Antarctique et Géorgie du Sud

Croisière d’expédition sur le Boréal de Ponant
4
 
 
Du 11 février au 3 mars 2025
Circuit de 21 jours
  • Demande de partage
    • La sensation d’être sur les traces des plus grands explorateurs des hautes latitudes Sud
    • Sorties en zodiac avec une équipe expérimentée de guides-naturalistes
    • Paysages à couper le souffle : icebergs dérivants, glaciers suspendus, pics enneigés, banquise immaculée, plages de sable noir…
    • Fascinante vie sauvage : manchots, phoques, otaries, baleines, orques, oiseaux marins…
    • Univers de confort et d’élégance signé Ponant

    Circuit en un clin d’œil

    « D’où vient cette étrange attirance de ces régions polaires, si puissante, si tenace, qu’après en être revenu on oublie les fatigues, morales et physiques, pour ne songer qu’à retourner vers elles? Ici, c’est le sanctuaire des sanctuaires où la nature se révèle en sa formidable puissance. L’homme qui a pu pénétrer dans ce lieu sent son âme qui s’élève. » Jean-Baptiste Charcot, Le Gentlemen des Pôles.

    Qui, en effet, n’a jamais rêvé de découvrir l’Antarctique, le mystérieux Continent Blanc, tout au bout de la Terre, longtemps resté un fantôme sur   (...) Lire le texte d'introduction complet

    « D’où vient cette étrange attirance de ces régions polaires, si puissante, si tenace, qu’après en être revenu on oublie les fatigues, morales et physiques, pour ne songer qu’à retourner vers elles? Ici, c’est le sanctuaire des sanctuaires où la nature se révèle en sa formidable puissance. L’homme qui a pu pénétrer dans ce lieu sent son âme qui s’élève. » Jean-Baptiste Charcot, Le Gentlemen des Pôles.

    Qui, en effet, n’a jamais rêvé de découvrir l’Antarctique, le mystérieux Continent Blanc, tout au bout de la Terre, longtemps resté un fantôme sur la carte du monde! Cette croisière extraordinaire à bord d’un luxueux navire de PONANT, à laquelle Voyages Lambert vous convie fièrement, est la promesse d’un voyage exceptionnel au cœur d’une immensité glacée, aux subtiles nuances de bleu et de blanc, où évoluent des millions d’animaux dans un décor de rêve. Après un passage obligé à Buenos-Aires, qui séduit à coup sûr par son architecture éclectique, ses avenues immenses et ses quartiers singuliers, vous prendrez un vol sélectionné par PONANT pour Ushuaia, la ville du bout du monde, à l’extrême Sud de l’Argentine, où la grande aventure commence. Vous partirez d’abord à la découverte de la Géorgie du Sud, baptisée parfois « les Galapagos du Sud » où toute la faune du Grand Sud s’est rassemblée pour vous offrir un spectacle unique au monde. Vous aurez peut-être l’occasion de découvrir les glaciers majestueux de Gold Harbour et d’arpenter les vastes plaines de Fortuna Bay et de Salisbury Plain, qui accueillent de grandes colonies d’éléphants de mer et d’otaries à fourrure et surtout des centaines de milliers de manchots royaux, vous laissant des souvenirs impérissables. Vous rejoindrez ensuite la péninsule Antarctique, terre mythique s’il en est, naviguant au plus près des majestueux icebergs tabulaires de la mer de Bransfield, arpentant les plages volcaniques de l’île de la Déception, dans l’archipel des Shetland du Sud, et découvrant les paysages exceptionnels de glaciers et de montagnes qui entourent la baie de Paradis et le canal Lemaire. Manchots, baleines, phoques, pétrels et albatros sont ici chez eux, et selon les sites où vous aurez le privilège d’aller, vous aurez la chance de les observer et de partager avec eux la beauté et l’infinie richesse de ces lieux extrêmes. Puis, après avoir franchi le célèbre passage de Drake, redouté de tous, et contourné le mythique Cap Horn, vous reviendrez au point de départ, à Ushuaia, où à nouveau un vol sélectionné par PONANT vous ramènera à Buenos-Aires. Il est des croisières qui changent à jamais notre regard sur le Monde. Parce que fortes en émotions, riches en sensations et nourries de rencontres et de découvertes exceptionnelles. Celle en Antarctique et Géorgie du Sud est assurément l’expérience d’une vie!

     
    Réduire le texte d'introduction

    Galerie de photos

    Les manchots royauxLes manchots royaux
    Troupeaux de manchots royaux à Fortuna BayTroupeaux de manchots royaux à Fortuna Bay
    IcebergIceberg
    Maman manchot papou et ses 2 poussinsMaman manchot papou et ses 2 poussins
    BaleinesBaleines
    Les manchots royauxLes manchots royaux
    Les manchots royauxLes manchots royaux
    Les manchots royauxLes manchots royaux
    Poussins de manchots royauxPoussins de manchots royaux
    La vue depuis le pont de notre bateauLa vue depuis le pont de notre bateau
    Pléneau Island jonchée d’icebergsPléneau Island jonchée d’icebergs
    Manchots papous sur Pléneau IslandManchots papous sur Pléneau Island
    Phoques de WeddellPhoques de Weddell
    Péninsule AntarctiquePéninsule Antarctique
    Éléphants de mer et manchots royaux à St Andrews BayÉléphants de mer et manchots royaux à St Andrews Bay
    Coucher de soleilCoucher de soleil
    Icebergs dérivantsIcebergs dérivants
    Gorfous macaronisGorfous macaronis
    Jeune éléphant de mer avec manchots royauxJeune éléphant de mer avec manchots royaux
    Notre bateauNotre bateau
    Paradise Bay depuis le pont du bateauParadise Bay depuis le pont du bateau
    Manchots royaux et otarie à fourrureManchots royaux et otarie à fourrure
    Albatros à sourcils noirsAlbatros à sourcils noirs
    Canal LemaireCanal Lemaire
    Pics en bordure du canal LemairePics en bordure du canal Lemaire
    Éléphants de merÉléphants de mer
    Géorgie du SudGéorgie du Sud
    Grytviken en Géorgie du SudGrytviken en Géorgie du Sud
    Albatros à sourcils noirsAlbatros à sourcils noirs
    OrqueOrque
    Neko Harbour en péninsule AntarctiqueNeko Harbour en péninsule Antarctique
    Gorfous macaronis à Cooper BayGorfous macaronis à Cooper Bay
    Votre accompagnateur pour ce circuit : Abel Rodrigue - [Lire la biographie]
    Diplômé en sociologie et en aménagement du territoire de l’Université Laval, Abel Rodrigue a travaillé plus de 30 ans comme chargé de projet et adjoint exécutif au ministère de l’Environnement du Québec. Son travail au gouvernement ne l’a pas empêché de parcourir le monde entier, ce qu’il fait depuis près de 40 ans. Pour avoir visité plus de 140 pays, le plus souvent à titre d’accompagnateur, et globe-trotter dans l’âme, Abel peut être considéré comme un grand voyageur. Sa passion du voyage l’a même amené à enseigner au collège Mérici, à Québec, dans le cadre du cours Destinations du Monde pendant plusieurs années. Nouvellement retraité du gouvernement, il compte maintenant consacrer tout son temps au merveilleux monde du voyage. Toujours en quête de nouveaux espaces à parcourir, Abel est l’accompagnateur idéal pour les pays du bout du monde.
    Jour 1 - mardi 11 février
    MONTRÉAL / SAO PAULO

    Départ en soirée de Montréal-Trudeau sur les ailes d’Air Canada à destination Sao Paulo (durée 10h05). Repas et boissons servis en vol. Nuit à bord.

    Jour 2 - mercredi 12 février
    SAO PAULO / BUENOS AIRES

    Arrivée à Sao Paulo le matin. Vol de correspondance vers Buenos Aires (durée 2h50). Arrivée en milieu d’après-midi à l’aéroport international Ministro-Pistarini d’Ezeiza. Après les formalités d’immigration et de douane, accueil par le représentant local et transfert à l’hôtel situé au centre-ville. Installation et souper à l’hôtel. Nuit à Buenos Aires.

    Jour 3 - jeudi 13 février
    BUENOS AIRES / USHUAIA (EMBARQUEMENT)

    Tôt le matin, transfert à l’aéroport domestique Jorge-Newbery. Vol sélectionné par PONANT à destination d’Ushuaia (durée 03h30), située à l’extrême sud de l’Argentine. Surnommée par le peuple argentin « El fin del mundo », cette ville du bout du monde, d’environ 70 000 habitants, est nichée aux creux de montagnes et de plaines fertiles que la faune semble avoir élues pour ultime sanctuaire. Accueil à l’aéroport par le représentant local et transfert des bagages au port d’Ushuaia. En fonction de l’horaire du vol, trois options sont offertes aux passagers (à préciser au moment de régler le solde) :

    1) Temps libre au Arakur Ushuaia Resort & Spa, situé sur un majestueux piton rocheux surplombant la ville, pour profiter des installations de l’hôtel et pour découvrir la Réserve naturelle Cerro Alarken, accessible à pied depuis l’hôtel (transferts, frais d’entrée et dîner à l’hôtel inclus).

    2) Excursion optionnelle au Parc national Tierra del Fuego (environ 80 € / pers. incluant les frais d’entrée au parc national, le dîner avec boissons, les transports en bus, les visites, le guide local francophone).

    3) Temps libre au centre-ville d’Ushuaia qui offre de nombreux magasins, musées, cafés et restaurants (transferts inclus, dîner libre).

    En milieu d’après-midi, transfert au port d’Ushuaia et embarquement à bord du Boréal. Appareillage à 18h. Une fois l’exercice de sécurité complété, rendez-vous au Théâtre pour l’accueil par le commandant et la présentation de la vie à bord par le chef de croisière. Dans la soirée, le navire longe la côte de la Terre de Feu pour gagner la sortie du canal Beagle.

    Jour 4 - vendredi 14 février
    EN MER, VERS LA GÉORGIE DU SUD

    Trois journées de navigation en direction de la Géorgie du Sud, permettant aux amoureux du grand large d’admirer le spectacle des flots, de contempler des paysages majestueux et d’avoir peut-être la chance d’observer des espèces marines. Se profilent les hautes montagnes de l’île des États, puis le lendemain les îles Falkland, que les Français appellent Malouines puisque les premiers habitants venaient de Saint-Malo. Albatros à sourcils noirs, voyageurs infatigables des courants austraux, pétrels géants, pétrels de Hall, damiers du Cap, prions de la Désolation, puffins majeurs suivent souvent le navire, de même que globicéphales noirs, ces fameux cétacés appartenant à la famille des dauphins. Comme toujours, le chef d’expédition et son équipe de spécialistes demeurent aux aguets pour l’identification de la faune et l’interprétation des paysages.

    Ces journées sans escale sont animées par les conférences des guides naturalistes qui aiment partager leur savoir sur l’histoire, la géopolitique, la géologie, le climat, la faune, etc. Des réunions d’information obligatoires sont prévues sur le code de déontologie du visiteur en Antarctique, sur la règlementation de l’IAATO (International Association of Antarctica Tour Operators) et sur les consignes de débarquement en zodiacs. Ces journées en mer sont également l’occasion de profiter des nombreux services et activités à bord, comme se détendre au spa, entretenir sa forme à la salle de sport, faire quelques achats à la boutique ou rencontrer les photographes PONANT dans l’espace qui leur est dédié.

    Puis viennent le cocktail du Commandant et le premier souper de Gala. Le soir, il est possible d’assister au spectacle de la revue Paris C’Show ou bien à la projection d’un documentaire au Théâtre. D’autres se retrouvent au Grand Salon pour une ambiance musicale. Finalement, les albatros nous rejoignent dans nos songes avant notre arrivée tant attendue en Géorgie du Sud.

    Jour 5 - samedi 15 février
    EN MER, VERS LA GÉORGIE DU SUD

    Poursuite de la navigation vers la Géorgie du Sud.

    Jour 6 - dimanche 16 février
    EN MER, VERS LA GÉORGIE DU SUD

    Poursuite de la navigation vers la Géorgie du Sud.

    Jour 7 - lundi 17 février
    GÉORGIE DU SUD

    Le Boréal pénètre dans les eaux antarctiques en franchissant cette barrière biogéographique, invisible et unique à l’Antarctique, que l’on appelle Convergence antarctique, entre les 45° et 55° de latitude Sud. Cette zone marque la rencontre des eaux froides ceinturant le continent antarctique avec les eaux plus chaudes et salées issues des océans Atlantique, Pacifique et Indien. Il s’y crée une abondance de krill et de vie marine microscopique qui attire les baleines et autres espèces marines. De nombreuses espèces d’oiseaux animent à coup sûr les alentours du navire, alors que les otaries à fourrure se font plus fréquentes.

    Un moment magique : l’arrivée en vue de la splendide Géorgie du Sud ! Située à quelque 2 000 km au sud-est d’Ushuaia, l’île mesure 170 km de long par 40 km de large, avec plus de la moitié recouverte de neige éternelle. Les côtes sont découpées de baies, de fjords et de glaciers, avec des glaces dérivantes tout autour qui innovent sans cesse en architecture. Baptisée parfois « les Galapagos du Sud », c’est un véritable sanctuaire pour toute la faune australe qui vient, en paix, donner vie à leur progéniture : colonies d’albatros (hurleurs et fuligineux), concentrations de pétrels géants, rendez-vous des manchots (surtout royaux mais aussi quelques papous), meutes d’otaries à fourrure, troupeaux d’éléphants de mer… par milliers ! C’est l’une des îles les plus isolées des latitudes australes (pas d’aéroport). Elle fut le premier centre au monde de chasse à la baleine, jusqu’au milieu des années 1960.

    Trois journées sont entièrement consacrées à la découverte de cette réserve naturelle protégée. Le programme, les débarquements en zodiacs et l’observation de la faune ici présentés ne peuvent être garantis et varient au jour le jour en fonction des conditions météo et glace qui dictent leur loi.

    SALISBURY PLAIN : Cette plaine glaciaire, entourée de hautes montagnes, accueille 120 000 manchots royaux (deuxième plus grande colonie de Géorgie du Sud). Au milieu de tous ces couples à la tête orangée, les otaries à fourrure essaient de se frayer un chemin pour venir se ressourcer avec leurs petits. Sur cette plage, il y a aussi des pétrels géants et des labbes bruns antarctiques.

    FORTUNA BAY : Balade facile dans la splendide Fortuna Bay jusqu’à un promontoire pour observer la colonie de manchots royaux ainsi que les éléphants de mer qui se prélassent sur la plage, sous le fragile soleil austral. Une randonnée optionnelle de 7 km, appelée « la marche de Shackleton », permet de refaire les derniers km de la traversée de l’île que Sir Ernest Shackleton et ses deux compagnons avait réalisée en 1916. Shackleton pensait trouver du secours après le naufrage de son bateau Endurance, broyé par les glaces, dans cette baie… hélas inoccupée. Cette randonnée est l’occasion de voir l’intérieur montagneux de l’île, avec le passage à côté d’un lac d’altitude et au pied d’une magnifique chute d’eau, avant de déboucher sur une belle plaine verte. Il est parfois possible de croiser un groupe de rennes qui ont été introduits sur l’île par les Norvégiens pour nourrir les baleiniers. La randonnée se termine à l’ancienne station baleinière de Stromness, là où Shackleton avait finalement trouvé du secours… et là où le navire nous retrouve.

    GRYTVIKEN : Première station baleinière de l’île, Grytviken fut fondée en 1904 par le capitaine norvégien Carl Anton Larsen et exploitée jusqu’en 1964. La visite comprend l’ancienne maison du gouverneur devenue le musée de la Géorgie du Sud, l’église qui a été importée de Norvège en pièces détachées, le petit cimetière verdoyant où sont enterrés le célèbre navigateur Shackleton, des baleiniers du XVIIIe siècle et un soldat argentin tombé durant la guerre des Malouines, ainsi que, passage obligé, la petite boutique de souvenirs faisant aussi office de bureau de poste. Une randonnée optionnelle de 2h30, au départ de Grytviken, permet d’atteindre la baie de Maiviken, offrant des vues spectaculaires sur des sommets enneigés, des lacs de fonte de glaciers et des icebergs tabulaires échoués dans la baie.

    ST ANDREWS BAY : Un paysage hallucinant s’offre à vous : 500 000 manchots royaux s’étalent sous vos yeux à perte de vue dans une vallée glaciaire, entourée de sommets enneigés et de glaciers bleutés. C’est la plus grande colonie de manchots royaux de la Géorgie du Sud. Un brouhaha incessant de milliers de cris compose le bruit de fond. C’est que chaque adulte s’identifie à son jeune poussin par un cri particulier ! Des groupes d’adultes noirs et blancs, la plupart immobiles en train de couver leur unique œuf, alternent avec des groupes de jeunes nés l’année dernière et facilement reconnaissables, habillés de leur épais duvet marron. La plage est également tapissée d’otaries à fourrure et d’éléphants de mer qui dorment tranquillement et ne semblent pas apprécier être dérangés pendant leur sieste. Un tel rassemblement de faune attire un entourage de charognards persistants et voraces. Des skuas déambulent à la recherche d’une charogne ou d’une petite proie à chaparder.

    GOLD HARBOUR : Ce fantastique site doit son nom à une expédition allemande conduite par Filchner qui y découvrit des pépites de pyrite de fer, qui brillent comme de l’or. Gold Harbour offre certaines des vues les plus spectaculaires du voyage avec ses paysages alpins et glaciers suspendus, ses chutes d’eau scintillantes au soleil, sa plage d’un sable noir profond se lançant à l’assaut d’une mer d’un bleu laiteux… Tout y est ! Sur la grève et dans le tussock, des centaines d’éléphants de mer et d’otaries à fourrure cohabitent harmonieusement avec les manchots royaux, sous la surveillance rapprochée de pétrels géants et de skuas.

    COOPER BAY : Nommée ainsi en hommage au premier lieutenant du célèbre explorateur James Cook, qui visita cette baie en 1775, Cooper Bay permet d’approcher au plus près d’une spectaculaire colonie de gorfous macaronis (ou gorfous dorés), perchés sur des rochers autour desquels de longues algues laminaires, appelées kelp, ondulent comme des serpents. Quelques manchots à jugulaire ont trouvé refuge parmi eux. Le paysage est composé d’impressionnantes failles étroites et extrêmement découpées, formant de véritables falaises acérées et ciselées surplombant une eau bleu-turquoise.

    Jour 8 - mardi 18 février
    GÉORGIE DU SUD

    Deuxième journée consacrée à la Géorgie du Sud.

    Jour 9 - mercredi 19 février
    GÉORGIE DU SUD

    Troisième journée consacrée à la Géorgie du Sud.

    Jour 10 - jeudi 20 février
    EN MER, VERS LA PÉNINSULE ANTARCTIQUE

    Le cycle des conférences reprend durant ces deux journées de navigation en direction de la péninsule Antarctique. Les diverses présentations portent, entre autres, sur la place de l’Antarctique au fil de l’histoire, sur les notions de calotte polaire ou d’inlandsis, sur le monde des glaces et des icebergs, sur les vents catabatiques et le réchauffement climatique, sur les différentes espèces de cétacés pouvant être observées dans l’océan Austral. Ces deux journées en mer donnent aussi du temps pour profiter des nombreux services et activités à bord ou pour peut-être se rendre à la passerelle où le commandant explique le fonctionnement des multiples écrans et instruments, le mode de propulsion, la vie à bord, le système de gestion des déchets et des eaux usées, etc. Une véritable parenthèse enchantée, entre confort, repos et divertissement.

    Jour 11 - vendredi 21 février
    EN MER, VERS LA PÉNINSULE ANTARCTIQUE

    Poursuite de la navigation vers la péninsule Antarctique.

    Jour 12 - samedi 22 février
    PÉNINSULE ANTARCTIQUE & ÎLES LIMITROPHES

    Pour la toute première fois, PONANT propose de naviguer durant six jours dans les eaux de l’Antarctique et de découvrir ainsi non seulement les lieux phares de la péninsule antarctique mais probablement aussi les îles limitrophes rattachées au British Antarctic Territory, soit les Shetland du Sud et les Orcades du Sud. Vous faites partie des rares voyageurs à pouvoir poser les yeux – et sans doute les pieds – sur cette terre de légendes, théâtre des plus grandes expéditions et témoin des aventures les plus extraordinaires. Les paysages y changent constamment, passant au plus près des icebergs, des glaciers et des montagnes, à travers la mer gelée, découvrant au passage l’immense territoire des manchots – Adélie, royaux, à jugulaire, papous, de Magellan, gorfous sauteurs et gorfous macaronis –, des phoques – de Weddell, de Ross, crabiers, léopards de mer, otaries à fourrure et éléphants de mer –, des majestueuses baleines – bleue, à bosse, franche, rorqual commun, petit rorqual, orque et cachalot – et des nombreuses espèces d’oiseaux marins.

    Le programme, les débarquements en zodiacs et l’observation de la faune ici présentés ne peuvent être garantis et varient au jour le jour en fonction des conditions météo et glace qui dictent leur loi.

    DÉTROIT ANTARCTIQUE : Ce célèbre bras de mer de 48 km de long par 11 à 19 de large, qui relie l’est à l’ouest de la péninsule Antarctique entre la mer de Bransfield et la mer de Weddell, est assurément l’un des sites les plus spectaculaires qu’offre l’Antarctique, et pour cause! C’est le lieu de passage le plus fréquenté par les icebergs tabulaires, gigantesques plateformes de glace se détachant de la banquise. Au cœur de cet écrin de glace, la lumière polaire joue de ses multiples reflets, les baleines à bosse évoluent sous la surface de l’eau et la banquise morcelée dérive, emportant les otaries à fourrure se prélassant au soleil. C’est l’Antarctique telle que vous l’avez rêvée!

    ASTROLABE ISLAND : Nommée ainsi par Dumont d’Urville en l’honneur de son navire du même nom, cette île est entourée d’icebergs aux formes diverses dont certains présentent des couleurs bleues intenses. Le pic de Rogach est le point culminant de l’île qui s’élève à plus de 500 m d’altitude. Elle abrite une trentaine de phoques de Weddell, le seigneur des lieux ! C’est un spécialiste des records pouvant rester immergé plus d’une heure et plonger à plus de 600 m de profondeur. Pour conserver un accès à la mer et pêcher, il dispose d’une dentition particulière lui permettant de faire des trous dans la glace.

    NEKO HARBOUR : Ce petit coin de paradis blotti dans un cirque de glaciers, au fond de la baie d’Andvord le long de la côte ouest de la Terre de Graham, fut découvert par le navigateur belge Adrien de Gerlache lors de l’expédition Belgica de 1897-1899. C’est sans doute l’un des plus beaux sites de la péninsule Antarctique : montagnes enneigées, icebergs bleutés et vie sauvage se combinent en offrant un paysage unique à l’atmosphère ouatée que seuls les cris des pétrels et des cormorans viennent troubler. Les sorties en zodiac permettent de venir au plus près des icebergs, de débarquer à proximité des colonies de manchots papous, d’observer un léopard de mer qui se prélasse sur la grève ou de guetter le survol des sternes antarctiques.

    PARADISE BAY : Cette baie fermée où des glaciers descendent des sommets Dallmeyer et Inverleith pour se jeter dans la mer, offre un paysage grandiose. Au pied d’un glacier, la base argentine Almirante Brown accueille un petit groupe d’Argentins durant les trois mois d’été. Au nord de la baie, l’ancienne base chilienne abandonnée de Videla redevient le domaine des manchots papous et des chionis.

    LEMAIRE CHANNEL : Ce fabuleux détroit, situé entre la côte ouest de la Terre de Graham et les hautes falaises de l’île Booth, souvent surnommé le « Kodak Channel » est à couper le souffle. Glaciers aux fronts anguleux, falaises abruptes, icebergs aux reflets turquoise ou émeraude défilent lentement, dans ce décor de rêve. Le chenal mesure 11 km de long et 1 600 m de large à son point le plus étroit. Les Humphries Heights culminent à 1 180 m d’altitude, entre le cap Renard et la pointe Loubat. Un vrai régal pour les yeux!

    PLÉNEAU ISLAND : Nommée ainsi par Jean-Baptiste Charcot du nom du photographe qui prit part à son expédition de 1903-1905. Cette petite île de 1 500 m de long, située dans l’archipel Wilhelm, est le lieu de résidence de quelque 500 couples de manchots papous. L’intérêt principal de l’île Pléneau réside notamment dans le fait qu’au nord, se trouve un cimetière d’icebergs, pour le plus grand plaisir des yeux.

    PETERMANN ISLAND : Ce fut le deuxième lieu d’hivernage de Jean-Baptiste Charcot durant l’année 1909, à bord du Pourquoi-Pas. En souvenir, les initiales « P P » sont gravées dans la roche, au pied d’une façade de granit. Une cabane orange, qui fait fonction d’habitat de secours, marque à peu de distance l’endroit du débarquement. Les manchots papous ponctuent l’occupation de l’espace tout entier. À cette période, les parents finissent de nourrir les poussins qui nageront bientôt de leurs propres nageoires. Les manchots Adélie y passent régulièrement. Cet endroit historique offre aussi des paysages féériques.

    CERCLE POLAIRE ANTARCTIQUE : Traversé pour la première fois le 17 janvier 1774 par l’explorateur britannique James Cook, le cercle polaire antarctique, à la latitude de 66° 33’ 39’’, est une exactitude de positionnement astral. Le 21 décembre dans l’hémisphère austral, à cette latitude précisément, le soleil est visible dans sa totalité pendant 24h ; six mois plus tard pendant le solstice d’hiver, le 21 juin, l’astre reste sous l’horizon, c’est la longue nuit polaire.

    SHETLAND DU SUD : Cet archipel situé à quelque 120 km au nord de la péninsule Antarctique et à 940 km des Malouines, est rattaché au British Antarctic Territory depuis 1962. On y trouve seize stations de recherche réparties à travers l’archipel, les stations chiliennes étant les plus nombreuses. L’archipel est constitué de onze îles principales et de nombreux îlots. Parmi les principales escales possibles, mentionnons, Deception Island, Half Moon Island, Elephant Island, Penguin Island et King George Island.

    DECEPTION ISLAND : D’origine volcanique, cette île est facilement reconnaissable grâce à sa forme de fer à cheval. Le Boréal peut entrer dans le cratère de l’île par le seul passage possible : le Soufflet de Neptune. Whalers Bay fut au XXe siècle la plus grande station de chasse à la baleine en Antarctique. Plus de 400 personnes y travaillaient en permanence. On y découvre les vestiges des bâtiments qui n’ont pas été recouverts par les cendres lors de la dernière éruption, en 1969. Ces vestiges laissent aujourd’hui place à une faune extraordinaire. La plus grande colonie de manchots à jugulaire de l’Antarctique, avec près de 120 000 couples, a élu domicile. S’y côtoient aussi manchots Adélie, manchots papous, gorfous macaronis, éléphants de mer, otaries à fourrure, loutres, pétrels, albatros, chionis, labbes, sternes.

    HALF MOON ISLAND : Appelée ainsi parce qu’elle est en forme de demi-lune, Half Moon, au pied des montagnes glacées de Livingstone Island, constitue un abri naturel à de nombreuses espèces animales dont manchots à jugulaire, éléphants de mer, phoques de Weddell, goélands dominicains, sternes antarctiques, cormorans à yeux bleus.

    ELEPHANT ISLAND : Les conditions de navigation y étant souvent trop difficiles, peu de bateaux se rendent au pied de cette petite île faite de roche volcanique et majoritairement dominée par de puissants glaciers. C’est au pied des parois rocheuses que Sir Ernest Shackleton laissa ses hommes pour aller chercher du secours en Géorgie du Sud. Livrés à eux-mêmes et avec peu de moyens, ses hommes survivront sur Elephant Island pendant 122 jours, lorsqu’un matin du mois d’août 1916, ils découvrirent à l’horizon la fumée d’un navire se dirigeant vers eux. L’île abrite une importante colonie de manchots à jugulaire ainsi que de nombreuses otaries à fourrure.

    Jour 13 - dimanche 23 février
    PÉNINSULE ANTARCTIQUE & ÎLES LIMITROPHES

    Deuxième journée consacrée à la péninsule Antarctique.

    Jour 14 - lundi 24 février
    PÉNINSULE ANTARCTIQUE & ÎLES LIMITROPHES

    Troisième journée consacrée à la péninsule Antarctique.

    Jour 15 - mardi 25 février
    PÉNINSULE ANTARCTIQUE & ÎLES LIMITROPHES

    Quatrième journée consacrée à la péninsule Antarctique.

    Jour 16 - mercredi 26 février
    PÉNINSULE ANTARCTIQUE & ÎLES LIMITROPHES

    Cinquième journée consacrée à la péninsule Antarctique.

    Jour 17 - jeudi 27 février
    PÉNINSULE ANTARCTIQUE & ÎLES LIMITROPHES

    Sixième journée consacrée à la péninsule Antarctique.

    Jour 18 - vendredi 28 février
    EN MER, PASSAGE DE DRAKE

    Longue journée de navigation en direction d’Ushuaia, traversant ce fleuve océanique communément appelé « passage de Drake », du nom du célèbre explorateur britannique, Sir Francis Drake, qui a navigué dans ces eaux dès 1578. D’une largeur d’environ 830 km (du cap Horn à l’île Bridgeman), le passage constitue la plus courte distance entre l’Antarctique et les autres terres du monde. C’est une des zones qui connaît les pires conditions météorologiques maritimes du monde. Les nombreux oiseaux de mer, tels que pétrels, albatros et damiers du cap, suivent le navire lorsqu’il franchit à nouveau la Convergence antarctique. Avant le grand souper de Gala, c’est la « récap » finale où le commandant, le chef d’expédition et le directeur de croisière saisissent l’occasion pour rappeler toutes les étapes de cette sublime croisière.

    Jour 19 - samedi 1 mars
    PASSAGE DE DRAKE / USHUAIA

    Au fur et à mesure de la navigation vers Ushuaia, le cap Horn se profile au loin… avant d’atteindre les eaux calmes du canal Beagle! En fin d’après-midi, le Boréal accoste au port d’Ushuaia. Le reste de la journée est libre pour sortir en ville et faire un peu de shopping. Les boutiques, nombreuses, regorgent de spécialités et de cadeaux. Souper à bord.

    Jour 20 - dimanche 2 mars
    USHUAIA (DÉBARQUEMENT) / BUENOS AIRES / SAO PAULO / MONTRÉAL

    Débarquement après le déjeuner et transfert à l’aéroport d’Ushuaia. Vol sélectionné par PONANT vers l’aéroport international Ministro-Pistarini d’Ezeiza (durée 03h30). En fin d’après-midi, vol d’Air Canada pour Montréal via Sao Paulo (durée 2h45 et 10h25). Repas et boissons servis en vol. Nuit à bord.

    Jour 21 - lundi 3 mars
    MONTRÉAL

    Atterrissage tôt le matin à l’aéroport Montréal-Trudeau.

     

    Consulter les tarifs
    LEVER DE VOILES SUR LE BORÉAL

    Premier des quatre navires de la série des Sisterships, inauguré en 2010 et rénové en 2018, le Boréal incarne cette nouvelle génération de bateaux de croisière à taille humaine. Ses lignes extérieures et intérieures, tout en sobriété et raffinement, ainsi que sa taille intimiste (132 cabines et suites), en font un yacht rare et innovant sur le marché des navires de croisières.

    Toutes les cabines et suites sont dotées de la climatisation individuelle, d’un lit double ou deux lits simples, d’un minibar, d’un écran plat avec chaînes de TV via satellite, d’une station Ipod™, d’un bureau avec papier à lettre, d’un coffre-fort électronique, d’une sélection de produits de bain de marque française, d’une coiffeuse avec sèche-cheveux, de peignoirs de bain, d’une ligne téléphonique directe par satellite, d’un accès WiFi, d’une installation 110/220 volts, du room service 24h/24h et d’un balcon privé.

    Avec une capacité maximale de 200 passagers (limite maximale pour l’Antarctique) et 140 membres d’équipage, le Boréal mesure 142 m de long par 18 de large et sa vitesse moyenne de croisière est de 16 nœuds. Il dispose d’ascenseurs à tous les ponts. On y trouve deux restaurants faisant honneur à la gastronomie française, un théâtre où se réunir lors de conférences et des spectacles, une bibliothèque, un studio photo et vidéo, ainsi que des lieux d'échanges, de loisirs ou de tranquillité. Doté d’équipements des plus modernes, l’espace bien-être du Boréal accueille pour des soins hauts de gamme et pour des moments de détente (coiffure, pédicure, spa, sauna, massages, etc.). Un solarium et une piscine, chauffée, à l’eau de mer sont aussi à disposition.

    PONANT attache énormément d’importance à la préservation de l’environnement et a équipé le Boréal de technologies qui minimisent l’impact sur l’environnement, notamment sur le milieu marin. Ce qui a valu au navire d’être certifié du label international « Clean Ship ». En effet, son positionnement dynamique lui permet de le maintenir à l’amarrage sans jeter l’ancre, ce qui évite de détériorer les fonds marins. Ses quatre moteurs diesel-électrique sont alimentés avec du MDO (Marine Diesel Oil) qui est un carburant beaucoup moins polluant. Sa peinture antifouling est garantie sans étain afin de ne pas polluer les écosystèmes marins. Le bateau dispose également de sonars très performants pour détecter les hauts fonds et éviter ainsi les récifs et les icebergs. Enfin, le Boréal trie 100% de ses déchets, dont 60% sont directement recyclés à bord. Toutes les eaux usées sont filtrées et réutilisées ou bien elles subissent une bio décontamination avant d’être rejetées.

    Le Boréal réserve à ses passagers un service attentionné, une véritable proximité avec l’équipage et l’avantage de pouvoir accéder à des sites reculés et inaccessibles aux gros bateaux.

    BON À SAVOIR

    Pour apprécier au maximum votre voyage, il est important de choisir votre circuit en fonction de vos intérêts, mais également de votre capacité physique. Chaque voyageur doit évaluer sa capacité physique à pouvoir participer à un circuit en tenant compte de la longueur du voyage, des températures à destination et du niveau d’activités des visites. Nos circuits ne sont pas adaptés pour les personnes avec des problèmes de mobilité.

    NIVEAU D’ACTIVITÉS :

    NIVEAU 2 - Modéré
    Ces circuits incluent des visites qui demandent de marcher sur quelques kilomètres à un rythme normal avec des pauses occasionnelles. Il peut y avoir des rues en pavés, quelques escaliers à monter, et de la marche sur des terrains au sol inégal. Ces circuits exigent un effort physique de base sans avoir à fournir un effort soutenu pendant une longue période.

    DÉTAILS :
    • La croisière est accessible à toutes personnes en bonne condition physique.
    • La plus grande difficulté provient des sorties en zodiac, parfois difficiles à cause des vagues et des glaces.
    • Des randonnées de niveau 1 « facile » à niveau 3 « sportif » sont aussi proposées.
    • Avant chaque sortie, le chef d’expédition précise les difficultés, les objectifs et les groupes à établir en fonction des aptitudes de chacun. Les sorties durent en général de 2 à 3 heures, sans possibilité d’aller aux toilettes, et le froid peut devenir gênant.

    CLIMAT ET TEMPÉRATURE :
    La croisière a lieu à la fin de l’été austral. À cette période de l’année, le climat est relativement doux et le soleil prodigue sa lumière de 4h à 22h environ. Les températures moyennes sont comprises entre -5°C et +10°C, mais les vents et les conditions du temps peuvent amplifier la sensation de froid. En outre, dans les hautes latitudes des cinquantièmes et soixantièmes, les conditions météorologiques évoluent très vite. Les coups de vent peuvent parfois être violents, particulièrement durant la traversée du Drake où le navire peut être malmené durant quelques heures.

    VÊTEMENTS :
    • Une parka polaire est offerte à bord, de même que des bottes spécialement adaptées aux destinations polaires (en caoutchouc imperméable et semelles antidérapantes, avec une partie renforcée qui maintient parfaitement le pied et la cheville).
    • Un surpantalon étanche ainsi que des vêtements et sous-vêtements chauds sont absolument nécessaires.
    • À bord, une tenue décontractée est conseillée pendant la journée. Prévoyez des vêtements pratiques pour les fréquentes sorties sur les ponts. Le soir, toutes les élégances sont permises! Sans nécessairement emporter smoking et robe longue, une tenue plus habillée est requise lors des deux soupers de Gala. Une tenue blanche (à défaut noire et blanche) est organisée lors du souper des Officiers.

    IMPORTANT :
    Compte tenu du caractère exceptionnel de cette croisière, l’itinéraire est donné à titre indicatif et peut être modifié à tout moment en fonction des autorisations portuaires, des réglementations gouvernementales en vigueur, des conditions météorologiques, de la position des glaces, des vents et de l’état de la mer, en ayant pour prérogatives la sécurité des passagers. Ainsi, le programme de navigation, les débarquements en zodiacs et l’observation de la faune ne peuvent être garantis et varient au jour le jour, faisant de chaque croisière PONANT un moment unique. Le commandant et le chef d’expédition mettront tout en œuvre pour que votre expérience soit la plus riche possible, dans le respect des consignes de sécurité et de la réglementation de l’AECO. Profiter de l’inattendu fait partie de l’aventure – et de l’excitation – des croisières d’expédition.

    Tarifs itinéraire principal
    Prix en occupation double18300  
    Frais d'inscription70
    Total
    Nombre min/max de voyageurs : 16/24
    • NB1 : Le prix indiqué est en cabine Deluxe double par personne. Occupation Simple sur demande.
    • NB2 : Autres types de cabines sur demande.
    • NB3 : Le choix des cabines est offert selon l’ordre d’inscription (premier arrivé, premier servi).
    Services inclus
    • Vols Buenos Aires / Ushuaia / Buenos Aires sélectionnés par PONANT, en classe économique
    • Taxes d’aéroport applicables (60 € / personne)
    • Forfait à Buenos Aires incluant une nuitée dans un hôtel 4**** sélectionné par PONANT avec souper et déjeuner, les transferts et le port des bagages
    • Forfait à Ushuaia incluant le dîner en fonction de l’horaire du vol Buenos Aires au Arakur Ushuaia Resort & Spa avec temps libre dans la réserve naturelle Cerro Alarken, les transferts et le port des bagages
    • Taxes portuaires applicables (500 € / personne)
    • Cabine à bord du Boréal, selon la catégorie choisie
    • Pension complète à bord, du souper du premier jour au déjeuner du dernier jour
    • Cocktails de bienvenue et du commandant
    • Soupers de Gala (2) et souper des Officiers sous le thème de « Soirée blanche »
    • Forfait « Open Bar » incluant le minibar en cabine
    • Service aux chambres 24 h / 24 (menu proposé)
    • Accès Internet illimité
    • Présentations, spectacles et divertissements organisés à bord
    • Excursions, randonnées et sorties en zodiac
    • Frais d’entrée dans les zones protégées
    • Parka polaire imperméable offerte à bord
    • Location d’une paire de bottes (hors caution) adaptée aux conditions polaires
    • Expertise d’une équipe d’expédition hautement qualifiée bilingue français/anglais
    • Services d’un accompagnateur professionnel de Voyages Lambert à partir de 16 voyageurs
    • Carnet de voyage numérique de PONANT
    • Guide du voyageur
    Services non-inclus
    • Vols internationaux Montréal / Sao Paulo / Buenos Aires et Buenos Aires / Sao Paulo / Montréal sur les ailes d’Air Canada (nous consulter)
    • Taxes d’aéroport et de sécurité applicables
    • Séjour supplémentaire à Buenos Aires avant ou après la croisière (hôtels, repas, transferts, visites, etc.)
    • Visa argentin le cas échéant (pas requis en date du 1er avril 2023)
    • Excursion optionnelle au Parc national Tierra del Fuego (environ 80 € / pers. incluant les frais d’entrée, le dîner, les transferts, les visites, les services d’un guide local francophone)
    • Pourboires recommandés au personnel de croisière (12 € / personne / nuit)
    • Dépenses de nature personnelle (blanchisserie, soins à bord, boissons autres que celles mentionnées, consultations médicales, médicaments délivrés à bord, etc.)
    • Assurance voyage (assurance médicale obligatoire)
    • Fonds d'indemnisation de l’OPC pour les clients des agences de voyages (3,50 $ par tranche de 1000 $)

    Vous pourriez également être intéressés par :

    Vietnam et Cambodge

    Circuit avec croisière sur le R/V La Marguerite
    Circuit de 24 jours
    • 7 jours de croisière sur le majestueux fleuve Mékong
    • Découverte de sept sites classés au patrimoine mondial de l'UNESCO
    • Exploration de la cité royale d'Angkor et ses temples
    • Une nuit en jonque sur la mythique baie d’Ha Long
    • Accueil chaleureux des populations locales

    © Voyages Lambert - Tous droits réservés 2024 / Site web par Elefen / Mise à jour 2024-05-27