulter ses hauts-lieux incontournables avec Tokyo, Kyoto, Fujisan, Nara, Hiroshima, Myajima et Kanazawa.

    Cette incursion dans le monde fascinant du Japon rural et ancestral permet d’ouvrir davantage aux traditions et habitudes quotidiennes des Nippons, un peuple qui s’exprime encore et toujours à travers une des cultures les plus raffinées de notre humanité. Elle permet de vivre des expériences uniques et inusitées, parfois déroutantes pour nous Gaijin, et d’approcher ce magnifique pays sous divers aspects :

    ▪ Contempler des jardins-promenades, d’un absolu raffinement
    ▪ Se promener dans les quartiers traditionnels des samouraïs et des geishas
    ▪ S’éblouir devant le savoir-faire d’une geiko et ses maiko
    ▪ Se baigner dans un onsen d’eau thermale naturelle
    ▪ Séjourner en ryokan, dans un futon à même le sol en tatami
    ▪ Passer une nuit dans un shukubo (temple-auberge)
    ▪ Assister à un goma, rituel du feu spécifique au bouddhisme ésotérique
    ▪ Apprécier la subtilité de la grande cuisine keiseki ryori
    ▪ Appréhender le rituel de la cérémonie du thé
    ▪ S’initier à l’ikebana, l’art de l’arrangement floral
    ▪ Découvrir l’art délicat du bonsaï
    ▪ Savourer tout l’art du kimono-paysage
    ▪ S’émouvoir devant les œuvres des maîtres de l’estampe
    ▪ Faire l’expérience de la dorure à la feuille d’or
    ▪ Fabriquer du papier à la main selon la technique du washi
    ▪ Vivre l’expérience du train à grande vitesse Shinkansen
    ▪ Se balader en pousse-pousse dans une forêts de bambous géants
    ▪ Admirer le paysage époustouflant de la mer Intérieure en ferry
    ▪ Participer à la fabrication des nouilles soba et udon
    ▪ S’initier à la culture du wasabi, le fameux raifort japonais
    ▪ Visiter une brasserie de saké avec dégustation
    ▪ Assister à un concert de tambours japonais Taiko

    C’est ce Japon multiple et secret que vous découvrirez lors de ce circuit inédit qui combine la visite des sites incontournables avec des découvertes plus confidentielles.

     
    Réduire le texte d'introduction
    Votre accompagnateur pour ce circuit : Jean-Marc Lechat - [Lire la biographie]
    Accompagnateur expérimenté, humaniste, Jean-Marc Lechat est un guide diplômé de Tourisme, licencié en Histoire de l’Art ainsi qu’en Sciences et Techniques de communication. Ce passionné de la civilisation gréco-romaine, amoureux de nouveaux espaces et globe-trotter dans l’âme, éprouve une véritable fascination pour le continent indien et a consacré ces dernières années à le parcourir. Il s’est également rendu à maintes reprises dans le Sud Est Asiatique ainsi qu’en Amérique du Sud. Parfois émerveillé, souvent exalté et toujours drôle, Jean-Marc Lechat saura vous envoûter pour mieux vous conduire sur les chemins de la découverte.
    Jour 1 - lundi 12 octobre
    MONTRÉAL / TOKYO
    Départ en début d’après-midi de Montréal-Trudeau à destination de Tokyo-Narita avec Air Canada (durée 13h10). Boissons et repas servis en vol. Nuit à bord.
    Jour 2 - mardi 13 octobre
    TOKYO
    Arrivée à Tokyo en après-midi (décalage horaire de + 14 heures par rapport au Québec). Accueil et transfert à l’hôtel situé au cœur de la capitale nipponne, près du Parlement, de la Diète et du Palais impérial. Souper libre et nuit à Tokyo.
    Jour 3 - mercredi 14 octobre
    TOKYO
    Découverte de Tokyo, centre politique, économique et culturel du Japon, qui compte près de 40 millions d’habitants dans une agglomération d’environ 70 kilomètres de rayon. D’abord, ascension de la Tokyo SkyTree, une tour de radiodiffusion haute de 634 m, offrant un point de vue panoramique sur la tentaculaire mégalopole, la baie de Tokyo et les péninsules environnantes. Ensuite, promenade dans le quartier populaire d’Asakusa, depuis son arcade Nakamise bordée de boutiques traditionnelles jusqu’au Senjo-ji, le plus vieux temple bouddhique de la ville, dédié à Kannon, la déesse de la Miséricorde. Dîner japonais en ville, suivi de la visite du Meiji-jingu, sanctuaire shinto dédié à l’empereur Meiji et son épouse, l’impératrice Shoken. Bâti en 1920, il s’élève au milieu de superbes jardins et d’une forêt solennelle de cèdres. Puis, découverte du quartier animé d’Harajuku, fréquenté par une jeunesse aux accoutrements vestimentaires des plus improbables, et de son célèbre boulevard d’Omotesando, considéré comme les Champs-Élysées de Tokyo. Beaucoup de piétons s'offrent surtout une simple promenade le long de ce vaste kilomètre d'opulence. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper de bienvenue de cuisine traditionnelle sukiyaki dans un restaurant de l’hôtel. Nuit à Tokyo.
    Jour 4 - jeudi 15 octobre
    TOKYO / FUJISAN / ISAWA
    Départ en autocar vers le mont Fuji, la plus haute montagne du Japon, à 3 776 m d’altitude, et la plus sacrée symbolisant l’unique et l’éternel. Inscrit en juin 2013 au Patrimoine mondial, le Fujisan est sans conteste l’emblème le plus célèbre du Japon. Montée par la route (si le temps le permet) jusqu’à la Cinquième station, à mi-chemin du sommet, pour admirer les magnifiques panoramas sur les cinq lacs et les Alpes japonaises au loin. Visite du magnifique sanctuaire shinto Kitaguchi Hongo Fuji Sengen-jinja, d’où partent les pèlerinages pour l’ascension du mont Fuji. Dîner japonais dans un restaurant local. En après-midi, visite de l’unique musée Itchiku Kubota, consacré à l’art du kimono-paysage. L’artiste dévoua sa vie entière à recréer une technique de teinture de kimono disparue, désignée sous le terme Tsujigahana, populaire durant la période Muromachi (14-16e siècle). Réunis en une précieuse collection baptisée « Symphonie de lumières », les kimonos exposés dans ce musée d’art sont d'une beauté à couper le souffle, tant par les couleurs que par les détails minutieux des motifs. Continuation vers Isawa. Installation en ryokan, de style traditionnel japonais. Chaque chambre est munie de futons déposés sur des tatami de paille de riz. Possibilité de faire l’expérience des bains thermaux intérieurs et extérieurs. Vêtus de yukata, des kimonos de coton léger, souper traditionnel kaiseki ryori composé d’une multitude de petits plats particulièrement raffinés. Nuit de détente à Isawa.
    Jour 5 - vendredi 16 octobre
    ISAWA / MATSUMOTO / NAGANO
    Départ en autocar en direction de Matsumoto, au pied des Alpes japonaises. Découverte de la fabrication des nouilles Soba, faites de farine de sarrasin, en mettant les mains à la pâte ! Et bien sûr en les dégustant comme dîner. Visite de la ferme familiale Daio pour une initiation à la culture du wasabi, le fameux raifort japonais, avec dégustation ! Découverte ensuite du château très bien conservé de Matsumoto, datant de 1504, l’un des rares au Japon à n’avoir jamais été reconstruit. Surnommé « le corbeau » en raison de sa couleur noire, il instruit sur la vie d’autrefois, sur l’histoire des samouraïs et de leurs familles. Promenade dans le quartier traditionnel de Nakamachi, avec ses belles maisons d’époque, avant le départ pour Nagano. Installation à l’hôtel. Souper occidental à l’hôtel. Nuit à Nagano.
    Jour 6 - samedi 17 octobre
    NAGANO / OBUSE / KANAZAWA
    Départ pour le bourg pittoresque d’Obuse où il fait bon se promener dans les ruelles aux grands châtaigniers, notamment la Kuri-no-Komichi aux pavés de bois. Il compte aussi une poignée d’intéressants musées pour admirer les œuvres des maîtres de l’estampe. En outre, le célèbre artiste Katsushika Hokusai choisit Obuse pour y travailler durant les dernières années de sa vie. Visite du musée Hokusai-kan où sont exposées une quarantaine d’œuvres originales du peintre, ainsi que du musée Takai Kozan qui était le mécène et l’ami de Hokusai et aussi l’un de ses élèves artistes. Ses œuvres y sont exposées. Après le dîner japonais au restaurant, visite du temple bouddhiste Gansho-in dont le plafond s’orne d’un éclatant phénix peint par Hokusai. Puis, découverte de l’un des plus beaux jardins de bonsaïs du Japon, dans le musée Taikan qui abrite la collection de Shinji Suzuki. On y découvre l’art délicat du bonsaï, notamment des espèces rares. Transfert à la gare de Nagano. Route en fin d’après-midi en direction de Kanazawa. Installation à l’hôtel. Souper japonais dans un restaurant en ville. Nuit à Kanazawa.
    Jour 7 - dimanche 18 octobre
    KANAZAWA
    Journée consacrée à la découverte de Kanazawa qui, épargnée par la guerre et loin des grands centres industriels du pays, a su conserver une forte identité culturelle. Visite d’abord du quartier de Nagamachi qui rappelle les rues et les résidences du temps des samouraïs, incluant la visite guidée de la maison Nomura. Avec son salon de thé et son jardin intérieur, elle illustre le raffinement esthétique de la classe guerrière du Japon. Visite ensuite du jardin Kenroku-en, l’un des trois plus beaux jardins-promenades du Japon, créé il y a plus de 300 ans pour agrémenter la résidence secondaire du seigneur féodal de l’époque. Après le dîner de spécialités locales, participation à un atelier sur la technique de la dorure à la feuille d’or, une des grandes spécialités artisanales de Kanazawa. Puis, promenade dans le quartier historique d’Higashi Chaya qui, avec ses ruelles pavées, ses élégants réverbères et ses maisons de geishas (chaya) aux entrées discrètes, a gardé très vivante l’atmosphère d’une ville japonaise de l’ancien temps. Visite d’une chaya pour découvrir un intérieur typique et des objets appartenant aux geishas. Temps libre dans ce quartier qui compte aujourd’hui d’élégantes boutiques, galeries d’art et maisons de thé. Retour à l’hôtel. Souper libre. Nuit à Kanazawa.
    Jour 8 - lundi 19 octobre
    KANAZAWA / GOKAYAMA (AINOKURA) / TAKAYAMA
    Départ pour la région de Gokayama qui recèle de nombreuses maisons de chaume typiques, appelées gassho-zukuri, classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Sur les 1 800 gassho originales, 150 seulement ont survécu, dont 20 sont regroupées dans le petit hameau d’Ainokura, niché dans un environnement rural tout droit sorti du Japon d’autrefois. Découverte à pied du village et visite d’une gassho typique. Participation à un atelier de fabrication à la main de papier selon la technique traditionnelle du washi. Départ pour Takayama, appelée la Petite Kyoto des Alpes. Après le dîner au restaurant, tour à pied du quartier de Sannomachi, le cœur de la vieille ville, classé au Patrimoine mondial, à la découverte de ses magnifiques résidences de l’époque féodale. Visite du Takayama Jinya, l’ancien siège de la gouvernance des shoguns jusqu'en 1868, ainsi que du Yatai Kaikan, un petit musée abritant les chars qui défilent lors des festivals de Takayama. Datant du 17e siècle, ils sont décorés de complexes gravures sur bois et de minutieux ouvrages de ferronnerie. Installation à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper à l’hôtel et nuit à Takayama.
    Jour 9 - mardi 20 octobre
    TAKAYAMA / MAGOME / TSUMAGO / NAGOYA
    Après une brève promenade au marché du matin de Miyagawa, départ pour le village de Magome, situé à flanc de colline dans la superbe vallée du Kiso. Temps libre pour se promener le long d’une belle rue pavée en pente que bordent des boutiques, des restaurants et quelques belles maisons en bois de l’époque Edo (1603-1868). Dîner libre. En après-midi, agréable randonnée entre Magome et Tsumago (8 km / 3 h de marche / possibilité de faire le trajet bus) suivant la légendaire Nakasendo, grand chemin de la période Tokugawa (1603-1868) qui permettait de relier Edo (Tokyo) à Kyoto, par la vallée de Kiso. Petites cascades, hameaux fleuris, forêts de cyprès jalonnent ce parcours bucolique qui offre aussi des points de vue magnifiques sur les montagnes environnantes. Le village-musée de Tsumago, protégé de toute installation moderne, mérite une petite visite avant le départ pour Nagoya, en fin d’après-midi. Souper à l’hôtel ou au restaurant en ville. Nuit à Nagoya.
    Jour 10 - mercredi 21 octobre
    NAGOYA / KYOTO
    Transfert à la gare de Nagoya et départ pour Kyoto à bord du Shinkansen, l’un des trains les plus rapide au monde (148 km en 35 min.). Capitale impériale du Japon pendant un bon millénaire (du 8e au 19e siècle), Kyoto est une véritable ville-musée, avec quelque 200 sanctuaires shintoïstes et 1 500 temples bouddhistes, dont plusieurs sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Sauvée des bombardements intensifs américains, elle conserve encore un aspect traditionnel captivant. En matinée, visite du fameux temple Gingakuji, ou « Pavillon d’Argent », élevé en 1489 pour servir de villa à un shogun Ashikaga, qui désirait le couvrir de feuilles d’argent. Souhait non réalisé, il fut transformé en temple bouddhique à sa mort. Puis petite balade le long du chemin des Philosophes qui suit un vieux canal bordé de cerisiers et d’érables. Après le dîner en ville, visite du monastère Saiho-ji (sous réserve d’autorisation), pour y découvrir son jardin de mousse, l’un des plus beaux du Japon. Il est composé d’au moins 120 espèces différentes de mousses. Ensuite, balade inusitée en pousse-pousse dans la luxuriante bambouseraie d’Arashiyama. Arrêt-photo au célèbre Togetsu-kyo, « le pont qui traverse la lune », qui date de la période Heian (794-1185). Installation à l’hôtel. Souper libre et nuit à Kyoto.
    Jour 11 - jeudi 22 octobre
    KYOTO : JIDAI MATSURI
    Ce matin, visite du château de Nijo, construit en 1603 pour servir de résidences aux shoguns Tokugawa lors de leur séjour à Kyoto. Patrimoine mondial de l’Unesco, il conserve quelques beaux éléments décoratifs d’origine comme les plafonds à caissons, les portes peintes, les paravents de l’école Kano et les sols « rossignols », conçus pour trahir les intrus en émettant une sorte de piaillement au moindre pas. Le jardin qui le borde a été dessiné avec grand art. Le 22 octobre, c’est le festival Jidai Matsuri, dit festival des Âges. Une procession somptueuse de centaines de personnes vêtues de kimonos de l’époque Heian se déroule entre le Palais impérial et le sanctuaire Heian-jingu. D’une durée d’environ 1h30, la procession présente les événements du plus récent, soit la restauration de Meiji (1868), jusqu'aux plus anciens vers la fondation même de Kyoto il y a plus de 1200 ans. Après le dîner, visite du temple Kiyomizu-dera, reconstruit en 1633 par le shogunat des Tokugawa, classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Sa puissante terrasse en bois, soutenue par des pilotis de 15 mètres de hauteur, surplombe tout Kyoto. Au crépuscule, promenade à travers le fameux Gion, l’un des quartiers de geisha traditionnels où les maisons anciennes bien préservées rappellent le Kyoto de jadis. Souper spécial avec démonstration du savoir-faire d’une geiko (geisha de Kyoto) et des maiko (apprenties-geisha), pour une belle plongée dans les traditions japonaises. Retour à l’hôtel et nuit.
    Jour 12 - vendredi 23 octobre
    KYOTO / NARA / KYOTO
    Visite du sanctuaire shinto de Fushimi, dédié à Inari – déesse du riz et du saké, célèbre par la présence d’innombrables petits torii rouge vermillon offerts par des fidèles, formant un tunnel de 4 km de long. Départ ensuite pour Nara qui fut la première capitale permanente du Japon au 8e siècle. Épargnée par la Deuxième Guerre mondiale, Nara a conservé de nombreux monuments de cette époque, dont huit sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Arrêt photo au Kofuku-ji, un vaste ensemble de temples surtout connu pour sa pagode à cinq étages. Après le dîner au restaurant, promenade dans le parc de Nara où s’ébattent en toute liberté des petits cerfs Sika, considérés comme les messagers des dieux. Puis visite du temple Todai-ji, édifié en 752, qui serait le plus grand bâtiment en bois du monde. La salle de prières principale, dite du Grand Bouddha, abrite sans conteste la plus grande statue de bronze du monde, haut de 16 mètres. Retour à Kyoto. Reste de l’après-midi libre permettant de flâner dans le quartier Pontocho qui, avec ses très belles maisons de bois, a gardé encore quelques traces de son atmosphère traditionnelle. Souper libre et nuit à Kyoto.
    Jour 13 - samedi 24 octobre
    KYOTO / KOYASAN
    Départ en bus pour le mont Koya, la plus grande cité monastique du Japon, nichée sur un plateau à 900 m d’altitude, dans une forêt de cyprès et de cèdres gigantesques. Ce haut lieu du bouddhisme japonais, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, abrite une centaine de temples et monastères, construits à partir du 9e siècle. Après le dîner végétarien dans un restaurant local, découverte du site en commençant par la visite de l’Okuno-in, une vaste nécropole où sont disséminés plus de 200 000 tombeaux dans une auguste nature. S’y trouve notamment le très vénéré Gobyo-in, le mausolée de Kobo Daishi, moine fondateur de Koyasan et inventeur de l’écriture phonétique. Visite ensuite du complexe Danjo Garan, dominé par l’impressionnante pagode Konpon Daito d’une hauteur de 50 m, autour de laquelle se dressent notamment le Kon-do, pavillon principal où se déroulent les grandes cérémonies religieuses. Hébergement simple en shukubo, un monastère-auberge. Les salles de toilettes et de douches sont à l’extérieur des chambres. Initiation à la pratique de la méditation zen pour les intéressés, suivie du souper traditionnel. La cuisine, strictement végétalienne, appelée shojin ryori, est préparée par les moines selon de très anciennes recettes. Un art culinaire incomparable. En soirée, courte promenade au Garan, à la lumière des lanternes et des pagodes illuminées. Nuit à Koyasan.
    Jour 14 - dimanche 25 octobre
    KOYASAN / KOBE / HIMEJI / FUKUDA (SHODOSHIMA)
    Aux aurores, possibilité d’assister à la cérémonie de prières des moines. Après le déjeuner traditionnel végétalien, départ pour Kobe, un port maritime de première importance. Visite d’une brasserie de saké avec dégustation, suivie du dîner au célébrissime bœuf de Kobe. Sa saveur persillée est inimitable : les éleveurs massent leurs bêtes au saké et leur font boire de la bière ! Continuation vers Himeji pour la visite de son merveilleux château fort, surnommé le Héron blanc, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. C’est la plus parfaite et la plus impressionnante de toutes les forteresses féodales du Japon, et l’une des rares demeurées en son état d’origine (14e siècle). Transfert au port d’Himeji pour prendre le ferry Shikoku Kisen vers le port de Fukuda (durée 1h40), sur l’île de Shodoshima, située dans la mer intérieure de Seto. Transfert à l’hôtel qui possède un bain thermal japonais (onsen) sur le toit. Installation et souper à l'hôtel. Nuit à Shodoshima.
    Jour 15 - lundi 26 octobre
    TONOSHO (SHODOSHIMA) / TAKAMATSU (SHIKOKU)
    Journée de découverte de la paisible île de Shodoshima. Outre d’être loin du Japon des grandes villes, son principal attrait réside dans son paysage montagneux, ses belles routes côtières, ses rizières en terrasse et ses champs d’oliviers ! Visite d’abord du temple Nishinotaki Ryusui-ji, l’un des 88 temples sur le circuit du pèlerinage de Shodoshima (150 km), situé sur le bord d’une falaise. On y assistera à un rituel du feu, appelé goma, spécifique au bouddhisme ésotérique. Puis ensuite, ascension en téléphérique des gorges de Kanka-Kei, considérées comme l’une des trois plus belles vallées du Japon. Magnifique panorama sur l’île montagneuse et la mer Intérieure depuis les alentours de la station du téléphérique. Après le dîner au restaurant, visite du musée historique Marukin sur la fabrication de la sauce soja, avec photos et outils anciens. Continuation de la route vers le sud-est de l’archipel, en profitant pour admirer le paysage des champs d’oliviers qui ont été importés de Grèce au début du 20e siècle et, plus loin, celui de la route des Anges qui relie à marée basse trois petits îles. Du port de Tonosho, embarquement à bord du ferry Shikoku Kisen en direction du port de Takamatsu, (durée 1h05), situé sur l’île de Shikoku, la plus petite des quatre îles principales du Japon, mais aussi la plus authentique. Transfert à pied à l’hôtel. Souper libre. Nuit à Takamatsu.
    Jour 16 - mardi 27 octobre
    TAKAMATSU / DOGO ONSEN
    Matinée consacrée à la visite du sublime jardin Ritsurin, décrit comme l’un des plus beaux jardins classiques du Japon. Avec des étangs, des maisons de thé, des ponts et des îles, il a fallu plus d’un siècle pour achever ce parc, dont la construction commença en 1625. Dans l’un des pavillons du Ritsurin, participation à une cérémonie traditionnelle du thé, appelée chanoyu, un thé vert matcha qui se déguste dans une céramique précieuse. Chaque élément de ce rituel est présenté avec des commentaires sur l’étiquette complexe et les idéaux zen. Comme dîner, fabrication et dégustation des nouilles Udon, les plus fameuses du Japon. Continuation de la route vers le réputé Dogo Onsen, l’une des plus anciennes sources thermales du Japon. L’endroit est tout autant connu pour l’harmonie des bâtiments construits à la fin du 19e siècle dans le style traditionnel, que pour l’effet bienfaisant et caritatif de ses sept sources. Cet onsen figure dans plusieurs classiques de la littérature japonaise. Hébergement en onsen-ryokan qui possède des grands bains communs alimentés par des sources chaudes, sur le toit. Souper japonais à l'hôtel. Nuit à Dogo Onsen.
    Jour 17 - mercredi 28 octobre
    DOGO ONSEN / IMABARI / MATSUYAMA / HIROSHIMA
    Matinée d’excursion à Imabari, sur les rivages calmes et ensoleillés de la mer intérieure de Seto, surnommé la « Méditerranée du Japon ». Visite du parc observatoire de Kirosan situé à l’extrémité sud de l’île d’Oshima. Depuis 307,8 m d’altitude, impressionnant panorama sur la fameuse route Shimanami-kaido, qui enjambe la mer Intérieure sur 70 km en passant par sept magnifiques îles. Près de là, autre point de vue grandiose sur le pont Kurushima Kaikyo, constitué de trois ponts suspendus de quatre km, le plus long pont de la route Shimanami-kaido, d’où l’on peut admirer les courants de la marée du détroit de Kurushima, ainsi que les célèbres carrières de pierres d’Oshima. Dîner Yakitori de poulet d’Imabari, réputées comme les meilleures brochettes du Japon. Transfert au port de Matsuyama pour prendre le ferry Setonaikai Kisen vers le port d’Hiroshima (durée 2h40). Transfert et installation à l’hôtel. Souper Teppanyaki dans un restaurant local. Nuit à Hiroshima.
    Jour 18 - jeudi 29 octobre
    HIROSHIMA / MIYAJIMA / HIROSHIMA
    En matinée, visite du parc mémorial de la Paix comprenant le Dôme de Genbaku, seul édifice ayant partiellement résisté à l’explosion de la bombe atomique lors de la Deuxième Guerre mondiale, le Monument des enfants pour la Paix, la Flamme de la Paix en face du Cénotaphe du Mémorial, ainsi que le musée pour la Paix qui expose une importante collection de photos et d’objets ayant trait à ce terrible événement. Hiroshima est le symbole de l’horreur de la guerre et un vibrant témoignage au courage d’un peuple. Après le dîner Okonomiyaki, excursion en ferry à l’île de Miyajima, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco et considérée comme l’un des lieux les plus spectaculaires du Japon. Visite à pied de l’imposant sanctuaire shinto Itsukushima, originellement construit dans la dernière moitié du 6e siècle. Érigé sur des plates-formes à pilotis et prolongé par le célèbre O-Torii vermillon planté dans la mer, ce sanctuaire est un exemple saisissant de la beauté artistique de l’architecture de style Shinden. Visite aussi du temple Daisho-in, le plus renommé de Miyajima, qui abrite un ensemble éclectique de statues bouddhiques. Aperçu de la pagode à cinq étages, de 28 m de haut, construite en 1407. Retour à Hiroshima en ferry. Transfert à l’hôtel. Souper libre. Nuit à Hiroshima.
    Jour 19 - vendredi 30 octobre
    HIROSHIMA / IZUMO / MATSUE
    Départ en autocar pour Izumo, qui domine la mer du Japon. Découverte du très vénéré sanctuaire shinto Izumo Taisha, lieu de rassemblement de tous les dieux japonais. Édifié sur le lieu où se déroula un des épisodes primordiaux de la mythologie shintoïste, Izumo est dédié à Ô Kuni nushi « Seigneur du Pays ». Continuation de la route vers Matsue, connue comme la « cité de l’eau », avec ses douves qui serpentent tels des canaux autour du château classé trésor national. La ville nous plonge dans un Japon plus authentique. Après le dîner dans un restaurant local, visite du musée d’art d’Adachi qui présente des peintures japonaises des 19e et 20e siècles, ainsi qu’un remarquable jardin, tel un tableau vivant, primé à de nombreuses reprises. Installation à l’hôtel. En fin d’après-midi, petite sortie au musée de la Culture de Shimane, duquel on peut apprécier toute la splendeur des paysages côtiers au moment du coucher du soleil. Retour à l’hôtel. Souper libre et nuit.
    Jour 20 - samedi 31 octobre
    MATSUE / KURASHIKI / OSAKA
    Départ pour la ville de Kurashiki dont le charme réside dans cette alliance particulière de tradition et de développement industriel. Dîner en ville, puis promenade dans le quartier historique de Bikan, classé au patrimoine national. Les anciennes maisons aux fenêtres treillagées et aux toits de tuiles noires, les vieux entrepôts de saké et les greniers à riz aux murs chaulés, alignés de part et d’autre d’un canal bordé de saules pleureurs, font le charme de la ville d’aujourd’hui tout en rappelant la prospère cité marchande d’autrefois (période Edo). Il fait bon flâner dans ce quartier on ne peut plus charmant, où bon nombre des anciens greniers-entrepôts (kura) ont été restaurés et transformés en musées, galeries d’art, auberges, restaurants et magasins élégants. Après le dîner en ville, reprise de la route vers Osaka. Installation à l’hôtel pour deux nuits. Souper libre. Nuit à Osaka.
    Jour 21 - dimanche 1 novembre
    OSAKA
    Journée de découverte d’Osaka, deuxième ville du pays et important centre de commerce, d’industrie et de transport. Arrêt photo au château d’Osaka, reconstruit dans les années 1930. Concert de tambours japonais Taiko. La puissance du son, le rythme endiablé, l’élégance de la posture et la synchronisation du geste ne s'acquièrent que grâce à une pratique assidue. Balade au marché coloré de Kumonon, suivi du dîner japonais dans un restaurant en ville. Promenade sur l’artère piétonne de Dotonbori et son canal adjacent qui concentrent pléthore de restaurants, bars, arcades et salles de jeux (pachinko). En fin d’après-midi, montée à l’observatoire du Jardin flottant, une terrasse circulaire qui chevauche les deux tours jumelles de l’Umeda Sky Building, d’où s’offre une vue époustouflante sur la ville et le port, au soleil couchant. Souper d’au revoir dans un restaurant en ville. Retour à l’hôtel. Nuit à Osaka.
    Jour 22 - lundi 2 novembre
    OSAKA / TOKYO / TORONTO / MONTRÉAL
    En avant-midi, transfert à l’aéroport d’Osaka. Envol avec All Nippon Airways vers Tokyo-Haneda (durée 1h00). Embarquement sur Air Canada à destination de Toronto (durée 12h05). Après les formalités douanières, vol de correspondance pour Montréal-Trudeau, avec une arrivée le même jour.
    BON À SAVOIR

    L’automne au Japon est une saison agréable avec des températures douces et peu d’humidité. Les températures moyennes à la fin d’octobre se situent entre 10 et 17° C. Un chandail chaud et un bon coupe-vent sont nécessaires, de même qu’un imperméable léger (risques de pluies automnales).

    Comme on se déchausse partout au Japon, dans les temples, les maisons et les restaurants, prévoir des chaussures faciles à enfiler et plusieurs paires de chaussettes.

    L’eau est potable partout. Aucun vaccin n’est requis, ni visa. Les cartes de crédit sont acceptées presque partout mais les guichets automatiques sont en nombre limité. Des yens peuvent être achetés à l’avance et les yens restant, convertis au retour. Le yen étant une devise forte, le coût de la vie au Japon est supérieur à celui du Canada.

    Pour les bagages, il est recommandé d’apporter une valise standard d’au plus 23 kg ainsi qu’une petite valise rigide équipée de poignée et de roues d’environ 12 kg, qui s’avèrera très utile pour le séjour de deux nuits (Koyasan & Shodoshima) pour lequel le grand bagage ne sera pas accessible.

    Le programme du voyage pourrait être légèrement modifié en fonction d’évènements circonstanciels ou pour des raisons logistiques ou climatiques.

    Prix en occupation double11565 $ 
    Réduction, « payez par chèque »-280 $
    Pourboire aux guides et aux chauffeurs170 $
    Supplément en chambre simple1985 $
    Total
    Nombre min/max de voyageurs :15/20
    • NB1 : Voyages Lambert se charge de la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.
    Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage(facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence. Le solde doit être payé au plus tard le 13 juillet 2020.
    Services inclus
    • L'hébergement en hôtel de qualité supérieure pour 17 nuits, en ryokan traditionnel pour 2 nuits (Isawa & Dogo Onsen) et en shukubo simple pour 1 nuit (Koyasan).
    • La manutention d'une valise par personne aux hôtels et aux gares (max. 23 kg).
    • 51 repas : 20 déjeuners, 19 dîners et 12 soupers, incluant plusieurs repas de spécialités japonaises et quelques repas de cuisine occidentale.
    • Le trajet en train Shinkansen de Nagoya à Kyoto, en classe économique.
    • Les transports maritimes en ferry inter-îles Honshu / Shodoshima / Shikoku / Honshu / Miyajima.
    • Les transports et transferts terrestres en autocars privés et climatisés (sauf lorsque l’hôtel est à proximité de la gare ou du port).
    • Les transferts séparés du bagage principal (jour 10 et du jour 13 à 15).
    • Les visites, excursions et activités mentionnées au programme, avec les frais d’entrée.
    • Les sièges réservés pour le festival Aoi Matsuri à Kyoto.
    • Les services de guides locaux francophones.
    • Un audio-transmetteur.
    • Les pourboires aux guides locaux, aux chauffeurs et aux bagagistes.
    • L’expertise et l’assistance d'un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert.
    • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.
    • Fonds d’indemnisation de l’OPC des clients des agences de voyages.
    Services non-inclus
    • Les vols internationaux Montréal / Tokyo / Montréal avec Air Canada, en classe économique.
    • Le vol domestique Osaka / Tokyo avec All Nippon Airways, en classe économique.
    • Le supplément pour un départ de Québec (prix à confirmer).
    • Les 9 repas libres (1 dîner et 8 soupers).
    • L’assurance voyage.
    • Les dépenses d’ordre personnel.

    © Voyages Lambert - Tous droits réservés 2019 / Site web par Elefen / Mise à jour 2019-08-21