OUVERTURE des BUREAUX : visualisez notre dernière communication (15 juin 2020).Cliquez ici

X
 
 
 
 
 
 

Le Caucase

Azerbaïdjan, Géorgie & Arménie
Du 29 avril au 20 mai 2021
    • Visite complète des trois capitales : Bakou, Tbilissi et Erevan
    • Onze sites historiques et culturels classés par l’Unesco
    • Découverte de civilisations et de cultures très anciennes
    • Rencontres avec des populations hospitalières et attachantes
    • Contemplation de paysages grandioses à travers montagnes, lacs et vallées

    Voyages Lambert vous offre de partir à la découverte fascinante des trois pays du Caucase, souvent méconnus. À tort, tant ils regorgent d’un patrimoine exceptionnellement riche et varié ! Cette région d'Eurasie, qui longeait jadis la Route de la soie, garde en effet, dans ses paysages de montagnes spectaculaires, des mystères bibliques et des vestiges millénaires qui nous dévoilent les secrets de brillantes civilisations anciennes.

    Incursion d’abord en Azerbaïdjan, le pays du feu, qui recèle un nombre impressionnant de pétroglyphes de l'ère paléolithique, ainsi que   (...) Lire le texte d'introduction complet

    Voyages Lambert vous offre de partir à la découverte fascinante des trois pays du Caucase, souvent méconnus. À tort, tant ils regorgent d’un patrimoine exceptionnellement riche et varié ! Cette région d'Eurasie, qui longeait jadis la Route de la soie, garde en effet, dans ses paysages de montagnes spectaculaires, des mystères bibliques et des vestiges millénaires qui nous dévoilent les secrets de brillantes civilisations anciennes.

    Incursion d’abord en Azerbaïdjan, le pays du feu, qui recèle un nombre impressionnant de pétroglyphes de l'ère paléolithique, ainsi que des monuments imposants témoignant de son riche héritage culturel. Perses, Arabes et Mongols y ont laissé des empreintes.

    Découverte ensuite de la Géorgie, terre mythique de la légende de la Toison d’or, des rois nobles et fiers, des excellents archers et des hommes de guerre, et berceau du vin ! L’ensemble du pays est parsemé de vestiges du passé, dans une nature majestueuse et abondante.

    Puis visite de l'Arménie, dominée par l’imposant mont Ararat où dit-on repose pour l'éternité, soustrait à la vue de tous, l'Arche de Noé. Premier état chrétien de l’histoire, elle vit s’édifier nombre d’églises et de monastères qui composent l’un des plus grands ensembles d’art et d’architecture chrétiens au monde.

    Un monde grandiose de paysages montagneux, une hospitalité bien spéciale et des trésors culturels de toutes les époques de l’humanité : le Caucase vous attend.

     
    Réduire le texte d'introduction
    Votre accompagnateur pour ce circuit : Abel Rodrigue - [Lire la biographie]
    Diplômé en sociologie et en aménagement du territoire de l’Université Laval, Abel Rodrigue a travaillé plus de 30 ans comme chargé de projet et adjoint exécutif au ministère de l’Environnement du Québec. Son travail au gouvernement ne l’a pas empêché de parcourir le monde entier, ce qu’il fait depuis près de 40 ans. Pour avoir visité plus de 140 pays, le plus souvent à titre d’accompagnateur, et globe-trotter dans l’âme, Abel peut être considéré comme un grand voyageur. Sa passion du voyage l’a même amené à enseigner au collège Mérici, à Québec, dans le cadre du cours Destinations du Monde pendant plusieurs années. Nouvellement retraité du gouvernement, il compte maintenant consacrer tout son temps au merveilleux monde du voyage. Toujours en quête de nouveaux espaces à parcourir, Abel est l’accompagnateur idéal pour les pays du bout du monde.
    Jour 1 - jeudi 29 avril
    MONTRÉAL / FRANCFORT

    Départ de Montréal – Trudeau en début de soirée pour Francfort, sur les ailes de Lufthansa ou d’Air Canada. Boissons et repas servis en vol. Nuit à bord.

    Jour 2 - vendredi 30 avril
    FRANCFORT / BAKOU (AZERBAÏDJAN)

    Arrivée à Francfort le matin. Transit, puis vol de correspondance en après-midi à destination de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan. Boissons et repas servis en vol. Arrivée en soirée à Bakou. Accueil par le guide local et transfert à l’hôtel. Installation et nuit à l’hôtel, à Bakou.

    Jour 3 - samedi 1 mai
    BAKOU / ABSHERON / BAKOU

    Tour panoramique de la ville de Bakou, qui doit son essor extraordinaire au pétrole, à la découverte de ses principaux monuments historiques et architecturaux. Halte au mémorial de l’allée des Martyrs dédié aux victimes de la lutte pour l’indépendance de 1990 et celles du conflit du Haut-Karabakh. De là, beau panorama sur l’ensemble de Bakou et notamment sur les Flame Towers dont les trois parties symbolisent les trois flammes, emblèmes de la ville. Halte-photo au centre culturel Heydar-Aliyev, conçu par l’architecte Zaha Hadid, puis parcours du Boulevard aménagé le long de la Caspienne, lieu de promenade de prédilection pour les Bakinois, depuis la place du Drapeau-National, l’ancienne place d’Azadlig (de la Liberté), jusqu’à la maison du Gouvernement qui abrite plusieurs ministères. Au passage, aperçu de la Mairie, le Philarmonique, la résidence Hajinski, le palais Heydar Aliyev, le monument Nariman Narimanov, etc. Promenade sur la rue Nizami et la place des Fontaines, le cœur de la ville commerçante, puis visite du musée national du Tapis qui retrace l’histoire de cet art millénaire en Azerbaïdjan. Après le dîner en ville, excursion à la péninsule d’Absheron qui s’étend dans la mer Caspienne. Arrêt à Yanardag, qui signifie « colline de feu », pour admirer les flammes naturelles qui brûlent en permanence, issues des poches de méthane souterraines. Halte aussi au temple de Surakhany, le temple zoroastrien des adorateurs du feu, dont les premières traces seraient antérieures à notre ère. Puis visite du complexe Gala, un musée en plein air qui décrit les conditions de vie et la culture de la péninsule d’Absheron entre le 16e et le 19e siècles. Souper de bienvenue traditionnel dans un caravansérail de la vieille ville, avec prestation folklorique. Nuit à Bakou.

    Jour 4 - dimanche 2 mai
    BAKOU / GOBUSTAN / BAKOU

    Visite à pied de la cité fortifiée de Bakou, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. La ville intra-muros, appelée Icheri Sheher, a conservé une grande partie de ses remparts du 12e siècle. Au cours d’une promenade au travers de ses étroites rues pavées, découverte de l’emblématique tour de la Vierge dont les structures d’origine remontent aux 7e et 6e siècles av. J.-C. Elle aurait abrité un temple païen. Du toit de la tour, une vue magnifique s’étend sur Bakou et la Caspienne. Visite ensuite de l’impressionnant palais des shahs Shirvan, dont la construction a débuté au 12e siècle : un bel ensemble de palais, de mosquées, de tombes royales, de caravansérails et de hammams distribués autour de cinq cours, étagés sur trois niveaux. Après le dîner en ville, départ pour la réserve nationale d’art rupestre de Gobustan, également classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle recèle une collection remarquable de plus de 6 000 gravures qui témoignent de 40 000 ans d’art rupestre. Observation des pétroglyphes rocheux, visite du musée local et découverte des vestiges de grottes habitées et de sites funéraires, qui reflètent le mode de vie des hommes de l’Âge de pierre. Si le temps le permet, découverte des singuliers volcans de boue qui parsèment la plaine aride de Gobustan. Retour à Bakou en fin d’après-midi. Souper à l’hôtel. Nuit à Bakou.

    Jour 5 - lundi 3 mai
    BAKOU / SHAMAKHI / LAHIJ / SHEKI

    Départ pour Shamakhi, l’une des villes les plus importantes du pays sur le plan historique et culturel. Malgré plusieurs tremblements de terre, l’ancienne capitale du royaume de Shirvan garde encore précieusement quelques vestiges de son glorieux passé. Découverte de la forteresse de Gulustan, construite au 11e siècle et dernier refuge des shahs Shirvan ; du cimetière de Yeddi Kumbez, lieu de sépulture des membres de la famille royale ; de la Grande mosquée magnifiquement restaurée et les ruines adjacentes d’une médersa du 7e siècle. Après le dîner dans un restaurant local, découverte du bourg médiéval de Lahij, fondé par le roi sassanide Kaikhosro. Surplombant un canyon, il abrite de belles maisons datant des 18e et 19e siècles, une intéressante mosquée, un hammam et de nombreux ateliers d’artisans du cuivre. Cet artisanat fut inscrit en 2015 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Les pots et les armes produits par les artisans locaux étaient les plus vendus au Caucase et au Proche-Orient. On pense aussi que le fameux chapeau de Manomakh, porté par les tsars russes, avait été fabriqué à Lahij. Départ pour Sheki, située dans un cadre magnifique de montagnes enneigées culminant à 3 500 m. Installation, souper et nuit à l’hôtel, à Sheki.

    Jour 6 - mardi 4 mai
    SHEKI / KISH / SHEKI

    Journée de découverte de Sheki, la deuxième ville d’intérêt historique et culturel après Bakou. Important centre de commerce sur la Route de la soie, les archéologues estiment que Sheki est l’une des plus anciennes villes au Caucase, qui s’est développée à partir du 16e siècle. Visite du splendide palais du khan Hussein Aleyhan, construit au 18e siècle par le deuxième khan du royaume de Sheki, de la grande mosquée du Vendredi, de l’étonnant minaret octogonal et du caravansérail inférieur, le plus vaste de tout le Caucase (242 pièces sur 8 km2). Visite aussi du musée régional des Arts appliqués qui abrite une riche collection d’ornements de maisons azéries. Après le dîner en ville, excursion au village de Kish, situé à 5 km de Sheki, pour la visite de l’ancienne église albanaise datant du 12e siècle, aujourd’hui transformée en musée, et de son cimetière aux sépultures sous coupole de verre. Retour à Sheki en fin d’après-midi. Souper et nuit à l’hôtel.

    Jour 7 - mercredi 5 mai
    SHEKI / LAGODEKHI (GÉORGIE) / NEKRESSI / GREMI / NAPAREULI

    Départ matinal vers la frontière azéro-géorgienne, à Lagodekhi, pour les formalités de passage. Changement de guide et d’autocar. Entrée dans la province géorgienne de Kakhétie. Connue pour son abondance de monuments historiques, c’est aussi l’une des contrées viticoles les plus anciennes du monde. La viticulture y était déjà pratiquée il y a près de 8 000 ans. Dîner en cours de route. Découverte du complexe monastique de Nekressi formé par des églises fondées entre les 4e et 7e siècles, puis visite de l’église fortifiée de Gremi, l’ancienne capitale de la Kakhétie dévastée par les armées du shah Abbas 1er de Perse, en 1615. Poursuite de la route en direction de Napareuli, situé au pied de la chaîne de montagnes Tsiv-Gombori. Installation à l’hôtel. Souper et nuit à l’hôtel.

    Jour 8 - jeudi 6 mai
    NAPAREULI / TELAVI / SIGHNAGHI / BODBÉ / TBILISSI

    Départ en direction de Telavi, principale ville et centre administratif de Kakhétie. Visite de l’académie d’Ikalto où on enseignait dès le 6e siècle toutes les grandes sciences – philosophie, théologie, rhétorique, géométrie et même œnologie –, suivie de la visite de la cathédrale d’Alaverdi, le plus grand édifice religieux du pays avec 50 m de hauteur, construite au début du 11e siècle par le roi de Kakhétie, Kviriké le Grand. À l’heure du midi, visite d’un marani, une cave à vin familiale, pour y découvrir le secret de la fabrication du vin traditionnel, suivie d’une dégustation et d’une soupra, un banquet qui s’accompagne de folklore et de traditions inédites. La méthode de fabrication ancestrale, où on garde le vin dans des jarres sous terre, est inscrite au patrimoine culturel immatériel par l’Unesco. Continuation de la route jusqu’à Sighnaghi. Promenade dans les ruelles tortueuses de ce joli village kakhétien du 18e siècle, au charme suranné, entouré de remparts avec ses 23 tours et perché sur une crête dominant la vallée d’Alazani. Puis découverte du monastère de Bodbé où est enterrée la Sainte Nino, considérée comme la fondatrice du christianisme en Géorgie, avant d’entreprendre la route pour Tbilissi. Installation à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper et nuit à l’hôtel, à Tbilissi.

    Jour 9 - vendredi 7 mai
    TBILISSI

    Journée d’exploration de la capitale géorgienne, l’ancienne Titis fondée au 5e siècle par le roi d’Ibérie. En matinée, découverte de la vieille ville de Tbilissi qui a conservé ses ruelles pavées, étroites et tortueuses, et ses maisons ornées de balcons de bois ouvragé. Entre autres attractions : la forteresse Narikala qui domine majestueusement la capitale, le quartier des bains sulfureux, l’église Métekhi de la Vierge bâtie au 13e siècle, la basilique d’Anchiskhati – la plus ancienne église de Tbilissi (6e siècle) – et la cathédrale Sioni où sont vénérées les reliques de la croix de Sainte Nino. Sioni contient en outre les tombes des patriarches géorgiens. Visite aussi de la nouvelle cathédrale de l’Église orthodoxe apostolique géorgienne, la cathédrale de la Sainte-Trinité de Tbilissi (Saméba), inaugurée en 2006, le siège du patriarcat de Géorgie. Dîner au restaurant suivi de la visite du musée national de Géorgie qui possède les plus beaux trésors archéologiques et historiques du pays. Avant le retour à l’hôtel, balade sur la place de la Liberté et l’avenue Roustavéli, l’artère principale de la ville, bordée de bâtiments officiels (mairie, poste, parlement) de théâtres, de boutiques et de restaurants. Souper de dégustation de cuisine géorgienne dans un restaurant local, avec prestation folklorique. Nuit à Tbilissi.

    Jour 10 - samedi 8 mai
    TBILISSI / GOUDAOURI / STEPHANTSMINDA / ANANURI / TBILISSI

    Départ vers le nord le long de la Route militaire géorgienne pour rejoindre la petite ville de Goudaouri. De là, excursion en 4x4 dans les montagnes du Grand Caucase, frontière naturelle entre l’Europe et l’Asie, dont plusieurs sommets dépassent les 4 000 m. Montée jusqu’au pittoresque village de Stephantsminda (anciennement Kazbegi), en passant par le col de Djvari (2 395 m). Visite de l’église de la Sainte-Trinité, appelée communément Guerguéti. Elle est située à 2 170 m d’altitude et date du 14e siècle. Perchée sur un promontoire, elle offre un panorama impressionnant sur les montagnes environnantes dont le puissant mont Kazbek qui culmine à 5 033 m. Retour à Goudaouri et reprise de l’autocar. Après le dîner en ville, visite de la forteresse d’Ananuri qui fut le siège des eristavi (ducs) d’Aragvi, une dynastie féodale qui a régné sur la région depuis le 13e siècle. À l'intérieur du complexe actuel, qui date du 17e siècle, on peut voir des fortifications, une tour défensive et deux anciennes églises. Retour à Tbilissi en fin d’après-midi. Souper et nuit à l’hôtel.

    Jour 11 - dimanche 9 mai
    TBILISSI / MTSKHETA / TBILISSI

    Excursion en matinée à Mtskheta, l’antique capitale du royaume géorgien d’Ibérie du 3e siècle avant J.-C. au 5e siècle de notre ère. Visite des deux principaux monuments de la Géorgie médiévale, tous deux classés au patrimoine mondial de l’Unesco. D’abord, le monastère de la Sainte-Croix de Djvari, bâti au 6e siècle sur les lieux où Sainte Nino avait érigé la croix pour marquer l’avènement du christianisme dans le pays. Ensuite, à l’occasion de la messe du dimanche, visite de la cathédrale de Svetitskhoveli, qui date du 11e siècle, où la tunique de Jésus serait enterrée. L’on trouve des vestiges d’importantes peintures murales à l’intérieur. Dîner dans un restaurant local avant le retour à Tbilissi. Reste de l’après-midi libre. Ce soir, spectacle privé de la troupe Erisioni à l’occasion d’une répétition de leur exceptionnel ballet de danse traditionnelle de Géorgie, suivi du souper dans un restaurant local. Nuit à Tbilissi.

    Jour 12 - lundi 10 mai
    TBILISSI / GORI / UPLISTSIKHÉ / SHORSHA / KUTAÏSSI

    Départ pour la ville de Gori, capitale de la région de la Kartlie, qui fut fondée au 12e siècle par David le Bâtisseur, l’un des plus grands rois de Géorgie. C’est le lieu de naissance de Joseph Staline. Visite du musée qui lui est consacré, de sa maison natale et de son wagon blindé personnel. Découverte ensuite de l’antique cité troglodyte d’Uplistsikhé, l’un des plus anciens établissements humains du Caucase, située sur la Route de la soie. Elle s’est développée dès le premier millénaire av. J.-C. et a atteint son apogée de 600 av. J.-C. à 337 de notre ère. On y trouve plus d’une centaine de vestiges incroyablement bien conservés (basilique, théâtre, grottes, caves à vin, fours à pain, etc.). Après le dîner en ville, continuation vers Shorsha pour la visite du marché des céramiques et des poteries. Poursuite de la route vers Kutaïssi, capitale de l’antique Colchide où Apollonios de Rhodes a envoyé les Argonautes chercher la Toison d’or. C’est aujourd’hui la capitale de la région de l’Iméréthie, en plus d’accueillir le Parlement national de Géorgie depuis 2012. Installation à l’hôtel. Souper et nuit à l’hôtel, à Kutaïssi.

    Jour 13 - mardi 11 mai
    KUTAÏSSI / KUMISTAVI / GUÉLATI / BORJOMI

    Départ vers le village de Kumistavi pour la visite de l’impressionnante grotte de Prométhée qui comprend six larges salles, des rivières et des lacs souterrains. Selon la légende, c’est ici que Prométhée aurait passé 3 000 ans enchaîné par Zeus. Découverte ensuite du monastère de Guélati, fondé en 1106, où David le Bâtisseur a trouvé son dernier refuge. Considéré comme un chef-d’œuvre d’architecture médiévale, l’ensemble monastique, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, comporte trois églises, un clocher et les ruines de l’académie. Il conserve de magnifiques peintures ainsi que des manuscrits datant du 12e au 15e siècles. De retour à Kutaïssi, brève incursion au marché local suivie de la visite de la cathédrale de Bagrati du 11e siècle, qui était également inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco avant sa reconstruction en 2012. Après le dîner tardif en ville, départ pour la petite ville thermale de Borjomi, célèbre pour ses sources d’eau minéralisée. C’était aussi un lieu de villégiature de la famille impériale russe. Installation à l’hôtel, souper et nuit.

    Jour 14 - mercredi 12 mai
    BORJOMI / KHERTVISI / VARDZIA / NINOTSMINDA / GYUMRI (ARMÉNIE)

    Départ matinal vers les régions de Meskhétie et de Javakhétie. Découverte d’abord de la magnifique forteresse de Khertvisi, vieille de 2 500 ans, située à la confluence des rivières Mitkvari et Paravani. Visite ensuite de l’ancienne cité troglodyte de Vardzia, fondée au 12e siècle par le roi Giorgi III dans le but de contrôler le passage des Turcs en Géorgie. Sous le règne de sa fille, la reine Tamara, Vardzia est devenue un important complexe monastique qui a déjà compté près de 3 000 cellules établies sur 19 niveaux. La plupart des cellules ont été détruites lors du tremblement de terre de 1456. Aujourd’hui, le complexe compte quelque 550 cavités constituées notamment de chapelles, de salles de banquet et de caves à vin, qui communiquent entre elles grâce à un vaste réseau de tunnels et d’escaliers. Après le dîner à Varzia, départ vers la frontière arméno-géorgienne, à Ninotsminda et Bavra, pour le passage de la douane. Changement de guide et d’autocar. Continuation vers Gyumri, l’ancienne Alexandropol de l’empire russe et deuxième plus grande ville d’Arménie. Installation à l’hôtel. Souper au restaurant en ville et nuit à Gyumri.

    Jour 15 - jeudi 13 mai
    GYUMRI / ALAVERDI / HAGHPAT & SANAHIN / DZORAGET

    Découverte à pied du centre historique de Gyumri, appelé Kumayri, avec ses églises et ses rues bordées de maisons datant de l’époque coloniale russe, visitant au passage la place Vartanants entourée de vastes et solennels bâtiments administratifs, l’église Sourp Asdvadzadzine d’influence russe, ainsi que l’intéressant Museum of National Architecture and Urban Life pour en apprendre un peu plus sur l’histoire et la culture de Gyumri. Départ vers Alaverdi, sise au cœur de la magnifique vallée du Debet, dans la région de Lori, avec ses montagnes boisées et ses rivières sauvages. Après le dîner dans un restaurant local, visite des monastères de Haghpat et de Sanahin, tous deux classés au patrimoine mondial de l’Unesco, comptant parmi les plus beaux d’Arménie. Fondés au 10e siècle et remarquablement bien conservés, ces deux grands monuments de l’art monastique médiéval arménien s’expriment en majesté, « avec les églises à coupoles aux façades ornées d’arcatures, les gavits aux puissants piliers, les bibliothèques où oeuvraient les moines copistes, les clochers enfin, richement ornés trahissant l’influence de l’Occident » (Petit Futé). Leurs mérites artistiques ont surpassé les frontières nationales de la culture arménienne. Continuation de la route vers Dzoraget. Installation à l’hôtel. Souper et nuit à l’hôtel.

    Jour 16 - vendredi 14 mai
    DZORAGET / SEVANAVANK / NORADOUZ / SELIM / JERMUK

    Départ pour le lac Sevan, le plus grand lac d’Arménie (1 416 km2), s’étendant à près de 2 000 m d’altitude. Le littoral montagneux varié alterne criques et plages bordées de forêts. Découverte du monastère de Sevanavank, bâti sur une presqu’île à laquelle on accède par une étroite langue de terre boisée. Il ne reste que deux modestes églises du monastère érigé ici au Moyen Âge, qui sont mises en valeur par le site grandiose. Après le dîner dans un restaurant au bord du lac Sevan, arrêt à Noradouz pour y visiter son célèbre cimetière de khatchkars, considéré comme le plus grand d’Arménie et le plus important du monde. Véritables dentelles sculptées dans une pierre rouge, ces stèles, façonnées entre le 9e et le 15e siècles, sont ornées de croix et d’inscriptions représentant les défunts. S’apparentant à des silhouettes humaines, une légende raconte qu’elles auraient repoussé Tamerlan et ses troupes qui voulaient s’emparer de la ville. Continuation du trajet vers la région du Vayots Dzor, porte d’entrée de l’Arménie méridionale, passant par le col de Selim (2 410 m), autrefois emprunté par les caravanes sur la Route de la soie, comme l’atteste l’unique caravansérail conservé au pays. Selon une inscription gravée en langue persane, il fut édifié en 1332 par le prince Késar Orbélian. Arrivée en fin d’après-midi dans la ville de Jermuk, une station thermale établie en haute altitude. Installation, souper et nuit à l’hôtel, à Jermuk.

    Jour 17 - samedi 15 mai
    JERMUK / ZORATS KARER / TATEV / KHNDZORESK / GORIS

    Route vers la région de Syunik. Découverte du site mégalithique de Zorats Karer, aussi appelé Karahunj, qui comprend quelques centaines de pierres verticales en basalte, tels les menhirs de Stonehenge en Angleterre. Ce serait l’observatoire astrologique le plus vieux au monde, dont l’ancienneté remonterait à plus de 6 000 ans av. J.-C. Continuation de la route jusqu’au village de Halidzor pour entreprendre la montée au monastère de Tatev à bord des « Ailes de Tatev », le plus long téléphérique au monde (selon les records Guinness). Perché sur une falaise dans un site remarquable, ce monastère a joué un rôle important dans la vie spirituelle, culturelle et scientifique de la région dès le 9e siècle. Dîner dans un restaurant local avant de reprendre la route en direction de la coquette ville de Goris. Installation à l’hôtel. En après-midi, découverte du village troglodyte de Khndzoresk, aux influences turques. Il a été habité jusqu’au milieu du 20e siècle, loin des progrès techniques. Souper et nuit à l’hôtel, à Goris.

    Jour 18 - dimanche 16 mai
    GORIS / NORAVANK / ARENI / KHOR VIRAP / EREVAN

    Route jusqu’au monastère de Noravank, le centre culturel et religieux de la région de Syunik jusqu’au 13e siècle, niché dans un canyon pittoresque entouré de hautes falaises. Entouré de remparts, cet ensemble réunit deux églises, chacune à deux niveaux, et une chapelle qui est en fait un mausolée, aussi à deux étages. L’architecte Siranes et le peintre et sculpteur Momik y ont travaillé autour des années 1500, y laissant un héritage architectural exceptionnel. La rénovation de ce monastère (de 1982 à 1999) a été effectuée avec notamment l’aide financière du couple Dickran Hadjetian, membre de la diaspora arménienne du Canada. Après le dîner au restaurant, départ vers le petit village d’Areni où on produit du vin depuis plus de 6 000 ans ! Des fouilles archéologiques menées en 2010 ont permis de découvrir le plus ancien système de vinification au monde, datant de 4 100 av. J.-C. En route en direction d’Erevan, arrêt au monastère de Khor Virap, édifié à l’emplacement où Saint-Grégoire l’Illuminateur aurait été emprisonné pendant une quinzaine d’années, avant qu’il ne guérisse le roi Tiridate III. Cet évènement a amené la conversion du roi et de tout le pays au christianisme en 301. L’Arménie devint ainsi la première nation officiellement chrétienne. Depuis cet endroit, le panorama est splendide sur l’imposant mont Ararat, à 5 165 m d’altitude, lieu où, selon la Bible, l’arche de Noé se serait posée après le Déluge. Arrivée à Erevan en fin d’après-midi. Installation pour quatre nuits dans un grand hôtel du centre-ville, près de la placette Charles-Aznavour. Souper en ville. Nuit à Erevan.

    Jour 19 - lundi 17 mai
    EREVAN / ETCHMIADZINE & ZVARTNOTS / EREVAN

    Tour panoramique d’Erevan, la capitale arménienne depuis 1918, la douzième depuis les origines de l’Arménie. C’est une ville contrastée, qui s’étend sur sept collines, caractérisée par ses constructions roses due à la couleur du tuf. Haltes-photo au monument de Mère Arménie et au mémorial de Tsitsernakaberd dédié aux victimes du génocide arménien de 1915. Visite privée du Matenadaran (Institut des manuscrits anciens). Il abrite quelque 20 000 manuscrits anciens, dont 17 000 en langue arménienne, et environ 300 000 documents d’archives. Un patrimoine énorme qui désigne l’Arménie comme l’un des pays les plus riches en manuscrits enluminés au monde. Départ pour Etchmiadzine, ancienne capitale du royaume arménien, saint siège de l’Église apostolique arménienne et résidence du catholicos de tous les Arméniens. Visite de la grande cathédrale d’Etchmiadzine, construite de 301 à 303, ce qui en fait la plus ancienne place du monde chrétien, et de l’église de Sainte-Hripsimé, érigée en 618, deux joyaux de l’architecture arménienne inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Après le dîner dans un restaurant local, arrêt au site archéologique de Zvartnots, également sur la liste de l’Unesco, pour visiter les ruines de la cathédrale circulaire. Construite au 7e siècle par le catholicos Nersès III, elle témoigne aussi de l’implantation du christianisme en Arménie. Retour à Erevan. Souper libre et nuit à l’hôtel.

    Jour 20 - mardi 18 mai
    EREVAN

    En matinée, visite du gigantesque complexe appelé Cascade et de son centre d’art contemporain de Cafesjian. La Cascade (50 m de large et 118 m de haut) est composée à l’extérieur de jardins en terrasse, de fontaines et d’un large escalier de 572 marches. À l’intérieur, une série d’escalators et d’ascenseurs permet d’atteindre l’esplanade située à 78 m de haut, offrant un panorama impressionnant sur la ville et l’Ararat au loin. Le Centre d’art, situé à l’intérieur de la Cascade, compte une collection de sculptures monumentales, dont 1 200 en verre, l’une des plus importantes au monde. Visite ensuite du musée d’Histoire d’Arménie qui expose nombre de pièces illustrant l’histoire du pays depuis 3 000 ans. Après le dîner au restaurant en ville, visite à pied du centre historique d’Erevan, depuis la place de la République – le centre du pouvoir et des affaires – entourée de beaux bâtiments aux façades de tuf, jusqu’à la place de la Liberté où se trouve le Théâtre d’Opéra. Petite balade dans la rue Abovian qui a été la première rue de la capitale. Avant le retour à l’hôtel, visite de la distillerie produisant le fameux brandy arménien ArArAt, avec dégustation. Souper d’adieu dans un restaurant traditionnel avec musiques et danses folkloriques, suivi d’une balade sur la place de la République afin d’admirer le spectacle des fontaines dansantes. Nuit à Erevan.

    Jour 21 - mercredi 19 mai
    EREVAN/ GEGHARD / GARNI / EREVAN

    Excursion dans la région de Kotayk. Visite du monastère rupestre de Geghard, un des plus anciens du pays (fondé au 4e siècle), classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Il abrite un certain nombre d’églises et de tombes – pour la plupart troglodytes – représentatives de l’apogée de l’architecture médiévale arménienne. Continuation de la route vers Garni pour y visiter son temple païen consacré à Mithra, dieu du Soleil. Construit en 77 par le roi Tiridate 1er, ce joyau à l’architecture hellénistique, avec des piliers caractéristiques, est conservé presque dans sa totalité. Dîner chez l’habitant, à Garni, avec observation de la fabrication traditionnelle du pain lavash qui, en 2014, a été reconnu au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Retour à Erevan et reste de l’après-midi libre. Souper libre et nuit à Erevan.

    Jour 22 - jeudi 20 mai
    EREVAN / VIENNE / MONTRÉAL

    Dans la nuit, transfert à l’aéroport international d’Erevan pour le retour vers Montréal, via Vienne, sur les ailes d’Austrian Airlines. Repas et boissons servis en vol. Arrivée à Montréal en après-midi.

    BON À SAVOIR

    Ce programme s’adresse à une clientèle en bonne condition physique, capable de s’adapter aux chemins parfois escarpés et à certains sites aux nombreuses marches irrégulières. Certaines portions de routes sont dégradées et certains parcours sont relativement longs.

    Le déroulement du programme est donné à titre indicatif. L’itinéraire pourrait être légèrement modifié en fonction d’évènements circonstanciels, de conditions climatiques ou d’autres raisons logistiques.

    Les pays du Caucase ont une indépendance récente à laquelle ils sont très attachés, même dans le tourisme. Chaque pays a le monopole de l’organisation des voyages sur son territoire. Pour cette raison, nous devons organiser le changement d’autocar et de guide à chaque passage de frontière.

    Le passeport doit être valide 6 mois après la date de retour et disponible au minimum 4 semaines avant le départ en vue de l’obtention des visas d’entrée en Azerbaïdjan et en Arménie. Aucun visa n’est requis pour entrer en Géorgie. Aucune vaccination n’est nécessaire pour se rendre au Caucase.

    En Géorgie, les médicaments à base de codéine sont strictement interdits et sont passibles de poursuites judiciaires.

    Prix en occupation doubleà venir 
    Réduction, « payez par chèque »à venir
    Pourboire aux guides et aux chauffeursà venir
    Supplément en chambre simpleà venir
    Obtenez les tarifs en primeur par courriel lorsqu’ils seront finalisés.

    Nombre min/max de voyageurs :15/25
    • NB1 : Visas et Pourboires : Voyages Lambert se charge de toutes les démarches pour l’obtention de vos visas et de la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.
    Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage(facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence. Le solde doit être payé au plus tard le 29 janvier 2021.
    Services inclus
    • Les vols internationaux Montréal / Francfort / Bakou et Erevan / Vienne / Montréal, sur lignes régulières, en classe économique.
    • Les taxes d’aéroport et de sécurité.
    • Les visas d’entrée de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie.
    • L’hébergement en hôtels 4**** et 5***** (normes locales).
    • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
    • Les repas en pension complète (sauf 2 soupers libres), incluant un souper folklorique dans un caravansérail azéri, un souper de spécialités géorgiennes, un souper-spectacle de danses théâtralisées à Tbilissi, un dîner folklorique dans une maison privée géorgienne, un dîner chez l’habitant à Garni (Arménie), un souper avec musiques et danses traditionnelles arméniennes.
    • La boisson au cours des repas : eau minérale et thé ou café.
    • Une bouteille d’eau minérale par jour et par personne durant le circuit.
    • Les transports et transferts en autocar privé et climatisé.
    • Les visites, excursions et activités mentionnées au programme, incluant les droits d’entrée.
    • Les services de guides locaux francophones pour chaque pays.
    • Les pourboires aux guides locaux et aux chauffeurs.
    • L’expertise et l’assistance d’un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert.
    • Un audio-transmetteur.
    • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.
    • Le fonds d’indemnisation de l’O.P.C. des clients des agences de voyages.
    Services non-inclus
    • L’assurance voyage.
    • Les 2 soupers libres à Erevan (jours 19 et 21).
    • Les boissons autres que celles mentionnées ci-haut.
    • Les éventuels droits de photos et de vidéos.
    • Les dépenses d’ordre personnel.

    © Voyages Lambert - Tous droits réservés 2020 / Site web par Elefen / Mise à jour 2020-07-02