• La Havane et son patrimoine architectural exceptionnel
  • Les paysages enchanteurs de la vallée de Viñales
  • Les monuments qui attestent du passé héroïque de Santiago et de l’Oriente
  • Les vibrantes manifestations d’une identité nationale forgée dans l'adversité et la solidarité
  • Trinidad et les splendeurs de l’ère du sucre

Cuba

Histoire et culture

Du 19 novembre au 3 décembre 2018 (Durée 15 jours)
Du 18 novembre au 2 décembre 2019 (Durée 15 jours)

Une révolution signifie rupture avec le passé. La Révolution cubaine engagée en 1959 a rompu avec un certain passé, celui qui liait Cuba à la superpuissance du Nord et à un capitalisme d’autant plus inégalitaire qu’il signait une dépendance néocoloniale. Elle s’est voulue profondément enracinée dans l’histoire de l’île en continuité avec une longue tradition de luttes pour la dignité nationale et la justice sociale. Aucune autre révolution dans les Amériques n’est autant consciente de son histoire et n’a autant bénéficié de la préoccupation des dirigeants d’en faire une valeur collective. Le passé et la manière dont il est constamment évoqué font des Cubains un peuple porteur d’une tradition héroïque. Le gouvernement révolutionnaire a eu à cœur, en dépit de moyens limités, de préserver et de restaurer un patrimoine matériel d’une très grande richesse et d’inscrire ses réalisations dans une temporalité où le national participe de l’universel.

Ce voyage se donne comme objectif de faire découvrir une culture originale, d’autant plus séduisante qu’elle est vivifiée par la large participation d’un peuple fier de ses luttes en faveur d’une société plus juste et d’une humanité plus solidaire. Nous la découvrirons par la visite de quartiers, de bâtiments, de musées, de lieux de mémoire, sur les places, en marchant les rues, en sillonnant l’île. L’urbanisme, l’architecture, les institutions, les gens en sont les vecteurs et l’expression. Cuba a été le théâtre d’un brassage étalé sur plusieurs siècles. Des courants artistiques venus d’ailleurs à diverses époques se sont côtoyés. Rarement ont-ils été intégrés tels quels. Le plus souvent ils se sont entremêlés pour engendrer de nouvelles formes un peu à la façon d’un plat cubain, l’ajiaco, une sorte de ragout. Cuba a assimilé ces apports comme il l’a fait pour les migrations. La musique est sans doute le domaine qui traduit le mieux la vigueur et l’envoûtante créativité du métissage à Cuba.

La traversée de l’île sur plus de 1 000 kilomètres fournira l’occasion d’admirer de magnifiques paysages tropicaux, de prendre la mesure des ressources et des activités qui ont façonné l’économie, de repérer des singularités régionales, d’identifier des ouvrages édifiés depuis la Révolution. Se déplacer à Cuba, dans cette société où l’on vit beaucoup dans la rue, donne un accès inusité au quotidien des gens. On y observera combien la jovialité, l’entraide, la débrouillardise, la résilience sont des qualités majeures du peuple cubain.

Le lien entre histoire, culture et la Révolution cubaine, telle est la thématique intégratrice de ce voyage. Comment la Révolution est née et s'alimente d'une culture profondément cubaine qu'elle nourrit en retour.



Votre accompagnateur pour ce circuit : Claude Morin Claude Morin
Consulter la fiche de présentation

Pour Claude Morin, l'Amérique latine , c'est la passion de toute une vie ! Cela fait plus de 40 ans qu'il la sillonne, du Mexique à la Terre de Feu, et ses séjours dans une quinzaine de pays totalisent plus de quatre années. Professeur d'Histoire à l'Université de Montréal, il a fait découvrir cette région du globe à des générations d'étudiants et à des publics variés qui ont suivi ses cours, ses conférences et ses entrevues aux médias ou lu ses publications. Sa connaissance par l'étude et sur le terrain, et sa curiosité insatiable l'ont préparé à répondre aux questions que l'on se pose lorsqu'on visite un pays étranger, que celles-ci concernent la nature, l'histoire, l'économie, la politique, les rapports de classe et de genre, les usages et coutumes, l'architecture, les arts, etc. Les dossiers qu'il prépare pour ses voyageurs sont des mines de renseignements sur le pays, son passé, ses habitants, ses problèmes, ses réalisations. Ayant voyagé comme routard dans une quarantaine de pays, il sait faire face avec calme aux surprises et aux problèmes. D'un naturel affable, enjoué, à l'aise dans ses rapports humains, Claude Morin contribue à faire d'un voyage une expérience aussi agréable qu'enrichissante pour tous.

Pour Claude Morin, l'Amérique latine , c'est la passion de toute une vie ! Cela fait plus de 40 ans qu'il la sillonne, du Mexique à la Terre de Feu, et ses séjours dans une quinzaine de pays totalisent plus de quatre années. Professeur d'Histoire à l'Université de Montréal, il a fait découvrir cette région du globe à des générations d'étudiants et à des publics variés qui ont suivi ses cours, ses conférences et ses entrevues aux médias ou lu ses publications. Sa connaissance par l'étude et sur le terrain, et sa curiosité insatiable l'ont préparé à répondre aux questions que l'on se pose lorsqu'on visite un pays étranger, que celles-ci concernent la nature, l'histoire, l'économie, la politique, les rapports de classe et de genre, les usages et coutumes, l'architecture, les arts, etc. Les dossiers qu'il prépare pour ses voyageurs sont des mines de renseignements sur le pays, son passé, ses habitants, ses problèmes, ses réalisations. Ayant voyagé comme routard dans une quarantaine de pays, il sait faire face avec calme aux surprises et aux problèmes. D'un naturel affable, enjoué, à l'aise dans ses rapports humains, Claude Morin contribue à faire d'un voyage une expérience aussi agréable qu'enrichissante pour tous.

jour1

lundi 19 novembre - MONTRÉAL / VARADERO / LA HAVANE Départ le matin sur un vol d’Air Transat pour Varadero. Accueil par notre guide et transfert en autocar pour La Havane (120 kilomètres). En route nous ferons une halte pour le dîner à Matanzas qui conserve plusieurs bâtiments tels le Palacio del Junco ou le Teatro Sauto, érigés à l’époque où cette ville était la capitale du sucre. « Reine de la rumba », Matanzas fut aussi le berceau du danzón, la première danse de couple enlacé. Continuation pour La Havane. Installation à l’hôtel, puis marche pour nous familiariser avec le quartier près de notre hôtel sis à la limite de Centro Habana et de Habana Vieja. Souper et nuit à La Havane. Fondée en 1519, La Havane compte parmi les plus anciennes villes de l’Amérique espagnole. Sa situation privilégiée dans une baie protégée en fit une étape déterminante pour la Carrera de Indias, cette route maritime reliant l’Espagne et ses colonies d’Amérique. Aux fortifications de l’époque coloniale s’ajouteront les palais fastueux que fait construire la bourgeoisie sucrière au tournant du 20e siècle. L’influence des États-Unis se manifeste alors dans les édifices publics et les hôtels. Tout se concentre à La Havane. La capitale hypertrophiée souffrira d’une révolution qui axe ses politiques sur l’accès égalitariste aux services par tous les insulaires, à commencer par les ruraux. Même si l’habitat affiche l’usure du temps, La Havane échappe au fléau des bidonvilles.

jour2

mardi 20 novembre - LA HAVANE Nous entreprendrons notre découverte du passé espagnol de La Havane par la visite à pied de quatre places. La Plaza de Armas où se dresse l’ancien palais des capitaines-généraux, devenu le Museo de la Ciudad. La Plaza de la Catedral regroupe plusieurs demeures de l’aristocratie coloniale. Des rues pittoresques – Obispo, O’Reilly, Oficios, Tacón – bordées de maisons des 17e et 18e siècles, alignent un ensemble architectural exceptionnel. La Plaza de San Francisco ainsi que la Plaza Vieja offrent un bel exemple d’une restauration urbaine. Notre promenade nous aura permis d’entrevoir comment le gouvernement a restauré la Vieille Havane en préservant le tissu social. Après dîner, visite du quartier de Centro Habana pour un aperçu des immeubles importants : le Capitolio Nacional, le Palacio de Aldama, le Centro Gallego, le Centro Asturiano, l’Edificio Bacardi. Visite de la fabrique de cigares Pártagas afin d’apprécier les diverses étapes dans la fabrication de cet article emblématique. Le Paseo del Prado, bordé d’édifices singuliers, sépare deux quartiers chargés d’histoire. Souper et nuit à La Havane.

jour3

mercredi 21 novembre - LA HAVANE / SANTIAGO Visite des quartiers de Vedado et Plaza. Le Malecón construit sur le front de mer s’allonge sur 8 kilomètres. De vieilles demeures délavées jalonnent le boulevard. De nombreux monuments célèbrent des personnages et des épisodes de l’indépendance non loin de l’édifice qui tient lieu d’ambassade des États-Unis et de l’hôtel Nacional ou de l’hôtel Capri, rendez-vous de célébrités et de mafieux avant 1959. La Rampa rappelle aussi ce passé prérévolutionnaire. Le style Beaux-Arts prédomine dans Vedado. Ce quartier abrite l’Université de La Havane, le Museo Napoleónico (résidence de Julio Lobo, magnat du sucre), le Castillo del Príncipe et la Quinta de los Molinos. Autour de la Plaza de la Revolución, qui peut accueillir un million de personnes, se dressent le Mémorial José Martí (l’obélisque haut de 138 mètres) et un ensemble de bâtiments officiels, dont la Bibliothèque Nationale, le Palacio de la Revolución, siège des instances de l’État. Nous visiterons le cimetière Crístobal Colón, une véritable cité des morts hérissée de mausolées grandioses élevés à la gloire des grands personnages. Transfert à l’aéroport pour le vol à Santiago. Dîner libre à l’aéroport. Arrivée à Santiago et installation à l’hôtel. Fondée en 1514, Santiago fut la capitale de l’île jusqu’en 1553. Elle servit de tremplin à plusieurs expéditions vers le continent. Cette ville fut à travers les siècles le berceau de nombreux mouvements de rébellion contre tous les pouvoirs, ce qui lui a mérité le titre de « ville héroïque ». Point de convergence de migrations diverses, elle a été le creuset pour la formation d’une culture métisse qui trouve dans le carnaval, les genres musicaux et les danses ses expressions les plus spectaculaires. Souper et nuit à Santiago.

jour4

jeudi 22 novembre - SANTIAGO Nous commencerons notre visite par la maison de Diego Velázquez, répertoriée comme la plus ancienne demeure de l’Amérique (1516-1530). On y remarque plusieurs éléments de style mudéjar. Nous explorerons par la suite le versant héroïque de la ville par une visite à la caserne Moncada, théâtre d’une célèbre opération contre le régime Batista en 1953, du Museo Histórico del 26 de Julio, suivi d’un arrêt à la Plaza de la Revolución et au monument en honneur d’Antonio Maceo et des mambises. Après dîner, nous visiterons le cimetière Santa Ifigenia qui abrite les mausolées de plusieurs héros : José Martí, Carlos Manuel de Céspedes, Frank País, Fidel Castro. Au retour nous visiterons le Museo del ron. Souper et nuit à Santiago.

jour5

vendredi 23 novembre - SANTIAGO En matinée, visite du Castillo del Morro, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette forteresse imposante maintes fois agrandie et restaurée ainsi que le musée attenant rappellent combien la piraterie fut une menace persistante pour les insulaires. De retour à Santiago pour le dîner, une promenade par les rues pittoresques aux abords du Parque Céspedes nous permettra d’observer des bâtiments importants. Le Balcón de Velázquez offre un magnifique panorama de Tivoli, le quartier par excellence des brassages qui fut, entre autres, une enclave française. Visite du Museo del Carnaval et de la Casa de la Trova, ce sanctuaire de la musique cubaine. Souper et nuit à Santiago.

jour6

samedi 24 novembre - SANTIAGO DE CUBA / BAYAMO / CAMAGÜEY Au départ de Santiago, nous visiterons la basilique de Nuestra Señora de la Caridad del Cobre, patronne du pays, et important lieu de pèlerinage. Cette Vierge fait l’objet d’un culte typiquement cubain puisqu’elle porte une robe jaune associée à Ochún, déesse des eaux douces, de la féminité et de l’amour. Nous sommes dans l’Oriente, cet incubateur de l’identité cubaine. La route longe les contreforts de la sierra Maestra, théâtre d’opérations dans la lutte contre la dictature de Batista. Nous ferons un arrêt pour le dîner à Bayamo, patrie de Carlos Manuel de Céspedes. C’est ici qu’on chanta pour la première fois La Bayamesa, l’hymne national cubain depuis 1868. Poursuite de notre route pour Camagüey inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité. L’un des sept premiers établissements fondés par Diego Velázquez, troisième ville de l’archipel, patrie d’Ignacio Agramonte, héros de la guerre de Dix Ans (1868-1878) et du poète afro-cubain Nicolás Guillén, Camagüey est réputée pour ses tinajones, ces grandes jarres de terre cuite. La « ville des églises » (la Candelaria, la Merced, la Soledad, Carmen, etc.) fut dotée d’un plan inusité avec de nombreux culs-de-sac et des ruelles sinueuses, afin de mieux résister aux pirates qui la mirent pourtant à sac en 1668 et en 1679. Nous effectuerons une visite des principales places en cyclotaxi. Souper et nuit à Camagüey.

jour7

dimanche 25 novembre - CAMAGÜEY / SANCTI SPÍRITUS / TRINIDAD En route pour Trinidad, nous ferons un arrêt pour le dîner à Sancti Spíritus dont le centre historique, avec ses maisons basses aux couleurs pastel, invite à la promenade. Le palais de la famille Valle Iznaga abrite le Museo de Arte colonial. Le pont Yayabo est le seul pont voûté en brique de Cuba. La « vallée des sucreries » (Valle de los Ingenios), classée également au Patrimoine mondial, rappelle ce qu’était la plantation esclavagiste. Nous y visiterons une ancienne sucrerie, la Manaca Iznaga, dont la tour de 45 mètres offre une vue spectaculaire sur toute la vallée. Ce sera l’occasion de parler du sucre et de l’esclavage. N’a-t-on pas dit que « sans le sucre il n’y a pas de Cuba » ? Souper et nuit à l’hôtel qui donne sur la plage d’Ancón.

jour8

lundi 26 novembre - TRINIDAD Fondée dès 1514, Trinidad devint au 18e siècle grâce à la canne à sucre une cité prospère et cosmopolite. Les maîtres des sucreries rivalisèrent dans l’affirmation de leur opulence. La décadence de l’industrie sucrière allait protéger Trinidad des réaménagements liés à la modernité et en faire cet écrin patrimonial reconnu par l’Unesco. Il fait bon déambuler par des rues pavées de cailloux qui montent vers la place centrale d’une harmonie exquise. Nous visiterons l’église de la Sainte-Trinité, le couvent San Francisco, les palais Cantero, le Museo de Arquitectura Colonial, etc. Trinidad est assurément l’une des villes les plus charmantes d’Amérique latine. Dîner dans un paladar. Nous disposerons de temps pour y flâner et explorer les ruelles. Retour en après-midi pour profiter de la plage d’Ancón. Souper et nuit à l’hôtel.

jour9

mardi 27 novembre - TRINIDAD / CIENFUEGOS / SANTA CLARA Départ pour Santa Clara en passant par Cienfuegos. Arrêt en route au jardin botanique de Cienfuegos. Créé en 1900 par le biologiste Edward Atkins, ce jardin rassemble un impressionnant éventail de la flore tropicale et subtropicale, dont des centaines de variétés de palmiers et de ficus. Baptisée « la perle du Sud », Cienfuegos fut fondée en 1819 par un gouverneur espagnol grâce à l’apport de colons venus de Louisiane et de Bordeaux. Principal port sucrier implanté dans la seconde baie du pays, la ville réunit autour du Parque José Martí des édifices de belle facture tels le Teatro Tomás Terry, le Palacio Ferrer. La Punta Gorda abrite d’élégantes villas et le Palacio de Valle, un chef-d’œuvre d’éclectisme. Après dîner, nous nous rendrons à Santa Clara. La ville fut fondée en 1689 à l'intérieur de l’île par les habitants de Remedios qui voulaient échapper aux fréquentes attaques des pirates. En 1958, « Che » Guevara y remporta une victoire décisive sur les forces de Batista, ouvrant la voie à la victoire des Barbudos. Souper et nuit à Santa Clara.

jour10

mercredi 28 novembre - SANTA CLARA / LA HAVANE À Santa Clara, nous visiterons le monument en hommage à l’attaque du train blindé et le mausolée qui accueille depuis 1997 les restes de Guevara et de six de ses compagnons morts en Bolivie. Le Teatro de la Caridad rappelle ce qu’était l’assistance vers 1880. Visite du Museo de Artes Decorativas. Dîner et départ pour La Havane en empruntant l’autoroute nationale. Souper et nuit à La Havane.

jour11

jeudi 29 novembre - LA HAVANE / VIÑALES Départ pour la partie occidentale de l’île. La province de Pinar del Río est célèbre pour la qualité de son tabac. Vuelta Abajo concentre les meilleures vegas, des sols sablonneux de couleur rouge. Nous ferons un arrêt chez un veguero afin d’observer les étapes dans la production et le traitement des feuilles de tabac ainsi que pour la fabrication des fameux habanos, ces cigares réputés mondialement depuis plus d’un siècle. Notre destination principale sera la vallée de Viñales, au cœur de la Sierra de los Órganos, célèbre pour son paysage spectaculaire. De gigantesques buttes, les mogotes, émergent de la plaine, vestiges de l’érosion karstique. Nous visiterons et mangerons dans une ferme biologique, telle la Finca Agroecologica El Paraíso. On circulera en barque dans la grotte de l'Indien et on admirera la Fresque de la Préhistoire, peinte par un élève de Diego Rivera sur le flanc d’une butte karstique. Souper et nuit au cœur de la vallée de Viñales.

jour12

vendredi 30 novembre - VIÑALES / LA HAVANE De retour vers La Havane, nous nous arrêtons à Soroa pour visiter l’Orquideario, l’un des plus beaux jardins de Cuba avec ses 700 espèces d’orchidées. À Las Terrazzas, nous découvrirons un écovillage, produit d’une vision avant-gardiste de l’aménagement rural combinant développement communautaire et reboisement. Les vestiges de la caféière de Buena Vista évoquent l’épopée du café. Après dîner, nous reviendrons à La Havane par Marianao et Miramar. Arrêt dans Miramar au musée Maqueta de la ciudad de la Habana afin d’y observer une maquette au 1/1000e (sur 200 mètres carrés) qui donne un remarquable aperçu de l’évolution urbaine de La Havane. La Quinta Avenida est bordée de somptueuses villas récupérées par le gouvernement révolutionnaire. Ce secteur abrite le pôle des biotechnologies, le Palacio de las Convenciones, le Museo de la Alfabetización, l’Instituto Superior de Arte et le cabaret Tropicana, autant de jalons qui attestent des réalisations à inscrire au crédit de la Révolution cubaine. Souper et nuit à La Havane.

jour13

samedi 1 décembre - LA HAVANE En matinée, visite du Museo Nacional de Bellas Artes afin d’y apprécier la remarquable collection d’œuvres cubaines. Le musée offre un parcours unique de l’évolution des arts plastiques et visuels à Cuba. On y trouve des tableaux d’artistes majeurs du 19e siècle, tels les frères Chartrand, Guillermo Collazo, Eduardo Laplante et de la première moitié du 20e siècle, tels Armando García Menocal et Leopoldo Romañach, Carlos Enríquez, Amelia Peláez, Marcelo Pogolotti, René Portocarrero, Wilfredo Lam. Leur succèdent des œuvres inscrites dans la Révolution cubaine : Antonia Eiriz, Raúl Martínez. Puis visite du Museo de la Revolución qui rassemble, dans ce qui fut la résidence des présidents, des objets significatifs des luttes révolutionnaires dans les années 1950 et 1960. Dîner et temps libre afin d’acheter des souvenirs dans les boutiques et marchés (tel le Palacio de la Artesanía). En soirée, souper libre et nuit à La Havane.

jour14

dimanche 2 décembre - LA HAVANE Excursion le matin à Guanabacoa afin d’y visiter le Museo Municipal qui expose des artéfacts appartenant aux cultes afro-cubains. De là on se rendra à Cojímar où Ernest Hemingway avait ses habitudes dans ce village de pêcheurs. Pendant une vingtaine d’années, l’écrivain résida à la Finca La Vigía à San Francisco de Paula. Deux formidables forteresses dominent la baie de La Havane. La plus ancienne, le Castillo de los Tres Reyes del Morro, campée à l’entrée du port, fut bâtie à partir de 1589. La Fortaleza de San Carlos de la Cabaña, construite après l’occupation de La Havane par les Anglais en 1762, fut la plus grande forteresse de l’Amérique espagnole. Après avoir servi de prison sous Batista, la Cabaña fut le quartier général du comandante Guevara. Retour à La Havane pour le dîner. Temps libre pour flâner dans des quartiers proches de l’hôtel. Souper d’adieu et nuit à La Havane.

jour15

lundi 3 décembre - LA HAVANE / VARADERO / MONTRÉAL Dans la matinée, transfert pour Varadero afin de prendre le vol de retour. Dîner libre. Arrivée à Montréal en après-midi.

BON À SAVOIR

L’hébergement à Cuba pour les voyages de groupe peut être source de déceptions. L’inégalité des chambres à l’intérieur d’un même hôtel est trop souvent la norme plutôt que l’exception. L’infrastructure hôtelière n’a pas suivi la progression de la demande. C’est pour pallier à des désagréments rencontrés lors de l’édition précédente que nous avons changé les dates de ce circuit et modifié substantiellement notre choix d’hôtels.

prix par personne

Prix en occ. double:5 585 $
Réduction, « payez par chèque »:- 135 $
Pourboires aux guides et aux chauffeurs:105 $
  
  
Prix total en occ. double
Réduction, « payez par chèque »:
5 555 $
Prix total en occ. double:5 690 $
Supplément en occupation simple:825 $
Nombre min./max. de voyageurs : 15/22

NB1 : Les prix ne comprennent pas le coût de la contribution au Fonds d'indemnisation des clients des agences de voyages (1,00 $ par tranche de 1000 $).

NB2 : Pourboires : Voyages Lambert se charge de toutes les démarches pour la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.

inscriptions

Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par télécopieur, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage (facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence.

Le solde doit être payé au plus tard le 24 août 2018.

services inclus

  • Les vols internationaux Montréal / Varadero et Varadero / Montréal avec la compagnie aérienne Air Transat.
  • Le vol intérieur La Havane / Santiago.
  • Les taxes d'aéroport et de sécurité.
  • L'hébergement en hôtels 3*** et 4****.
  • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
  • 39 repas : 14 déjeuners, 12 dîners et 13 soupers.
  • Les transports, transferts et visites en autocar privé.
  • Les entrées et activités mentionnées au programme.
  • Les services d’un guide national francophone.
  • Un audio-transmetteur.
  • Les pourboires au(x) guide(s) et au(x) chauffeur(s).
  • L'expertise et l’assistance du professeur Claude Morin.
  • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.

services non-inclus

  • 4 repas libres : 3 dîners et 1 souper.
  • L'assurance voyage.
  • Les activités facultatives.
  • Les dépenses d'ordre personnel.

jour1

lundi 18 novembre - MONTRÉAL / VARADERO / LA HAVANE Départ le matin sur un vol d’Air Transat pour Varadero. Accueil par notre guide et transfert en autocar pour La Havane (120 kilomètres). En route nous ferons une halte pour le dîner à Matanzas qui conserve plusieurs bâtiments tels le Palacio del Junco ou le Teatro Sauto, érigés à l’époque où cette ville était la capitale du sucre. « Reine de la rumba », Matanzas fut aussi le berceau du danzón, la première danse de couple enlacé. Continuation pour La Havane. Installation à l’hôtel, puis marche pour nous familiariser avec le quartier près de notre hôtel sis à la limite de Centro Habana et de Habana Vieja. Souper et nuit à La Havane. Fondée en 1519, La Havane compte parmi les plus anciennes villes de l’Amérique espagnole. Sa situation privilégiée dans une baie protégée en fit une étape déterminante pour la Carrera de Indias, cette route maritime reliant l’Espagne et ses colonies d’Amérique. Aux fortifications de l’époque coloniale s’ajouteront les palais fastueux que fait construire la bourgeoisie sucrière au tournant du 20e siècle. L’influence des États-Unis se manifeste alors dans les édifices publics et les hôtels. Tout se concentre à La Havane. La capitale hypertrophiée souffrira d’une révolution qui axe ses politiques sur l’accès égalitariste aux services par tous les insulaires, à commencer par les ruraux. Même si l’habitat affiche l’usure du temps, La Havane échappe au fléau des bidonvilles.

jour2

mardi 19 novembre - LA HAVANE Nous entreprendrons notre découverte du passé espagnol de La Havane par la visite à pied de quatre places. La Plaza de Armas où se dresse l’ancien palais des capitaines-généraux, devenu le Museo de la Ciudad. La Plaza de la Catedral regroupe plusieurs demeures de l’aristocratie coloniale. Des rues pittoresques – Obispo, O’Reilly, Oficios, Tacón – bordées de maisons des 17e et 18e siècles, alignent un ensemble architectural exceptionnel. La Plaza de San Francisco ainsi que la Plaza Vieja offrent un bel exemple d’une restauration urbaine. Notre promenade nous aura permis d’entrevoir comment le gouvernement a restauré la Vieille Havane en préservant le tissu social. Après dîner, visite du quartier de Centro Habana pour un aperçu des immeubles importants : le Capitolio Nacional, le Palacio de Aldama, le Centro Gallego, le Centro Asturiano, l’Edificio Bacardi. Visite de la fabrique de cigares Pártagas afin d’apprécier les diverses étapes dans la fabrication de cet article emblématique. Le Paseo del Prado, bordé d’édifices singuliers, sépare deux quartiers chargés d’histoire. Souper et nuit à La Havane.

jour3

mercredi 20 novembre - LA HAVANE / SANTIAGO Visite des quartiers de Vedado et Plaza. Le Malecón construit sur le front de mer s’allonge sur 8 kilomètres. De vieilles demeures délavées jalonnent le boulevard. De nombreux monuments célèbrent des personnages et des épisodes de l’indépendance non loin de l’édifice qui tient lieu d’ambassade des États-Unis et de l’hôtel Nacional ou de l’hôtel Capri, rendez-vous de célébrités et de mafieux avant 1959. La Rampa rappelle aussi ce passé prérévolutionnaire. Le style Beaux-Arts prédomine dans Vedado. Ce quartier abrite l’Université de La Havane, le Museo Napoleónico (résidence de Julio Lobo, magnat du sucre), le Castillo del Príncipe et la Quinta de los Molinos. Autour de la Plaza de la Revolución, qui peut accueillir un million de personnes, se dressent le Mémorial José Martí (l’obélisque haut de 138 mètres) et un ensemble de bâtiments officiels, dont la Bibliothèque Nationale, le Palacio de la Revolución, siège des instances de l’État. Nous visiterons le cimetière Crístobal Colón, une véritable cité des morts hérissée de mausolées grandioses élevés à la gloire des grands personnages. Transfert à l’aéroport pour le vol à Santiago. Dîner libre à l’aéroport. Arrivée à Santiago et installation à l’hôtel. Fondée en 1514, Santiago fut la capitale de l’île jusqu’en 1553. Elle servit de tremplin à plusieurs expéditions vers le continent. Cette ville fut à travers les siècles le berceau de nombreux mouvements de rébellion contre tous les pouvoirs, ce qui lui a mérité le titre de « ville héroïque ». Point de convergence de migrations diverses, elle a été le creuset pour la formation d’une culture métisse qui trouve dans le carnaval, les genres musicaux et les danses ses expressions les plus spectaculaires. Souper et nuit à Santiago.

jour4

jeudi 21 novembre - SANTIAGO Nous commencerons notre visite par la maison de Diego Velázquez, répertoriée comme la plus ancienne demeure de l’Amérique (1516-1530). On y remarque plusieurs éléments de style mudéjar. Nous explorerons par la suite le versant héroïque de la ville par une visite à la caserne Moncada, théâtre d’une célèbre opération contre le régime Batista en 1953, du Museo Histórico del 26 de Julio, suivi d’un arrêt à la Plaza de la Revolución et au monument en honneur d’Antonio Maceo et des mambises. Après dîner, nous visiterons le cimetière Santa Ifigenia qui abrite les mausolées de plusieurs héros : José Martí, Carlos Manuel de Céspedes, Frank País, Fidel Castro. Au retour nous visiterons le Museo del ron. Souper et nuit à Santiago.

jour5

vendredi 22 novembre - SANTIAGO En matinée, visite du Castillo del Morro, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Cette forteresse imposante maintes fois agrandie et restaurée ainsi que le musée attenant rappellent combien la piraterie fut une menace persistante pour les insulaires. De retour à Santiago pour le dîner, une promenade par les rues pittoresques aux abords du Parque Céspedes nous permettra d’observer des bâtiments importants. Le Balcón de Velázquez offre un magnifique panorama de Tivoli, le quartier par excellence des brassages qui fut, entre autres, une enclave française. Visite du Museo del Carnaval et de la Casa de la Trova, ce sanctuaire de la musique cubaine. Souper et nuit à Santiago.

jour6

samedi 23 novembre - SANTIAGO DE CUBA / BAYAMO / CAMAGÜEY Au départ de Santiago, nous visiterons la basilique de Nuestra Señora de la Caridad del Cobre, patronne du pays, et important lieu de pèlerinage. Cette Vierge fait l’objet d’un culte typiquement cubain puisqu’elle porte une robe jaune associée à Ochún, déesse des eaux douces, de la féminité et de l’amour. Nous sommes dans l’Oriente, cet incubateur de l’identité cubaine. La route longe les contreforts de la sierra Maestra, théâtre d’opérations dans la lutte contre la dictature de Batista. Nous ferons un arrêt pour le dîner à Bayamo, patrie de Carlos Manuel de Céspedes. C’est ici qu’on chanta pour la première fois La Bayamesa, l’hymne national cubain depuis 1868. Poursuite de notre route pour Camagüey inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité. L’un des sept premiers établissements fondés par Diego Velázquez, troisième ville de l’archipel, patrie d’Ignacio Agramonte, héros de la guerre de Dix Ans (1868-1878) et du poète afro-cubain Nicolás Guillén, Camagüey est réputée pour ses tinajones, ces grandes jarres de terre cuite. La « ville des églises » (la Candelaria, la Merced, la Soledad, Carmen, etc.) fut dotée d’un plan inusité avec de nombreux culs-de-sac et des ruelles sinueuses, afin de mieux résister aux pirates qui la mirent pourtant à sac en 1668 et en 1679. Nous effectuerons une visite des principales places en cyclotaxi. Souper et nuit à Camagüey.

jour7

dimanche 24 novembre - CAMAGÜEY / SANCTI SPÍRITUS / TRINIDAD En route pour Trinidad, nous ferons un arrêt pour le dîner à Sancti Spíritus dont le centre historique, avec ses maisons basses aux couleurs pastel, invite à la promenade. Le palais de la famille Valle Iznaga abrite le Museo de Arte colonial. Le pont Yayabo est le seul pont voûté en brique de Cuba. La « vallée des sucreries » (Valle de los Ingenios), classée également au Patrimoine mondial, rappelle ce qu’était la plantation esclavagiste. Nous y visiterons une ancienne sucrerie, la Manaca Iznaga, dont la tour de 45 mètres offre une vue spectaculaire sur toute la vallée. Ce sera l’occasion de parler du sucre et de l’esclavage. N’a-t-on pas dit que « sans le sucre il n’y a pas de Cuba » ? Souper et nuit à l’hôtel qui donne sur la plage d’Ancón.

jour8

lundi 25 novembre - TRINIDAD Fondée dès 1514, Trinidad devint au 18e siècle grâce à la canne à sucre une cité prospère et cosmopolite. Les maîtres des sucreries rivalisèrent dans l’affirmation de leur opulence. La décadence de l’industrie sucrière allait protéger Trinidad des réaménagements liés à la modernité et en faire cet écrin patrimonial reconnu par l’Unesco. Il fait bon déambuler par des rues pavées de cailloux qui montent vers la place centrale d’une harmonie exquise. Nous visiterons l’église de la Sainte-Trinité, le couvent San Francisco, les palais Cantero, le Museo de Arquitectura Colonial, etc. Trinidad est assurément l’une des villes les plus charmantes d’Amérique latine. Dîner dans un paladar. Nous disposerons de temps pour y flâner et explorer les ruelles. Retour en après-midi pour profiter de la plage d’Ancón. Souper et nuit à l’hôtel.

jour9

mardi 26 novembre - TRINIDAD / CIENFUEGOS / SANTA CLARA Départ pour Santa Clara en passant par Cienfuegos. Arrêt en route au jardin botanique de Cienfuegos. Créé en 1900 par le biologiste Edward Atkins, ce jardin rassemble un impressionnant éventail de la flore tropicale et subtropicale, dont des centaines de variétés de palmiers et de ficus. Baptisée « la perle du Sud », Cienfuegos fut fondée en 1819 par un gouverneur espagnol grâce à l’apport de colons venus de Louisiane et de Bordeaux. Principal port sucrier implanté dans la seconde baie du pays, la ville réunit autour du Parque José Martí des édifices de belle facture tels le Teatro Tomás Terry, le Palacio Ferrer. La Punta Gorda abrite d’élégantes villas et le Palacio de Valle, un chef-d’œuvre d’éclectisme. Après dîner, nous nous rendrons à Santa Clara. La ville fut fondée en 1689 à l'intérieur de l’île par les habitants de Remedios qui voulaient échapper aux fréquentes attaques des pirates. En 1958, « Che » Guevara y remporta une victoire décisive sur les forces de Batista, ouvrant la voie à la victoire des Barbudos. Souper et nuit à Santa Clara.

jour10

mercredi 27 novembre - SANTA CLARA / LA HAVANE À Santa Clara, nous visiterons le monument en hommage à l’attaque du train blindé et le mausolée qui accueille depuis 1997 les restes de Guevara et de six de ses compagnons morts en Bolivie. Le Teatro de la Caridad rappelle ce qu’était l’assistance vers 1880. Visite du Museo de Artes Decorativas. Dîner et départ pour La Havane en empruntant l’autoroute nationale. Souper et nuit à La Havane.

jour11

jeudi 28 novembre - LA HAVANE / VIÑALES Départ pour la partie occidentale de l’île. La province de Pinar del Río est célèbre pour la qualité de son tabac. Vuelta Abajo concentre les meilleures vegas, des sols sablonneux de couleur rouge. Nous ferons un arrêt chez un veguero afin d’observer les étapes dans la production et le traitement des feuilles de tabac ainsi que pour la fabrication des fameux habanos, ces cigares réputés mondialement depuis plus d’un siècle. Notre destination principale sera la vallée de Viñales, au cœur de la Sierra de los Órganos, célèbre pour son paysage spectaculaire. De gigantesques buttes, les mogotes, émergent de la plaine, vestiges de l’érosion karstique. Nous visiterons et mangerons dans une ferme biologique, telle la Finca Agroecologica El Paraíso. On circulera en barque dans la grotte de l'Indien et on admirera la Fresque de la Préhistoire, peinte par un élève de Diego Rivera sur le flanc d’une butte karstique. Souper et nuit au cœur de la vallée de Viñales.

jour12

vendredi 29 novembre - VIÑALES / LA HAVANE De retour vers La Havane, nous nous arrêtons à Soroa pour visiter l’Orquideario, l’un des plus beaux jardins de Cuba avec ses 700 espèces d’orchidées. À Las Terrazzas, nous découvrirons un écovillage, produit d’une vision avant-gardiste de l’aménagement rural combinant développement communautaire et reboisement. Les vestiges de la caféière de Buena Vista évoquent l’épopée du café. Après dîner, nous reviendrons à La Havane par Marianao et Miramar. Arrêt dans Miramar au musée Maqueta de la ciudad de la Habana afin d’y observer une maquette au 1/1000e (sur 200 mètres carrés) qui donne un remarquable aperçu de l’évolution urbaine de La Havane. La Quinta Avenida est bordée de somptueuses villas récupérées par le gouvernement révolutionnaire. Ce secteur abrite le pôle des biotechnologies, le Palacio de las Convenciones, le Museo de la Alfabetización, l’Instituto Superior de Arte et le cabaret Tropicana, autant de jalons qui attestent des réalisations à inscrire au crédit de la Révolution cubaine. Souper et nuit à La Havane.

jour13

samedi 30 novembre - LA HAVANE En matinée, visite du Museo Nacional de Bellas Artes afin d’y apprécier la remarquable collection d’œuvres cubaines. Le musée offre un parcours unique de l’évolution des arts plastiques et visuels à Cuba. On y trouve des tableaux d’artistes majeurs du 19e siècle, tels les frères Chartrand, Guillermo Collazo, Eduardo Laplante et de la première moitié du 20e siècle, tels Armando García Menocal et Leopoldo Romañach, Carlos Enríquez, Amelia Peláez, Marcelo Pogolotti, René Portocarrero, Wilfredo Lam. Leur succèdent des œuvres inscrites dans la Révolution cubaine : Antonia Eiriz, Raúl Martínez. Puis visite du Museo de la Revolución qui rassemble, dans ce qui fut la résidence des présidents, des objets significatifs des luttes révolutionnaires dans les années 1950 et 1960. Dîner et temps libre afin d’acheter des souvenirs dans les boutiques et marchés (tel le Palacio de la Artesanía). En soirée, souper libre et nuit à La Havane.

jour14

dimanche 1 décembre - LA HAVANE Excursion le matin à Guanabacoa afin d’y visiter le Museo Municipal qui expose des artéfacts appartenant aux cultes afro-cubains. De là on se rendra à Cojímar où Ernest Hemingway avait ses habitudes dans ce village de pêcheurs. Pendant une vingtaine d’années, l’écrivain résida à la Finca La Vigía à San Francisco de Paula. Deux formidables forteresses dominent la baie de La Havane. La plus ancienne, le Castillo de los Tres Reyes del Morro, campée à l’entrée du port, fut bâtie à partir de 1589. La Fortaleza de San Carlos de la Cabaña, construite après l’occupation de La Havane par les Anglais en 1762, fut la plus grande forteresse de l’Amérique espagnole. Après avoir servi de prison sous Batista, la Cabaña fut le quartier général du comandante Guevara. Retour à La Havane pour le dîner. Temps libre pour flâner dans des quartiers proches de l’hôtel. Souper d’adieu et nuit à La Havane.

jour15

lundi 2 décembre - LA HAVANE / VARADERO / MONTRÉAL Dans la matinée, transfert pour Varadero afin de prendre le vol de retour. Dîner libre. Arrivée à Montréal en après-midi.

BON À SAVOIR

L’hébergement à Cuba pour les voyages de groupe peut être source de déceptions. L’inégalité des chambres à l’intérieur d’un même hôtel est trop souvent la norme plutôt que l’exception. L’infrastructure hôtelière n’a pas suivi la progression de la demande. C’est pour pallier à des désagréments rencontrés lors de l’édition précédente que nous avons changé les dates de ce circuit et modifié substantiellement notre choix d’hôtels.

prix par personne

Prix en occ. double:
Réduction, « payez par chèque »:-
  
  
Prix total en occ. double
Réduction, « payez par chèque »:
Prix total en occ. double:
Supplément en occupation simple:À venir
Nombre min./max. de voyageurs : 15/22

NB1 : Les prix ne comprennent pas le coût de la contribution au Fonds d'indemnisation des clients des agences de voyages (1,00 $ par tranche de 1000 $).

NB2 : Pourboires : Voyages Lambert se charge de toutes les démarches pour la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.

inscriptions

Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par télécopieur, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage (facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence.

Le solde doit être payé au plus tard le 19 août 2019.

services inclus

  • Les vols internationaux Montréal / Varadero et Varadero / Montréal avec la compagnie aérienne Air Transat.
  • Le vol intérieur La Havane / Santiago.
  • Les taxes d'aéroport et de sécurité.
  • L'hébergement en hôtels 3*** et 4****.
  • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
  • 39 repas : 14 déjeuners, 12 dîners et 13 soupers.
  • Les transports, transferts et visites en autocar privé.
  • Les entrées et activités mentionnées au programme.
  • Les services d’un guide national francophone.
  • Un audio-transmetteur.
  • Les pourboires au(x) guide(s) et au(x) chauffeur(s).
  • L'expertise et l’assistance du professeur Claude Morin.
  • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.

services non-inclus

  • 4 repas libres : 3 dîners et 1 souper.
  • L'assurance voyage.
  • Les activités facultatives.
  • Les dépenses d'ordre personnel.

prix par personne

Prix en occ. double:5 585 $
Réduction, « payez par chèque »:- 135 $
Pourboires aux guides et aux chauffeurs:105 $
  
  
Prix total en occ. double
Réduction, « payez par chèque »:
5 555 $
Prix total en occ. double:5 690 $
Supplément en occupation simple:825 $
Nombre min./max. de voyageurs : 15/22

NB1 : Les prix ne comprennent pas le coût de la contribution au Fonds d'indemnisation des clients des agences de voyages (1,00 $ par tranche de 1000 $).

NB2 : Pourboires : Voyages Lambert se charge de toutes les démarches pour la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.

inscriptions

Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par télécopieur, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage (facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence.

Le solde doit être payé au plus tard le 24 août 2018.

services inclus

  • Les vols internationaux Montréal / Varadero et Varadero / Montréal avec la compagnie aérienne Air Transat.
  • Le vol intérieur La Havane / Santiago.
  • Les taxes d'aéroport et de sécurité.
  • L'hébergement en hôtels 3*** et 4****.
  • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
  • 39 repas : 14 déjeuners, 12 dîners et 13 soupers.
  • Les transports, transferts et visites en autocar privé.
  • Les entrées et activités mentionnées au programme.
  • Les services d’un guide national francophone.
  • Un audio-transmetteur.
  • Les pourboires au(x) guide(s) et au(x) chauffeur(s).
  • L'expertise et l’assistance du professeur Claude Morin.
  • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.

services non-inclus

  • 4 repas libres : 3 dîners et 1 souper.
  • L'assurance voyage.
  • Les activités facultatives.
  • Les dépenses d'ordre personnel.

prix par personne

Prix en occ. double:
Réduction, « payez par chèque »:-
  
  
Prix total en occ. double
Réduction, « payez par chèque »:
Prix total en occ. double:
Supplément en occupation simple:À venir
Nombre min./max. de voyageurs : 15/22

NB1 : Les prix ne comprennent pas le coût de la contribution au Fonds d'indemnisation des clients des agences de voyages (1,00 $ par tranche de 1000 $).

NB2 : Pourboires : Voyages Lambert se charge de toutes les démarches pour la répartition des pourboires aux guides et aux chauffeurs.

inscriptions

Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec nous soit par téléphone, par télécopieur, par courriel, par la poste ou à venir à nos bureaux. Vos coordonnées complètes ainsi que le nom de la personne avec qui vous partagerez votre chambre (possibilité de partage pour les personnes seules) sont requises pour votre inscription. Un dépôt de 1000 $ est requis + le montant de l'assurance voyage (facultatif). Informez-vous du prix des assurances à l'agence.

Le solde doit être payé au plus tard le 19 août 2019.

services inclus

  • Les vols internationaux Montréal / Varadero et Varadero / Montréal avec la compagnie aérienne Air Transat.
  • Le vol intérieur La Havane / Santiago.
  • Les taxes d'aéroport et de sécurité.
  • L'hébergement en hôtels 3*** et 4****.
  • La manutention d'une valise par personne aux hôtels.
  • 39 repas : 14 déjeuners, 12 dîners et 13 soupers.
  • Les transports, transferts et visites en autocar privé.
  • Les entrées et activités mentionnées au programme.
  • Les services d’un guide national francophone.
  • Un audio-transmetteur.
  • Les pourboires au(x) guide(s) et au(x) chauffeur(s).
  • L'expertise et l’assistance du professeur Claude Morin.
  • Un cahier culturel numérique et un cadeau pratique pour le voyage.

services non-inclus

  • 4 repas libres : 3 dîners et 1 souper.
  • L'assurance voyage.
  • Les activités facultatives.
  • Les dépenses d'ordre personnel.
Mme Roy

Au point de vue culturel : 9/10 grâce à M. Morin et à notre guide locale qui était excellente !

Mme Laponite

J'ai adoré mon voyage à Cuba. Notre accompagnateur, M. Claude Morin, a énormément de connaissance sur l'histoire de Cuba. Il partage son savoir avec passion et générosité. Il nous a souvent fait part d'informations pertinentes au cours du circuit. M. Morin est également un excellent accompagnateur. Il se préoccupe du bien-être des participants et leur porte soutien au besoin. Il est un homme calme et affable.

Le circuit est bien équilibré i.e. qu'il y a beaucoup de visites mais elles sont bien réparties dans le temps. Il permet d'avoir une vue d'ensemble de Cuba (campagne et ville).