Bhoutan, terre de sérénité

Au temps du festival Thangbi Mani au Bumthang
Du 20 septembre au 11 octobre 2020
    • La découverte d’un pays intact et profondément spirituel
    • La spectaculaire architecture des dzongs bhoutanais
    • Des paysages himalayens à couper le souffle
    • Le festival annuel de danses rituelles de Thangbi Mani
    • L’enchantement de sortir des sentiers battus

    Ce périple, rare et inédit, propose la découverte en profondeur du Bhoutan, d’est en ouest. Prônant un développement basé sur le bonheur national brut, ce petit royaume himalayen a su se protéger du monde extérieur et garder sa langue, ses rites et ses coutumes ancestrales. L’architecture d’inspiration bouddhique constitue sans aucun doute l’élément le plus fascinant : d’impressionnants dzongs, de grands lhakhangs et de nombreux chortens jalonnent le pays du Dragon Tonnerre. Le dépaysement est absolu et les rapports avec la population, très hospitalière, gardent une r  (...) Lire le texte d'introduction complet

    Ce périple, rare et inédit, propose la découverte en profondeur du Bhoutan, d’est en ouest. Prônant un développement basé sur le bonheur national brut, ce petit royaume himalayen a su se protéger du monde extérieur et garder sa langue, ses rites et ses coutumes ancestrales. L’architecture d’inspiration bouddhique constitue sans aucun doute l’élément le plus fascinant : d’impressionnants dzongs, de grands lhakhangs et de nombreux chortens jalonnent le pays du Dragon Tonnerre. Le dépaysement est absolu et les rapports avec la population, très hospitalière, gardent une réelle spontanéité. La participation au festival annuel de danses masquées de Thangbi Mani, dans le Bumthang, est l'un des points forts de ce périple en terre bouddhiste tantrique.

    Une incursion à Guwahati complète ce fabuleux périple. Capitale culturelle de l’Assam, un état indien reculé et méconnu, la ville a conservé plusieurs temples intéressants traduisant cet ancien haut-lieu du tantrisme hindouiste.

    C’est purement une invitation dans un autre monde, loin du grand tourisme de masse, à découvrir sans attendre.

     
    Réduire le texte d'introduction
    Votre accompagnateur pour ce circuit : Abel Rodrigue - [Lire la biographie]
    Diplômé en sociologie et en aménagement du territoire de l’Université Laval, Abel Rodrigue a travaillé plus de 30 ans comme chargé de projet et adjoint exécutif au ministère de l’Environnement du Québec. Son travail au gouvernement ne l’a pas empêché de parcourir le monde entier, ce qu’il fait depuis près de 40 ans. Pour avoir visité plus de 140 pays, le plus souvent à titre d’accompagnateur, et globe-trotter dans l’âme, Abel peut être considéré comme un grand voyageur. Sa passion du voyage l’a même amené à enseigner au collège Mérici, à Québec, dans le cadre du cours Destinations du Monde pendant plusieurs années. Nouvellement retraité du gouvernement, il compte maintenant consacrer tout son temps au merveilleux monde du voyage. Toujours en quête de nouveaux espaces à parcourir, Abel est l’accompagnateur idéal pour les pays du bout du monde.
    Jour 1 - dimanche 20 septembre
    MONTRÉAL / DOHA (QATAR)
    Départ en soirée de Montréal – Trudeau avec la compagnie aérienne Qatar Airways à destination de Doha, au Qatar (durée 12h05). Boissons et repas servis en vol. Nuit à bord.
    Jour 2 - lundi 21 septembre
    DOHA / KOLKATA (INDE)
    Atterrissage à Doha en fin d’après-midi. Transit puis vol de correspondance de Qatar Airways en soirée à destination de Kolkata, en Inde (durée 05h15). Boissons et repas servis en vol. Nuit à bord.
    Jour 3 - mardi 22 septembre
    KOLKATA / GUWAHATI (INDE)
    Arrivée à Kolkata tôt le matin. Accueil et transfert immédiat à l’hôtel situé près de l’aéroport. Installation à l’hôtel et reste de l’avant-midi libre pour le repos. Après le dîner buffet à l’hôtel, transfert à l’aéroport de Kolkata et vol d’Indigo pour Guwahati (durée 01h15), capitale de l’Assam, coupée en deux par le puissant fleuve Brahmapoutre. Atterrissage à Guwahati en fin d’après-midi. Accueil par le guide local et transfert à l’hôtel. Souper et nuit à l’hôtel.
    Jour 4 - mercredi 23 septembre
    GUWAHATI
    Journée de découverte de Guwahati, le principal centre socioculturel, politique, industriel et commercial de la région. Bordé de rivières et entouré de colline, ce centre urbain était connu sous le nom de Pragjyotishpura ou « Lumière de l'Est » dans les temps anciens et était un vaste royaume pendant la période épique du Mahabharata. Le mot Guwahati se compose de deux mots, Guwa qui signifie noix de bétel, et Hati qui signifie bazar. Visite d’abord du Assam Rajyik State Museum qui met en valeur la culture et l’histoire riche de l’Assam. Une grande section est dédiée à l'histoire du royaume d’Ahom. Visite ensuite du Assam State Zoo Cum Botanical Garden, très agréable par sa topographie vallonnée et ses enclos ouverts. Il abrite notamment des tigres du Bengale et le fameux rhinocéros unicorne, très rare. Après le dîner au restaurant, visite du magnifique temple de Kamakhya, situé sur la colline Nilachal. Ce temple hindou est dédié à Shakti, l’énergie féminine de toutes les divinités. Les pèlerins vénèrent le yoni de la déesse, le pendant féminin du lingam de Shiva, pour lequel étaient offerts, jusqu’au 19e siècle, des sacrifices humains, et où l’on pratique encore aujourd’hui les rites tantriques de sacrifices d’animaux. La structure actuelle du temple a été rénovée à maintes reprises entre le 8e et le 17e siècle. Puis, découverte du bazar local, haut en couleurs, avant d’entreprendre une promenade en bateau (si le niveau d’eau le permet) sur le fascinant Brahmapoutre, au soleil couchant. Retour à l’hôtel. Souper et nuit à Guwahati.
    Jour 5 - jeudi 24 septembre
    GUWAHATI
    En matinée, excursion à Hajo, à une trentaine de km au nord-ouest de Guwahati. C’est un important centre de pèlerinage pour les musulmans pour qui la Poa Mecca possède un « quart de la sainteté » de La Mecque. À l’entrée de la mosquée se trouve la tombe de Pir Giasuddin Auliya, un saint musulman qui a contribué à l’expansion de l’islam dans la région. C’est aussi un lieu sacré pour les hindous qui se recueillent au temple Hayagriba Madhava, ainsi que pour les bouddhistes qui croient que c’est ici que le Bouddha atteignit le nirvana. Retour à Guwahati. Avant le dîner au restaurant, visite du temple hindou de Navagrah dédié aux neuf planètes et autrefois haut lieu de l’astronomie et l’astrologie. En après-midi, découverte du temple d'Umananda, situé sur l’île de Peacock, au milieu du Brahmapoutre, et accessible uniquement par ferry. Dédié à Shiva, l’Umananda est considéré comme sacré par les hindous. L’autel principal se trouve sur une petite colline. On peut voir des sculptures sur pierre tout autour de l’île. Puis, visite d’un emporium pour l’achat de souvenirs. Le thé noir d’Assam, connu dans le monde entier pour ses mélanges de qualité, a un goût malté distinct et corsé et une couleur très vive. Retour à l’hôtel. Souper et nuit à Guwahati.
    Jour 6 - vendredi 25 septembre
    GUWAHATI / SAMDRUP JONGKHAR (BHOUTAN)
    Accueil par l’équipe bhoutanaise à Guwahati et transfert vers la ville frontalière de Samdrup Jongkhar. Après le franchissement du Brahmapoutre, la route file entre de grands villages et des plantations de thé, entre les vélos, les camions et les bus surchargés. Dîner en cour de route et assistance aux frontières. Bienvenue au Bhoutan, le « Royaume du Dragon » ! Drapeaux à prières colorés, maisons aux fenêtres ouvragées, toits de bardeaux, habitants en costumes traditionnels… C’est tout un changement de décor ! Installation à l’hôtel. Si le temps le permet, promenade dans la ville pour explorer le marché local. Souper à l’hôtel et nuit à Samdrup Jongkhar.
    Jour 7 - samedi 26 septembre
    SAMDRUP JONGKHAR / WAMRONG / KHALING / TRASHIGANG
    Long et tortueux mais splendide parcours souvent sur le fil des crêtes, offrant de beaux panoramas sur les collines et les vallées du Bhoutan oriental. Passage par le petit village de Narphung, célèbre pour son thé sauvage, avec lequel on confectionne le thé au beurre. La route file ensuite au travers d’une forêt dense où apparaissent de temps à autres de petits villages typiques. Arrêt au village de Wamrong pour prendre le thé. C’est une nouvelle localité, entièrement reconstruite par l’armée bhoutanaise au début des années 2010, à la suite d’un feu gigantesque qui avait totalement mis à terre l’ancien village. Après le col de Kharungla, à 2350 m d’altitude, halte au village de Khaling pour la visite d’une école de tissage, initiée et gérée par une association de femmes. Les filles des villages avoisinants peuvent y venir pour apprendre à tisser. La route redescend depuis le col de Yongphula, à 2200 m, jusqu’au village de Kanglung où se situent l’aéroport et l’université royale du Bhoutan. Arrivée en fin de journée à Trashigang, chef-lieu du district le plus peuplé et deuxième ville du Bhoutan. Installation à l'hôtel et nuit.
    Jour 8 - dimanche 27 septembre
    TRASHIGANG ET LES ALENTOURS
    Journée réservée à la découverte de Trashigang et des alentours. Excursion d’abord au village de Rangjung pour y visiter l’école monastique Yoesel Choling, fondée en 1990 par Garub Rinpoché. Halte ensuite au village de Radi, connu pour sa maîtrise du tissage et du filage. Quelque 200 foyers vivent du tissage d’une soie sauvage de grande qualité appelée bura. Tous les textiles produits à Radi sont fabriqués avec le métier à tisser traditionnel à ceinture et avec des teintures naturelles. Continuation vers le village de Tzangkhar, également renommé pour la confection de tissus en soie sauvage. Visite de quelques maisons afin de voir les tisserandes à l’œuvre. Dîner en cours de route. De retour à Trashigang, visite de son imposant dzong, construit en 1667 par le troisième desi du Bhoutan pour lutter contre les invasions tibétaines. Il sert à la fois de siège administratif du district et de lieu de résidence pour quelque 200 moines. De sa situation, il permet d’avoir une vue imprenable sur la campagne environnante. Ces merveilleux monastères-forteresses, si emblématiques de la culture locale, sont pour les Bhoutanais dépositaires de la loi, de la paix, de l’harmonie et de l’autorité légitime, tout en hébergeant les festivités et la vie sociale. Retour à l’hôtel. Souper et nuit à Trashigang.
    Jour 9 - lundi 28 septembre
    TRASHIGANG / KORILA / MONGAR
    Départ pour Mongar. La route serpente le long de la rivière Gamri Chhu puis continue à monter à travers une majestueuse forêt de pins de l’Himalaya avant d’entreprendre une série de virages, appelés les « Yadi Loops », sur 10 km. Un excellent point de vue permet de contempler la route qui serpente jusqu’en bas. Elle descend ensuite à travers des forêts de rhododendrons et de feuillus jusqu’au village de Naktshang. Dîner en cours de route. Un peu plus loin, le col de Korila, à 2450 m d’altitude, agrémenté de nombreux drapeaux de prières, offre une pause appréciée avant de poursuivre la route vers Mongar. Visite du dzong de Mongar, construit dans les années 1930, où résident 150 moines ainsi que les administrateurs du district. Installation à l’hôtel, dans un cadre enchanteur. Temps libre pour découvrir la ville à sa guise. Les façades en bois sont décorées de plantes en pots colorées et les terrasses, de moulins à prières. Souper et nuit à Mongar.
    Jour 10 - mardi 29 septembre
    MONGAR / VALLÉE D’URA / JAKAR
    Longue journée de route vers la région centrale du Bumthang. C’est le nom donné à un complexe de quatre vallées : Chhume, Chœkhor, Tang et Ura. Cette région est considérée comme le cœur spirituel du royaume, où sont implantés de nombreux temples et monastères, parmi les plus vieux et les plus authentiques du Bhoutan. Au 8e siècle, Padmasambhava, appelé Guru Rinpoché au Bhoutan et au Tibet, y introduisit le bouddhisme d’origine tantrique. La route vers le Bumthang est impressionnante, à travers ses petits villages, ses vallées profondes, ses forêts de conifères et ses paysages de montagnes. Aperçu des ruines du dzong de Shongar, probablement l’un des plus anciens du Bhoutan, datant du 12e siècle. Après avoir franchi le col de Thrumshingla, à 3780 m d’altitude, le deuxième col le plus haut du pays, la route descend tranquillement vers le village d’Ura, au cœur de la vallée éponyme. Fortement rattachés à leurs valeurs ancestrales, les villageois élèvent des yaks et cultivent des pommes de terre. Plusieurs sont des moines et des nonnes laïques. Poursuite de la route vers Jakar, chef-lieu du district de Bumthang, campée dans la vallée de Chœkhor, une des plus belles vallées du Bhoutan. Installation à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper à l’hôtel et nuit à Jakar.
    Jour 11 - mercredi 30 septembre
    JAKAR ET LE FESTIVAL DE TANGBI MANI
    Matinée dédiée au spectaculaire festival de Thangbi Mani. Cette grande fête religieuse est célébrée tous les ans, du 14e au 17e jour du 8e mois du calendrier lunaire bhoutanais, dans l’impressionnant monastère de Thangbi, fondé en 1470 par le 4e Shamar Rinpoché. Les villageois viennent de toute la vallée, revêtus de leurs plus beaux atours, pour assister aux chorégraphies extrêmement codifiées des moines masqués, au son des trompes, des tambours et des cymbales. Ils traversent une arche de feu afin de se purifier, de se protéger de la maladie et de repousser le malheur pour l’année entière. Les atsara, clowns traditionnels portant des masques très expressifs, distraient la foule et jouent avec les moines. C’est aussi l’occasion de réjouissances familiales et de retrouvailles amicales. Les visiteurs, qui se mêlent à la foule, sont littéralement subjugués par ce spectacle éblouissant de couleur et de son. Dîner pique-nique dans la nature. Dans l’après-midi, découverte de deux temples parmi les plus sacrés du Bumthang, voire même du Bhoutan. Visite d’abord du Kurjey Lhakhang, formé de trois temples distincts, où Guru Rinpoché médita au 8e siècle et y laissa l’empreinte de son corps sur un rocher, témoignant de ses pouvoirs tantriques. Visite ensuite du Jambay Lhakhang, qui serait le premier des 108 temples construits dans le pays au 7e siècle par le roi tibétain Songtsen Gampo. Son sanctuaire principal est dédié à Maitreya, le bouddha du futur. Retour à l’hôtel. Souper et nuit à Jakar.
    Jour 12 - jeudi 1 octobre
    JAKAR / VALLÉE DE TANG / JAKAR
    Journée d’excursion dans la belle vallée de Tang, peu connue des touristes. Halte à Membar Tsho, le « lac brûlant », un grand lieu de pèlerinage pour les bouddhistes bhoutanais. C’est ici que Pema Lingpa découvrit plusieurs trésors cachés par Guru Rinpoché, et qu’il fût lui-même reconnu comme un saint homme. Les très nombreux drapeaux de prières et autres offrandes témoignent de l’importance de ce site. Visite ensuite du temple de Tang Rimochen, un autre temple béni par le Guru Rinpoché et où il a laissé son empreinte corporelle. Arrêt au pont suspendu de Kyizum, puis jolie randonnée d’environ une heure, à travers les pâturages et les petits villages, pour atteindre la demeure seigneuriale d’Ogyen Choling, qui fut autrefois le palais de Tshokey Dorji, gouverneur de Trongsa. Ses descendants l’ont transformé en musée qui reflète la vie sociale et culturelle d’une famille de nobles bhoutanais. Dîner sur place ou possibilité de pique-niquer sur le bord de la rivière Tang Chhu. Retour à Jakar dans l’après-midi. Aperçu du dzong de Jakar, datant de 1667, appelé « la forteresse de l’oiseau blanc », qui a joué un rôle important dans la défense du pays. C’est maintenant la résidence d’une soixantaine de moines et le siège de l’administration du district. Aperçu aussi du palais de Wangdu Choling, bâti en 1857, où naquit Ugyen Wangchuck, le premier roi de la dynastie Wangchuck qui gouverna le Bhoutan depuis l’unification du pays en 1907. Ce fut la résidence d’hiver des deux premiers rois du Bhoutan. Souper et nuit à Jakar.
    Jour 13 - vendredi 2 octobre
    JAKAR / YUTONGLA / TRONGSA
    Route à travers des vallées fertiles pour la culture des pommes de terre et du sarrasin, puis à travers une immense forêt de conifères, jusqu’au col de Yutongla, à 3 425 m d’altitude, pour finalement redescendre vers Trongsa, à 2 300 m. Visite du spectaculaire dzong de Trongsa, le plus grands du pays. Il épouse étroitement un éperon rocheux au-dessus du bourg, contrôlant ainsi le carrefour des routes sud et ouest. Il a fallu presque 150 ans à le construire. Fondé dès 1543, le dzong a été jusqu’au 19e siècle le siège du pouvoir du Bhoutan oriental et central. Il est actuellement la résidence d’environ 200 moines et fonctionnaires, représentant dix ministères du district de Trongsa. Visite ensuite du magnifique musée de Trongsa, situé dans l’ancienne tour de guet, le Ta Dzong. Il présente de nombreux objets, vêtements, statues, dont certains ayant appartenu aux rois de la dynastie Wangchuck, dont la fameuse « couronne corbeau » du premier roi du Bhoutan. Installation à hôtel. Souper et nuit à Trongsa.
    Jour 14 - samedi 3 octobre
    TRONGSA / VALLÉE DE PHOBJIKHA / GANGTEY
    Départ ce matin vers Gangtey à travers un paysage de montagnes fabuleux où cols et vallées s’enchaînent et où surgissent ça et là les monastères isolés et les pics enneigés de la chaîne himalayenne. Passage par deux cols : le Pelela, à 3 420 m, qui marque traditionnellement la frontière entre l’ouest et l’est du Bhoutan, puis le Lawala, à 3 360 m. Visite en route du magnifique stupa Chendebji, de style népalais, construit au 18e siècle, que l’on atteint en traversant un pont à l’ancienne recouvert de nattes de bambous. Arrivée en fin d’avant-midi à Gangtey, au cœur de la merveilleuse vallée glaciaire de Phobjikha (2 850 m). Après le dîner au restaurant, exploration de la vallée de Phobjikha pour découvrir ses petits hameaux où règne une grande sérénité. Phobjikha est aussi un refuge de prédilection pour les rarissimes grues à cou noir – il n’en resterait que 250 individus – qui émigrent du plateau tibétain pour hiverner, de novembre à mars. À défaut d’observer de visu ces élégants échassiers, une visite du Centre d’information sur les grues à cou noir peut être ajoutée. Découverte ensuite du monastère bouddhiste de Gangtey, fondé en 1613 et célèbre pour ses peintures récemment rénovées. Dominant la vallée, ce monastère possède l’une des plus grandes salles d’assemblée du Bhoutan ainsi qu’un collège réputé d’études bouddhiques. C’est le seul monastère Nyingmapa à l’ouest des montagnes Noires. Courte balade (environ 1h30) sur le sentier nature de Gangtey depuis le monastère jusqu’au temple de Khewang. Installation à l’hôtel, souper et nuit.
    Jour 15 - dimanche 4 octobre
    GANGTEY / KILKHORTHANG / RINCHENGANG / PUNAKHA
    Le matin, belle randonnée dans la vallée de Phobjikha vers le village de Kilkhorthang, à la rencontre des habitants. Visite, si possible, d’une maison traditionnelle bhoutanaise. Ces maisons sont faites de blocs de boue durcie, de pierres et de rondins parfaitement encastrés les uns dans les autres. Les portes en bois sont admirablement sculptées. Après le dîner, transfert vers Punakha. Arrêt-photo au pied du somptueux dzong de Wangdue Phodrang, en cours de reconstruction après l’incendie dévastateur survenu le 24 juin 2012. Puis, découverte du pittoresque village de Rinchengang pour une approche du mode de vie en région rurale. Arrivée dans la vallée de Punakha en fin d’après-midi. Avec une altitude moyenne de 1 250 m, elle jouit d’un climat subtropical, beaucoup plus chaud qu’à Paro ou Thimphu : bananiers, orangers et cactus font partie du paysage. Installation à l’hôtel. Souper et nuit à Punakha.
    Jour 16 - lundi 5 octobre
    PUNAKHA ET LES ENVIRONS
    Le matin, visite de l’imposant dzong de Punakha, le plus grand du pays, que l’on atteint par un superbe pont couvert. Construit de façon stratégique à la confluence des rivières Mo Chhu (femelle) et Pho Chhu (mâle), en 1637, il joua un rôle important dans l’histoire religieuse et civile du pays. Jadis siège de l’ancienne capitale du Bhoutan, il est encore aujourd’hui la résidence d’hiver du chef spirituel du pays, le Je Khenpo, et de son conseil constitué de 350 moines. Continuation vers le village du Nyzergang pour entreprendre une randonnée facile (environ 2h A/R) à flanc de colline jusqu’au temple de Khamsum Yulley Namgyal, qui domine une jolie vallée sertie de rizières. C’est la mère du roi actuel qui a fait construire ce grand stupa de trois étages (30 m de haut), pour la protection du pays et le bien-être de son fils. Inauguré en 1999, après huit ans de construction, il est fameux pour ses peintures présentant une iconographie incroyablement complexe. Retour à Punakha pour dîner. En après-midi, courte randonnée (environ 1h) au milieu des fermes et des rizières en terrasses depuis le village de Mitsena jusqu’au Chime Lhakhang. Ce petit temple fut fondé au 16e siècle par le fameux yogi tantrique Drukpa Kunley, plus connu sous le nom de « Fou divin », dont les histoires édifiantes et souvent grivoises font toujours partie du patrimoine religieux et populaire bhoutanais. C'est aujourd'hui encore un lieu de pèlerinage important pour les femmes stériles qui viennent recevoir la bénédiction de la fertilité à coup de phallus aux dimensions mémorables. Retour à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper et nuit à Punakha.
    Jour 17 - mardi 6 octobre
    PUNAKHA / DOCHULA / SIMTOKHA / THIMPHU
    Quittant la vallée fertile de Punakha, traversée des forêts denses du Bhoutan central en direction de Thimphu, capitale politique et religieuse du royaume du Bhoutan depuis 1953. Passage par le col de Dochu La, à 3 080 m d’altitude, marqué par 108 petits stupas construits en hommage à la paix et à la stabilité apportées au Bhoutan par le quatrième roi. Par temps clair, magnifique vue sur les sommets de l’Himalaya oriental, dont le Masagang (7 200 m) et le Gangkar Puensum (7 570 m), le point culminant et jamais gravi du royaume. En route, arrêt-photo au dzong de Simtokha, considéré le plus ancien du pays (1629), occupé maintenant par une école de bouddhisme tantrique. Avant l’arrivée à Thimphu, découverte du site du Bouddha Dordenma, gigantesque statue en bronze de 51 m de haut, connue comme la plus grande du monde, qui domine majestueusement toute la vallée de Thimphu, à quelque 2 300 m d’altitude. Après le dîner en ville, début de la découverte de la capitale Thimphu en commençant par le Chörten commémoratif national, édifié en 1974 à la mémoire du troisième roi du Bhoutan, Jigme Dorji Wangchuck, qui régna de 1952 à 1972, et qui est reconnu comme étant le père du Bhoutan moderne. Des centaines de fidèles tournent autour du grand stupa : ils doivent effectuer 7, 14, 21 ou bien idéalement 108 tours du monument, tout en faisant tourner leur moulin à prière portatif et en récitant des mantras sacrés dont le plus connu est om ma ney pead mey hum. Le stupa renferme une structure unique de mandala, avec une collection fascinante de statues en argile, liée au tantrisme. Visite ensuite de l’impressionnant Tashicho Dzong, originellement construit en 1641 et reconstruit en 1962 par Jigme Dorje Wangchuck. Une moitié du bâtiment est occupée par les différents services du gouvernement et du cabinet royal, et l’autre moitié sert de résidence d’été du Je Khenpo. En face, aperçu de l’édifice de l’Assemblée nationale, construit il y a une trentaine d’années dans la plus pure tradition bhoutanaise. Installation à l’hôtel. Souper à l'hôtel et nuit à Thimphu.
    Jour 18 - mercredi 7 octobre
    THIMPHU ET LES ENVIRONS
    Après une cérémonie de purification au couvent de Drubthob, excursion au nord de Thimphu pour entreprendre une courte randonnée parmi les pins jusqu’au monastère de Tango, une école bouddhiste et la résidence du Gyalse Rinpoché, reconnu comme la 7e réincarnation du quatrième desi, chef temporel du Bhoutan de 1651 à 1905. Le monastère est situé à un endroit considéré comme sacré depuis des temps immémoriaux. C’est aujourd’hui la plus grande université d’études bouddhistes du pays. Après le dîner en ville, visite de l’institut national des Zorig Chusum (Treize artisanats), où des centaines d’étudiants apprennent les diverses formes d’art et d’artisanat traditionnels répertoriés au pays, notamment la peinture, la sculpture sur bois et la broderie. Puis, visite du musée national du Textile pour en apprendre sur l’art national du thagzo (tissage). On peut y admirer de très beaux costumes nationaux, ceux de différentes ethnies du pays ainsi que des vêtements d’apparat des membres de la famille royale. Retour à l’hôtel. Fin de journée libre pour se promener sur Nozzim Lam, la rue principale de Thimphu, aux nombreuses échoppes et boutiques artisanales. Souper dans un restaurant en ville, avec spectacle culturel. Nuit à Thimphu.
    Jour 19 - jeudi 8 octobre
    THIMPHU / CHHUZOM / PARO
    Brève visite du marché couvert de Thimphu et route à destination de Paro. Arrêt à Chhuzom, à la confluence de la Paro Chhu et de la Wang Chhu, où se trouvent trois chortens de style différents, bhoutanais, tibétain et népalais. Plus loin, aperçu du temple de Tachogang, fondé au 15e siècle par Tangtong Gyelpo, le grand lama tibétain constructeur de ponts suspendus en chaine d’acier (il en aurait construit 108 au Tibet et au Bhoutan). En arrivant à Paro, visite du Musée national installé dans le Ta Dzong, ancienne tour de guet circulaire contre les envahisseurs tibétains, qui renferme de remarquables collections d’artéfacts, de masques religieux, de thangkas anciens, d’armes et d’armures, de timbres et de monnaies. C’est une synthèse de la richesse culturelle du patrimoine du royaume. À la sortie du musée, arrêt au Zurig Dzong qui laisse découvrir des vues spectaculaires sur la vallée de Paro, suivi de la visite du Rinpung Dzong qui est à la fois le siège du pouvoir administratif, le palais de justice et le centre monastique du district de Paro. Cette forteresse a été construite au 17e siècle par le grand lama Zhabdrung Ngawang Namgyel pour se défendre contre les invasions tibétaines et pour se défendre des conflits locaux entre les seigneurs des différentes vallées. Le long des galeries de bois entourant la cour intérieure, on découvre des mandalas cosmiques ainsi que de fines peintures murales illustrant les plus célèbres légendes bouddhistes. Retour au stationnement par un pont couvert traditionnel en bardeaux, appelé Nyamai Zampa, qui offre une superbe vue sur le dzong et ses environs. Après le dîner en ville, excursion au monastère de Dzongdrakha, considéré comme le petit Nid du Tigre, et visite de l’un des quatre temples perchés en équilibre sur la paroi de la falaise. La route offre des points de vue panoramiques sur la vallée et ses rizières en terrasses. Installation à l’hôtel en fin d’après-midi. Souper à l’hôtel et nuit à Paro.
    Jour 20 - vendredi 9 octobre
    PARO ET LES ENVIRONS
    Randonnée matinale jusqu’au monastère de Taktsang, l’un des lieux de pèlerinage les plus vénérés dans le monde himalayen. Les Bhoutanais se doivent de visiter ce lieu au moins une fois au cours de leur vie. Il est dit que Guru Rinpoché s’y rendit, au 7e siècle, en volant sur le dos d’une tigresse, d’où son nom de Nid du Tigre. Taktsang est littéralement accroché en nid d’aigle à la falaise de granit noir, à 3 140 m d’altitude, 800 m au-dessus de la vallée. Cette randonnée un peu sportive (740 m de dénivelé – environ 4h A/R) peut se faire partiellement jusqu’à la cafétéria, aux deux-tiers de la montée, où un buffet végétarien est servi. Le site offre un point de vue imprenable sur le monastère, qui est constitué de sept temples logés dans de vastes surplombs rocheux. Possibilité aussi de faire une première partie de la montée à dos de mulet (à régler sur place). En après-midi, visite du Kyichu Lhakhang, l’un des plus anciens et des plus beaux temples du Bhoutan, célèbre pour ses sculptures et peintures merveilleusement conservées. C’est l’un des 108 temples que le roi tibétain Songtsen Gampo a fait construire en 659 pour subjuguer une démone géante qui empêchait l’introduction du bouddhisme au Bhoutan. Avant le retour à l’hôtel, possibilité de flâner au centre-ville de Paro qui compte de nombreuses boutiques artisanales. Souper à l’hôtel et nuit à Paro.
    Jour 21 - samedi 10 octobre
    PARO / KOLKATA
    Transfert matinal à l’aéroport de Paro. Vol de DrukAir à destination de Kolkata (durée 1h10). Accueil et transfert immédiat à l’hôtel situé au cœur de la ville coloniale. Installation à l’hôtel et reste de la journée libre. Dîner libre. En après-midi, promenade dans le quartier BBD Bagh, appelé autrefois Dalhousie Square, qui était le siège de l’Administration britannique. Souper buffet à l’hôtel. Transfert à l’aéroport de Kolkata en fin de soirée.
    Jour 22 - dimanche 11 octobre
    KOLKATA / DOHA / MONTRÉAL
    Dans la nuit, vol de Qatar Airways pour Doha (durée 04h50). Boissons et repas servis en vol. Arrivée à Doha tôt le matin. Transit, puis vol de correspondance de Qatar Airways à destination de Montréal (durée 13h20). Boissons et repas servis en vol. Arrivée à Montréal – Trudeau en après-midi, le même jour.
    BON À SAVOIR

    Le rythme du voyage est soutenu avec des départs matinaux et des trajets parfois longs et fatigants, d’autant plus qu’il y a beaucoup de travaux routiers au Bhoutan et que la vitesse est limitée à 50 km/h dans tout le pays (vitesse moyenne de 27/30 km/h lors du dernier circuit). Les routes sont sinueuses et très souvent en mauvais état. Les randonnées à pieds sont nombreuses (souvent de 3 à 5 h par jour), et l’Itinéraire se déroule à des altitudes variant de 3 000 à 3 200 m en moyenne. Les visites, excursions et activités peuvent être modifiées, sans préavis, en fonction des contraintes techniques ou des ouvertures de sites, ou selon la décision des autorités locales.

    Ce circuit s’adresse à des voyageurs en bonne santé, qui ont l’habitude de la marche, et qui sont conscients que les aléas et les ajustements sur le terrain font partie intégrante de tout voyage au Bhoutan.

    Aucune vaccination n’est obligatoire. Cependant, consultez impérativement une clinique de santé voyages avant le départ pour connaître les vaccinations et médications requises pour ce voyage, tout en prenant conseil quant à votre état de santé et à vos éventuels problèmes d’adaptation à l’altitude.

    Le choix de l’hôtellerie étant limité hors des grandes villes, les conditions d’hébergement peuvent être simples par endroit et un peu d’inconfort peut être de la partie.

    Le poids de la valise est limité à 20 kg au Bhoutan et à 15 kg en Inde. Une tenue correcte est de rigueur dans les monastères et les dzongs (pas de t-shirts ni de bermudas). Les soirées et les petits matins pouvant être frais au Bhoutan, voire même froids. Munissez-vous d’un bon lainage ou polar et d’un coupe-vent imperméable.

    Emportez de préférence de l’argent comptant en dollars américains et assurez-vous que les billets ont été émis après 2000. Les grands hôtels acceptent de faire le change ainsi que les cartes de crédit.

    Prix en occupation double10495 $ 
    Réduction, « payez par chèque »-255 $
    Pourboire aux guides et aux chauffeurs190 $
    Visa d'entrée en Inde115 $
    Visa d'entrée au Bhoutan60 $
    Supplément en chambre simple2250 $
    Total
    Nombre min/max de voyageurs :15/18
    • NB1 : Visa et Pourboires : Voyages Lambert se charge de toutes les démarches pour l’obtention de vos visas et de la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.
    Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1500 $ est requis + le montant de l'assurance voyage(facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence. Le solde doit être payé au plus tard le 22 juin 2020.
    Services inclus
    • Les vol international Paro / Kolkata avec la compagnie bhoutanaise Drukair, en classe économique.
    • Le vol intérieur Kolkata / Guwahati avec Indigo (ou autre compagnie indienne), en classe économique.
    • Les taxes d’aéroport, de sécurité et de départ applicables.
    • Les frais de visa pour l’Inde et le Bhoutan.
    • La redevance touristique (Royalties) au Bhoutan.
    • Les transports et transferts en autocar en Inde et en minibus de 22 places au Bhoutan.
    • L’hébergement en hôtels de 3*** à 5***** (normes locales), incluant les frais de service.
    • La chambre de jour à l’hôtel le jour du départ de Kolkata.
    • La manutention d’un bagage par personne (max. 20 kg pour le vol avec Drukair).
    • Les repas en pension complète (sauf le dernier dîner à Kolkata).
    • L’eau minérale en bouteille pendant le circuit.
    • Les visites, excursions et activités mentionnées au programme, incluant les frais d’entrée.
    • Les services d’un guide national francophone au Bhoutan.
    • Les services d’un guide francophone (à confirmer) à Guwahati.
    • Les pourboires aux guides, aux chauffeurs, aux bagagistes et aux serveurs.
    • L’assistance et l’expertise d’un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert.
    • Un audio-transmetteur.
    • Un cahier culturel et un cadeau pratique pour le voyage.
    • Le fonds d’indemnisation de l’O.P.C. des clients des agences de voyages.
    Services non-inclus
    • Les vols internationaux Montréal / Doha / Kolkata et Kolkata / Doha / Montréal avec la compagnie Qatar Airways, en classe économique (estimé entre 1600$ à 1900$).
    • L’assurance voyage.
    • Un dîner à Kolkata, le dernier jour.
    • Les dépenses d’ordre personnel.

    © Voyages Lambert - Tous droits réservés 2019 / Site web par Elefen / Mise à jour 2019-08-21