Découvrir Israël

Par Monique Coatrieux, membre de l'équipe 

Suggestions de livres et films sur l’Israël

L’État d’Israël est souvent présent dans les médias d’actualité et les débats publics. Mais au-delà de ses relations tendues avec l’État palestinien, que sait-on vraiment de ce pays? Pourtant, avec un territoire situé au carrefour des grandes civilisations de l’Antiquité, Israël est un lieu incontournable de l’Histoire du monde. Les circuits de Voyages Lambert dans la région vous proposent ainsi de découvrir 7 sites classés au patrimoine de l’Unesco ainsi qu’une demi-douzaine d’autres en attente de classement. Mais avant de les admirer, c’est à travers des recommandations de livres et de films que nous vous proposons de commencer à découvrir ce pays bien plus complexe et culturellement riche qu’il n’y paraît.

Des suggestions de livres

Jérusalem, histoire d’une ville-monde, Vincent Lemire (ss dir.), Flammarion, 2017.              

Ce livre est, comme son nom l’indique, une simple histoire de la ville. Mais cette simplicité n’est qu’apparente. En effet, le récit de cette ville 3 fois sainte est trop souvent intégré à celui d’autres ensembles et raconté en passant. Comme l’écrivent les auteurs eux-mêmes : « Jérusalem ne s’appartient pas, Jérusalem n’est pas à Jérusalem, Jérusalem est une ville-monde, une ville où le monde entier se donne rendez-vous, périodiquement, pour s’affronter, se confronter, se mesurer ». C’est donc à la rencontre des 3000 ans de l’histoire de cette ville que vous invite ce livre, lecture indispensable pour qui veut profiter à plein de son séjour à Jérusalem.

Israël, Palestine, Vérités sur un conflit, Alain Gresh, Pluriel, 2017.                                 

Depuis près de 40 ans, Alain Gresh, journaliste et ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, s’efforce de rendre plus simple un « Orient » qui nous apparaît incroyablement compliqué. Ce livre, réédité à plusieurs reprises depuis 2007 avec des mises à jour, est un résumé de cette œuvre de vulgarisation essentielle. En choisissant de ne pas faire des sentiments religieux des facteurs essentiels des événements dans la région, il souligne plutôt les tensions économiques et géopolitiques à l’origine du conflit israélo-palestinien. On sort de cette lecture de moins de 300 pages avec la sensation d’être enfin mieux armés pour comprendre un conflit fondamental dont la présentation est trop souvent tronquée ou biaisée.

Une tombe à Gaza, Matt Rees, Albin Michel, 2008.

Pour plonger dans l’envers du décor des sociétés palestinienne et israélienne, rien ne vaut un bon roman policier! C’est ce que propose Matt Rees, un écrivain britannique qui a travaillé plusieurs années comme représentant du Time Magazine à Jérusalem. Dans une série de 4 livres, il nous invite à suivre Omar Youssef, professeur de Bethléem plongé malgré lui dans les affres d’institutions palestiniennes en pleine déliquescence. Après Le Collaborateur de Bethléem, difficile à trouver en librairie et manquant un peu de saveur, la deuxième enquête d’Omar Youssef nous entraîne à Gaza, au cœur d’une inextricable toile de violences, de corruption et de chantage.  Le résultat est un polar excitant et enrichissant, au cœur d’Israël et de la Palestine.

Douleur, Zeruya Shalev, Gallimard, 2017. 

Ce livre est l’histoire un peu banale d’Iris, une femme victime d’un attentat dont les conséquences l’ont amené à s’éloigner de son mari et de son fils pour se rapprocher d’un amour de jeunesse. Sur cette prémisse mille fois narrée, Zeruya Shalev bâtit un roman original où la peau, les odeurs, les plats, le désert, les rues de Jérusalem et Tel-Aviv et l’obsédante présence de l’armée dessinent un visage intime et complexe de la société israélienne. Pour cette écrivaine connue et célébrée bien au-delà des limites d’Israël, c’est aussi l’occasion de revenir sur l’attentat qui, en 2004, l’a elle-même laissé « les membres brisés, la peau carbonisée, avec des bras qui n’étreindraient plus, une beauté enterrée sous les cendres ».

Chroniques de Jérusalem, Guy Delisle, Guy Delcourt Productions, 2012.

D’août 2008 à juillet 2009, le bédéiste Guy Delisle a vécu à Jérusalem-Est avec sa famille. À son arrivée, il ne connait absolument rien du conflit israélo-palestinien. Mais au fil de l’année, il nous mène avec lui à la découverte d’un pays où la peur de la guerre n’est jamais loin. Il s’intéresse aussi bien à la ville et à ses environs qu’au contexte historique et religieux du conflit. Il est friand de tous les détails qui l’aident à mieux comprendre la situation, des cafés aux marchés ou aux synagogues. C’est donc une plongée aussi sympathique que didactique que nous propose cette bande dessinée.

 

 

Des films pour préparer un voyage en Israël

Inch’Allah, d’Anaïs Barbeau Lavalette, 2011.

Dans ce film poignant, la réalisatrice québécoise met en scène un trio de femmes au cœur d’un conflit sans fin, causé par la « non-rencontre » des parties concernées.  Chloé, jeune sage-femme, accompagne les femmes enceintes d’un camp de réfugiés palestiniens. Matin et soir, elle franchit les check-points où sa voisine, membre de l’armée israélienne, contrôle les identités. Par l’entremise de Rand, une de ses patientes, elle découvre aussi la réalité palestinienne, et nous la fait partager. Soutenu par une cinématographie ambitieuse (travelling sur une salle de prière, long plan séquence dans un marché), ce film réussit le petit miracle de nous faire plonger dans le quotidien du conflit israélo-palestinien et d’y parvenir sans angélisme ni manichéisme.

Téléphone arabe, de Sameh Zoabi, 2012.

Israël n’est pas habité que par des Juifs. Les Arabes israéliens y sont aussi nombreux, mais leur existence est souvent écartelée entre des identités inconciliables qui les rendent étrangers aussi bien aux Palestiniens qu’au reste de la société israélienne. C’est à cette situation inconfortable que s’intéresse cette tragi-comédie de la réalisatrice Sameh Zoahi. Son personnage principal, le jeune Jawdat, ne rêve qu’à une chose : trouver l’âme sœur, qu’elle soit chrétienne, juive ou musulmane. Mais il lui faut d’abord aider son père à mener le combat de sa vie contre l’installation d’une antenne-relais téléphonique en plein milieu du village. En effet, habitué à se méfier de tout ce qui vient des villes, il la soupçonne d’irradier les habitants et les récoltes. Au final, un film très sympathique, même s’il manque parfois un peu de finesse.

 

#Israel #Jerusalem #Palestine #VoyagesLambert #Lecture #ÉmotionCulturelle

Faites d’autres découvertes

© Voyages Lambert - Tous droits réservés 2021 / Site web par Elefen / Mise à jour 2021-05-10