Arabie Saoudite & Jordanie

Sur les traces des caravaniers de la route de l'encens
Du 2 au 24 février 2022
  • Une pittoresque croisière sur les eaux turquoise de la mer Rouge
  • La possibilité d’assister aux différents spectacles du fameux festival « l’hiver a Tantora »
  • La découverte fascinante de différentes tribus qui font partie du peuple saoudien
  • Une nuit dans un campement de luxe dans le désert de Wadi Rum

Proche du berceau de l’humanité en Afrique de l’Est et située à la croisée des continents, la péninsule arabique grâce à plusieurs périodes de climat humide s’est dotée d’une végétation luxuriante dans de nombreuses régions aujourd’hui arides. Probablement habitées par les êtres humains depuis un million d’années, les découvertes archéologiques prouvent qu’à travers les âges, l’Arabie a toujours été un incroyable carrefour des civilisations. Ces dernières ont laissé un patrimoine mondial riche et fascinant.

Madâin Salih (l’antique Hegra), jo  (...) Lire le texte d'introduction complet

Proche du berceau de l’humanité en Afrique de l’Est et située à la croisée des continents, la péninsule arabique grâce à plusieurs périodes de climat humide s’est dotée d’une végétation luxuriante dans de nombreuses régions aujourd’hui arides. Probablement habitées par les êtres humains depuis un million d’années, les découvertes archéologiques prouvent qu’à travers les âges, l’Arabie a toujours été un incroyable carrefour des civilisations. Ces dernières ont laissé un patrimoine mondial riche et fascinant.

Madâin Salih (l’antique Hegra), joyau de l’Unesco, la sœur natale nabatéenne de Pétra, en est le symbole éloquent. Pendant des siècles, son oasis a été le point de passage des caravaniers sur la route de l’encens, qui reliait l’Afrique, l’Asie et l’Europe, faisant transporter à travers ses terres la myrrhe, les épices, l’ébène, le coton et la soie.

La route de l’encens est mentionnée dans le Premier livre des Rois de l’Ancien Testament, quand la Reine du Sud empruntait la « route de l’or et de l’encens » pour visiter le roi Salomon à Jérusalem.

Dans ce voyage unique en son genre, partons à la découverte de paysages diversifiés et inattendus à couper le souffle.
Au travers de nombreux sites et monuments protégés par l’Unesco vivons une histoire riche, profonde et foisonnante, entourée d’un peuple hospitalier, chaleureux et méconnu en Occident.

 
Réduire le texte d'introduction
Votre accompagnateur pour ce circuit : Youri Lakine - [Lire la biographie]
Diplômé en traduction de l'Université Linguistique de Moscou et en psychologie de l'Université de Montréal, Youri Lakine garde une grande passion pour la Russie - ce merveilleux et mystérieux pays dont l'héritage culturel cache des trésors inestimables. Au courant de tous les derniers changements dans son pays natal, il vous invite à soulever le voile sur son passé glorieux et à mieux comprendre le tourbillon des évenements actuels ; et, qui sait, il vous aidera peut-être à ressentir la profondeur de l'âme russe. Ses activités et intérêts ne se limitent pas à l'histoire et à la découverte des contrées slaves. Depuis quelques années, Youri sillonne le monde attiré par ce casse-tête géant et riche en couleurs que représentent les cultures planétaires. Le silence majestueux des pyramides, le secret ancestral des chamans de Sibérie, la pureté du lac Baïkal, la fragilité des vestiges des lieux sacrés, l'immensité vertigineuse de la Grande Muraille ...telles sont quelques-unes des pièces bigarrées de l'histoire de l'Humanité qu'il cherche à rassembler dans un tableau complexe et délicat pour aller au-delà des apparences et pour mieux saisir l'essentiel de l'existence humaine.
Jour 1 - mercredi 2 février
MONTRÉAL / EUROPE

Départ en soirée de Montréal – Trudeau à destination de l’Europe sur les ailes d’une compagnie aérienne régulière. Boissons et repas servis en vol. Nuit à bord.

Jour 2 - jeudi 3 février
EUROPE / RIYAD

Atterrissage en Europe le matin, puis vol de correspondance vers Riyad. Accueil par le correspondant local et transfert à l’hôtel. Nuit à Riyad.

Jour 3 - vendredi 4 février
RIYAD/ DIR'IYAH / RIYAD

Notre première journée sera consacrée à la visite du lieu de naissance du premier état Saoudien, Dir’iyah. Ancienne ville dynastique des Saoud et carrefour historique des pèlerins et des marchands. Aujourd’hui se trouvent les ruines des deux quartiers d’al-Turaïf et d’al-Bujairy, en cours de restauration partielle. Le quartier principal d’al-Turaïf, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, fut le premier siège du pouvoir pour la famille Al Saoud. Puis le quartier d’al-Bujairy, un vrai labyrinthe de rues sinueuses, conserve un ancien palais transformé en musée de l’histoire saoudienne et la mosquée al-Zawihra. Après le dîner, visite de la capitale actuelle de l’Arabie saoudite Riyad, soit « jardins » en arabe. Une métropole ultramoderne, surnommée « la Reine du désert », qui garde religieusement des lois strictes de la culture arabe. Tout d’abord découverte du quartier historique Al Bathaa, l’incontournable fort Al-Masmak, construite en 1865. Ce fort célèbre aussi pour avoir été le premier bastion récupéré par Abdulaziz Al Saoud le 15 janvier 1902, ce qui a amené à l’unification du Royaume d’Arabie saoudite en 1932; puis les imposantes portes Al Toumairi avec le vieux souk de Deira; et enfin le musée national avec l’ancienne résidence du fondateur de l’Arabie Saoudite, le roi Abdulaziz ben Abderrahmane Al Saoud. En soirée ce sera l’occasion de contempler le magnifique panorama de la ville, au Sky Bridge de la Tour du Royaume. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 4 - samedi 5 février
RIYAD /ABHA

Transfert à l’aéroport de Riyad et envol vers Abha, capitale de la province d’Asir. Située au sud-ouest de la péninsule arabique sur l’un des plus hauts plateaux du pays, dotée d’une culture riche et d’un héritage architectural particulier, l’homme a su adapter ses habitats au relief et au climat. Après le dîner, visite du quartier historique d’Al Basta avec son architecture traditionnelle, colorée et élégante; ainsi que le musée régional d’Abha; le village artistique d’Al Muftaha, quartier bohémien avec de petites galeries d’art qui exposent des œuvres d’artisans régionaux; le souk des Paniers; et le palais de Shadda, l’ancien quartier général d’Émirat d’Asir reconverti en musée avec le fort ottoman. Souper et nuit à l’hôtel

Jour 5 - dimanche 6 février
ABHA/ RIJAL ALMAA / JABAL SAWDAH / ABHA

Départ pour Rijal Almaa, village emblématique du patrimoine culturel saoudien, qui jouait un rôle important dans l’histoire saoudienne grâce à sa position stratégique dans le couloir naturel qui relie le Yémen et le Levant à La Mecque et Médine. Un vrai délice architectural, Rijal Almaa se distingue par ses solides maisons à plusieurs étages construites avec de la roche régionale et des pièces reluisantes de Quartz blanc. Pour assurer la meilleure protection, la localité est entourée par des tours de surveillance, et les murs externes des demeures sont épais comme des mini-forteresses. Bâties par des hommes, les intérieurs des résidences sont joliment colorés par des femmes. L’art décoratif d’Al Qatt al Asiri au même titre que le village est inscrit sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Promenade dans le village et visite du musée d’Héritage de Rijal Almaa, qui conserve une riche collection des anciens objets offerts par les habitants (possibilité d’une présentation folklorique des hommes-fleurs). Après le dîner, route en direction de la plus haute montagne du pays, Al-Sawda à 3000 mètres d’altitude, qui fait partie du patrimoine naturel de la région. Retour à Abha. Magnifique spectacle du coucher du soleil sur la « montagne verte » avec une vue imprenable sur la ville. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 6 - lundi 7 février
ABHA / AL NAMAS

Départ en véhicule 4X4 sur une route pittoresque à travers de magnifiques paysages montagneux de la province d’Asir vers Al Namas. Située dans les montagnes Sarawat et surnommée la « ville du Brouillard », Al Namas est un joli témoin de la culture arabe qui a gardé les traditions de la période préislamique. Après le dîner, visite de la partie historique de la ville, le village touristique Al Meger. Celui-ci possède l’un des plus importants musées de la région, le palais Al-Maqar, une véritable merveille architecturale. Bâtisse de trois étages, dont 2 étages exposent une collection de deux mille artefacts appartenant à différentes époques islamiques, et le troisième est consacré aux manuscrits arabes. Retour à l’hôtel pour y souper et nuit.

Jour 7 - mardi 8 février
AL NAMAS / ZEE AL AIN / AL BAHAH

Dans la matinée, continuation dans les montagnes pour se rendre à la plus petite province du pays Al-Bahah, connue comme la région de 1001 « kasabas ». Ce sont des tours isolées, construites pour la protection des villages, des chemins et des plantations contre les tribus rivales. Arrêt pour visiter le village Dhee Ayn, érigé sur un plateau de marbre blanc dans la magnifique vallée de Bidah. Surnommé le « village de marbre », composé de maisons en pierres et en ardoises, bâti il y a plus de 400 ans, et abandonné dans les années 1980. Celui-ci compte de nombreuses merveilles architecturales et se trouve sur la liste de l’Unesco. Continuation de la route vers la perle des stations touristiques, Al Bahah. Réputée pour ses habitants chaleureux, son bel artisanat et son architecture unique, Al Baha est une destination exceptionnelle pour les passionnés de culture et d’histoire. Après le dîner, visite d’un des plus grands et fameux souks de la région ainsi que le musée d’antiquités et d’héritage national d’Al Baha. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 8 - mercredi 9 février
AL BAHAH / TAÏF

Après le déjeuner, poursuite de la route montagneuse pour se rendre à Taïf « la ville des roses » surnom reçu grâce aux nombreuses plantations de la célèbre rose de Damas à 30 pétales. Trois cents millions de fleurs y sont produites chaque printemps par plus de neuf cents exploitations florales pour fabriquer l’huile de rose, ou « attar » (parfum en arabe), l’une des plus chère au monde. Taïf fut aussi le foyer, pour plusieurs, de plus anciennes et riches civilisations de la péninsule Arabique. 70 anciens barrages se trouvent dans la région et une vingtaine sont encore visibles avec leur digue de conception unique et leur propre style architectural. Visite du plus emblématique barrage de la localité, celui de Muawiya. Découverte également en ville du marché central de Taïf composé d’un labyrinthe d’allées étroites qui longent des bâtiments aux tons ocres, et organisé par sections thématiques. Formant ainsi des quartiers, certains consacrés au délicieux miel local, d’autres aux parfums (particulièrement à l’eau et à l’huile de rose), ou aux tenues islamiques et aux bijoux; puis continuation vers les vestiges de la forteresse ottomane Qala’at Osmanli, et l’ancien palais Shubra, transformé en musée régional et d’exploitation d’un rosiériste avec la célèbre rose de Damas. Ascension sur le plus long téléphérique de 4,2 kilomètres d’Arabie Saoudite le Al Hada. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 9 - jeudi 10 février
TAÏF/ JEDDAH

Ce matin, départ à la découverte d’une des plus anciennes et des plus dynamiques villes d’Arabie Saoudite, Djeddah. L’histoire de cette ville précède celle de l’Arabie moderne. Point d’accès à la Mecque, Djeddah est l’un des plus vieux ports marchands du golfe et accueille des visiteurs depuis des siècles, ce qui lui confère de nos jours une incroyable richesse culturelle. Après un dîner traditionnel dans un restaurant local, promenade sur la Corniche qui est un véritable microcosmos de toute la ville entière. On y retrouve le musée des sculptures en plein air, qui s’étend sur un parc de 7 km et possède une collection de plusieurs œuvres originales. Certaines sont signées par des maîtres tels qu’Henry Moore et Joan Miro; la fontaine du roi Fahd, qui a un puissant jet capable de propulser 625 litres d’eau par seconde avec plus de 375 km à l’heure à une altitude de 312 mètres; la Mosquée Al Rahma « Mosquée flottante » qui s’enfonce dans la mer scindée par Moïse. Puis, installation à l’hôtel et départ pour la visite du musée Abdul Raouf Khalil composait de plusieurs grands bâtiments : la mosquée, la façade de la citadelle, la maison du Patrimoine saoudien, la maison du Patrimoine islamique, la maison du Patrimoine mondial, et la maison du Patrimoine publique. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 10 - vendredi 11 février
JEDDAH

Journée consacrée à la découverte de la ville. Visite sommaire du fameux marché aux poissons. Continuation dans le quartier d’Al Faisaliyah qui révèle un portrait fascinant et superbement conçu de 2 500 ans d’histoire dans le musée Al Tayebat. Ce musée est installé dans un complexe architectural traditionnel Hijazi avec des fenêtres en saillie agrémentées de boiseries finement sculptées et des éléments en coraux ornés. Grâce à ces expositions détaillées et présentées sur trois niveaux, le musée permet d’en apprendre davantage sur le passé et la fondation de Djeddah, de l’Arabie Saoudite et de la péninsule. Après le dîner dans un restaurant local, promenade dans le quartier historique d’Al Balad où toute l’histoire de la région y est retracée. Visite de la mosquée Al-Shafi’i du XIIIe siècle, parfait exemple d’architecture de la première période islamique; avec son souk inondé par de savoureux parfums de l’Arabie saoudite; puis la pittoresque maison d’un riche marchand Nasseef, construite en 1881 et depuis 1975 transformée en une bibliothèque privée; sans oublier la maison Sharbatly, qui avec ses moucharabiehs (un système naturel de ventilation) est une illustration typique d’architecture classique arabe; ainsi que les impressionnantes anciennes portes de la vieille ville. Souper dans un restaurant local de cuisine traditionnelle Hijazi. Nuit à l’hôtel.

Jour 11 - samedi 12 février
JEDDAH

Croisière en matinée. Puis après-midi et souper libre.

Jour 12 - dimanche 13 février
JEDDAH / SAKKAKA / AL RAJAJIL/ SAKKAKA

Dans la matinée, transfert à l’aéroport pour le vol vers la capitale de la province Al Jawf, Sakkaka. Cette oasis, vieille de 6 000 ans, qui se situait depuis des siècles au croisement des anciennes routes commerciales, est considérée comme le berceau de la culture Nabatéenne. Les nombreux sites archéologiques témoignent de la longue histoire de la région, comme les ruines du château Qalat Za’abal et du puits de Bir Saisra, attribués à la période nabatéenne. À une dizaine de kilomètres de la ville se dresse le mystérieux ancien site Al Rajajil, surnommé le Stonehenge d’Arabie Saoudite. Il est composé de 50 groupes de stèles en pierre datant du quatrième millénaire av. J.-C. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 13 - lundi 14 février
SAKKAKA / DUMAT AL JANDAL / JUBBAH / HAÏL

Départ tôt le matin à la découverte de Dumat Al Jandal. Cette ville antique, en cours de restauration partielle, est située au carrefour des anciennes routes commerciales reliant la Mésopotamie, la Syrie et la Péninsule arabique. Elle fut mentionnée, pour la première fois, dans des inscriptions akkadiennes de l’empire assyrien, datant de 845 av. J.-C. comme la capitale du royaume arabe Qédar, sous le nom Adummatu. Le nom de Dumat al-Djandal signifie « Duma de la pierre », désignant ainsi le territoire de Duma, l’un des douze fils d’Ismaël. Parmi les vestiges de l’ancienne ville se trouvent des fondations, des murs, quelques tours du Qasr Marid, la forteresse du Ier siècle av. J.-C., la mosquée d’Omar ibn al-Khattâb, compagnon du prophète de l’islam Mahomet, construite en 634-644. Continuation de la route à travers le désert de Nefoud jusqu’à Jubbah. Site des arts rupestres avec l’histoire qui s’étend de la période du climat humide, entre le 10e et le 5e millénaire av. J.-C., à la période thamudienne. En 2015 Jubbah fut inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Poursuite du trajet vers Haïl, un autre carrefour-oasis important sur le chemin des anciens caravaniers. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 14 - mardi 15 février
HAÏL / AL’ULA

Surnommée la cité des trois forteresses, Haïl est connue pour la générosité de ses habitants et son célèbre poète arabe Hatim al-Tai, un des personnages littéraires des contes des Mille et Une Nuits. Visite de la citadelle A’arif, la plus ancienne de la ville, construite au sommet d’un rocher, puis traversée du désert Al-Kebir « Le Grand Désert des Dunes de Sable ». Dîner pique-nique sur la route. Arrivée à Al’Ula dans la soirée. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 15 - mercredi 16 février
AL'ULA

La fameuse vallée d’Al-Ula, connue dans la Bible sous le nom de Dadan, habitée depuis des millénaires, est un véritable carrefour sur les pistes caravanières de la route de l’encens. C’est une merveille de la nature avec ses paysages extraordinaires et la fertilité de son oasis. De puissantes civilisations se sont succédées : les peuples du Néolithique, les royaumes de Dadan et Lihyân. Cité majeure des Nabatéens, parvenus ici depuis Pétra au Ier siècle av. J.-C., avant qu’ils ne soient intégrés à l’Empire romain, puis remplacés par les califats omeyyades et abbassides et enfin par les Ottomans. Les inscriptions en araméen, dadanitique, nabatéen, grec, latin, et arabe se sont accumulées pendant des siècles sur les montagnes de grès d’Al’Ula. Visites du fort de Qalaat Musa ibn Nusayr, érigé au début du 8e siècle par le général musulman qui a conquis l’Espagne et le Portugal; suivi du musée d’archéologie et du patrimoine populaire qui présente l’histoire de la région à partir des sites archéologiques d’Al 'Ulā et de Mada'in Saleh; et enfin le belvédère d’Harrat Owairedh. Après le dîner, découverte du village historique d’Al Deerah, habité du 8e au 20e siècle et la gare du chemin de fer Hedjah N° 21, construite par les Ottomans en 1900 et détruite par le légendaire et mythique aventurier Lawrence d’Arabie pendant la Première Guerre mondiale. Également visite de la salle de concert Maraya « miroir » en arabe, magnifique chef-d’œuvre architectural, inscrit au livre Guinness. Possibilité de participer aux festivités de « l’Hiver à Tantora ». Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 16 - jeudi 17 février
AL'ULA / MADÂIN SALIH (L’ANTIQUE HEGRA)

Surnommé la seconde Pétra, grâce à la richesse de ses tombeaux taillés dans les roches, reconnu par l’Unesco en 2008 sous le nom de site archéologique de Al-Hijr (Madain Salih), l’ancien Hegra devient le premier site du pays à être inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Journée consacrée à la fascinante découverte des vestiges des civilisations lihyanites et nabatéennes. Visite de la colline d’Al Khuraybah, un des sites attribué au royaume de Lihyan (6e -2e siècle av. J.-C.); du Qsar Al Bint (Jabal Al Banat) qui signifie « le Château des Filles »; du Qasr al-Farid, le plus grand de tous les tombeaux; d’un autel et 4 salles de banquets (al-Diwan) creusés en Jabal Ithlib (la montagne sacrée); du Jabal Ikma, immense bibliothèque à ciel ouvert; du Jabal al-Mahjar avec la tombe Taymanite et Jabal Khrayamat avec la tombe Centurion; puis le rocher d’éléphant au Jabal Al Feel. Possibilité de participer aux festivités « l’Hiver à Tantora ». Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 17 - vendredi 18 février
AL ULA / TAYMA / TABUK

Départ pour la ville-oasis de Tayma, qui fut l’ancienne capitale économique du royaume babylonien durant le VIe siècle av. J.-C. sous le règne du Roi Nabonide. Des inscriptions de l’époque assyrienne mentionnent, en écriture cunéiforme, le dernier roi de Babylone qui y a construit un palais semblable à son palais de Babylone. Il existe de nombreux monuments préhistoriques à Tayma : des sculptures du VIe siècle av. J.-C. et aussi d’autres monuments qui remontent à l’époque de Madian et à la période édomienne (début du premier millénaire av. J.-C.). Des monuments de l’époque islamique primitive y furent découverts également. Se trouve également une grande muraille de 11 kilomètres qui entoure l’ancienne ville de Tayma, construite à l’époque du roi Nepotein et date de 1200 ans av. J.-C. Après le dîner, visite du musée d’archéologie et d’ethnographie de Tayma et découverte d’un des plus grands et célèbres anciens puits Bir Haddaj dont les origines remontent à l’époque du royaume babylonien. Continuation de la route jusqu’à Tabuk. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 18 - samedi 19 février
TABUK

Découverte de Tabuk, la ville biblique habitée pendant une décennie par le Prophète Moïse, devenue une halte prisée par les pèlerins venus de Jordanie et d’Égypte. Visite matinale du souk Twaheen, où la riche culture bédouine est toujours présente et les nomades modernes peuvent acheter des tapis aux motifs typiques et des couvertures de tente en poil de chèvre. Après le dîner visite de Qalaat Tabuk (la citadelle Ashab Al Ayka), construite en 1559. À l’intérieur se trouvent deux mosquées reliées par des cours, des escaliers et des tours de guet, ainsi qu’un petit musée qui explique l’histoire du fort et de la ville. Temps libre en après-midi. Souper de cuisine traditionnelle dans un restaurant local et nuit à l’hôtel.

Jour 19 - dimanche 20 février
TABUK / FRONTIÈRE DE LA JORDANIE / WADI RUM (JORDANIE)

Route vers la frontière avec la Jordanie et arrivée dans le désert de la vallée Wadi Rum, appelée vallée de la Lune, qui offre des paysages colorés et très variés grâce aux nombreuses formations rocheuses. Il a été inscrit au Patrimoine mondial en 2011 en tant que bien mixte, naturel et culturel. Installation au campement de tentes. Puis en fin d’après-midi, quand les couleurs des paysages sont à leur apogée, excursion en véhicule 4X4, au travers de dunes avec des falaises de forme étrange, dues à l’érosion éolienne et à la différence de température entre le jour et la nuit. Souper et nuit au campement.

Jour 20 - lundi 21 février
WADI RUM / PÉTRA

Départ matinal en direction de Pétra, site nabatéen inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Bâtie pendant plus de cinq siècles par les Nabatéens (VIe siècle avant J.-C.), dont elle était la capitale, Pétra est le site le plus remarquable du Proche-Orient. Cette cité fut sculptée à même les flancs de grès rose et rouge de la montagne. Découverte du long défilé du Siq, étroite et longue faille qui débouche sur l’édifice le plus impressionnant de Pétra, le Khazneh, « trésor » en arabe, puis sur la grande nécropole et sur la basse ville. Dîner sur le site. Puis visite de la falaise al-Khubta, avec ses tombeaux aux façades monumentales qualifiés de royaux. Visite pour les intrépides de la tombe royale, dite du « Monastère » (850 marches pour 45 minutes de montée). Retour vers l’entrée du site (4 kms), chacun à son rythme, permettant de s’attarder sur les plus beaux tombeaux, ou de voir plus en détail certains sites ou encore de faire ses achats de souvenir. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 21 - mardi 22 février
PÉTRA / BEIDHA / MONT NÉBO / MADABA / AMMAN

Route vers Siq al Barid appelée aussi "Petite Pétra". Il s’agit de ruines nabatéennes, plus petites, tout autant fascinantes! Des fouilles archéologiques entreprises dans les années 50 ont révélé un village néolithique qui constitue une des premières communautés agricoles connues du Proche-Orient. La route à travers la montagne pour atteindre le mont Nébo, qui domine la mer Morte de ses 1000 mètres; et c’est là où Moïse voit la Terre promise avant de mourir. Visite de l’église des Franciscains. Dîner et continuation pour rejoindre Madaba, reconnue dans la région comme la capitale de la mosaïque. Visite de l’église Saint-Georges avec sa célèbre mosaïque du VIe siècle représentant la carte de la Terre sainte. Arrivée en soirée à Amman, capitale de la Jordanie. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 22 - mercredi 23 février
AMMAN / JERASH / AMMAN

En matinée, tour d’orientation de la ville, suivi d’un arrêt au théâtre romain et visite du Musée national. Après dîner, départ pour Jerash, qualifiée parfois de « Pompéi du Proche-Orient ». Ancienne cité gréco-romaine qui recèle des trésors architecturaux avec son forum ovale, ses temples colonnades et son arc d’Hadrien. Retour à Amman. Souper et nuit à l’hôtel.

Jour 23 - jeudi 24 février
AMMAN / EUROPE / MONTRÉAL

Le matin, transfert à l'aéroport et enregistrement des passagers. Vol de retour vers Montréal via l’Europe. Boissons et repas servis à bord. Arrivée à Montréal en soirée.

Prix en occupation doubleà venir 
Réduction, « payez par chèque »à venir
Pourboire aux guides et aux chauffeursà venir
Supplément en chambre simpleà venir
Obtenez les tarifs en primeur par courriel lorsqu’ils seront finalisés.

Nombre min/max de voyageurs : 15/19
  • NB1 : Voyages Lambert se charge de la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.
Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage(facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence. Le solde doit être payé au plus tard le 2 novembre 2021.
Services inclus
  • Les vols internationaux Montréal / Europe / Riyad et Amman / Europe / Montréal avec une compagnie aérienne régulière.
  • Les vols intérieurs Riyad / Abha et Jeddah / Sakkaka
  • Les taxes d'aéroport et de sécurité.
  • Les visas d’entrée en Arabie Saoudite et Jordanie
  • L'hébergement en hôtels 4*** et 5**** ou en campements de luxe.
  • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
  • Les repas (incluant thé/café) : sauf un souper libre au jour 11
  • Les transports et transferts en autocar grand tourisme, climatisé, avec toilette ou en jeep 4X4.
  • Les entrées et activités mentionnées au programme.
Services non-inclus
  • 1 repas libre : 1 souper au jour 11.
  • L'assurance voyage.
  • Les dépenses d'ordre personnel.

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2020 / Site web par Elefen / Mise à jour 2020-11-24